English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 06- Livre Six : POLITIQUE REVOLUTIONNAIRE > 1-2 Réformisme et fascisme contre la révolution sociale > La révolution et la contre-révolution en Allemagne en 1918-19

La révolution et la contre-révolution en Allemagne en 1918-19

mercredi 14 décembre 2011, par Robert Paris

L’écrasement de la révolution allemande en 1919, révolution prolétarienne dans laquelle les travailleurs s’étaient organisés en conseils à l’image du prolétariat russe, a été l’élément déterminant de l’isolement de la révolution russe puis de son échec.

Le point essentiel à retenir aura été le rôle déterminant des réformistes dans la défaite ouvrière.

En effet, loin de se contenter de combattre politiquement la révolution, partis et syndicats réformistes, ont choisi de faire semblant d’en prendre la tête, de faire semblant même de mettre en place un gouvernement socialiste des travailleurs et des conseils ouvriers !!! Pour finalement devenir l’aile marchante de la bourgeoisie, prenant l’initiative des opérations militaires et policières contre les conseils ouvriers et pour leur écrasement, ainsi que pour l’élimination physique de leur avant-garde, le groupe Spartacus de Rosa Luxemburg et Karl Liebnecht. Pour cela, la social-démocratie a organisé une direction conjointe entre elle, les fascistes des corps francs et le haut Etat-Major.

Le prolétariat ne doit pas oublier cette leçon : les réformistes ne sont que l’aile gauche de la bourgeoisie et donc sa partie la plus dangereuse en cas de révolution sociale. Toute organisation d’extrême gauche qui a lié son sort aux appareils réformistes politiques ou syndicaux se retrouvera dans le même camp !

Lire ici

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0