English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 16- EDITORIAUX DE LA VOIX DES TRAVAILLEURS > A bas la politique du gouvernement Hollande et supplétifs qui, de Chypre à (...)

A bas la politique du gouvernement Hollande et supplétifs qui, de Chypre à l’Afrique et à la France, mènent la guerre du Capital contre le Travail !

lundi 25 mars 2013, par Alex

A bas la politique du gouvernement Hollande et supplétifs qui, de Chypre à l’Afrique et à la France, mènent la guerre du Capital contre le Travail !

Le changement c’est maintenant ! avait promis F. Hollande avant son élection. Le seul changement et le seul retour à la croissance qu’on a observé sont dans le discours et l’intensité du ton anti-ouvrier, anti-pauvre de la gauche gouvernementale PS-Ecologistes. Et il s’intensifiera avec l’enlisement dans la crise.

Travaillez plus longtemps pour gagner moins ! Ce gouvernement, comme le précédent, s’appuie sur la soi-disant fatalité des chiffres pour justifier le blocage, voire la baisse des salaires, allocations, pensions qui toucheront chaque travailleur individuellement. C ela ne résorbera bien sûr absolument aucun des déficits organisés. Nous ne résoudrons donc aucun problème en les acceptant au nom du « on n’a pas le choix ». Cela n’a qu’un objectif politique : gagner du temps, affaiblir économiquement chaque travailleur, pour affaiblir politiquement la classe ouvrière dans son ensemble.

Non au report de l’âge de la retraite au-delà de 62 ans ou à la baisse des retraites complémentaires !

Non à la baisse des allocations chômage, familiales ! C’est l’augmentation des salaires, la baisse des bénéfices du Capital qui combleraient les déficits !

Subissez plus de précarité pour être plus facilement licenciés ! C’est le fond de l’accord ANI signés le 11 janvier entre syndicats et patronat puis transcrit dans la loi. La précarité on la connaissait déjà, mais la contrepartie, bien sûr on ne la verra pas. Car le problème dans la crise n’est pas le travail, c’est le capital qui ne veut plus s’investir. Ces accords ont eux aussi un but politique : créer la peur du lendemain, faciliter les licenciements au goutte-à-goutte, procédés vieux comme le capitalisme pour affaiblir la capacité de défense collective des travailleurs.

Non à la dégradation des statuts dans le public et des contrats de travail dans le privé, qui ne défend pas l’emploi ! Non à l’insécurité au travail !

Payez plus d’impôts pour moins de service public ! A côté des baisses de revenus, de la hausse de l’insécurité qui sont programmées, les plans de démantèlement des services publics se poursuivent. Ce sont les salaires, les statuts des personnels, le niveau des services rendus au public qui sont dégradés. Derrière toutes ces « restructurations » il y a des cadeaux aux patrons du BTP. Des bâtiments flambants neufs, des gares, des hôpitaux, des routes, des voies ferrées sont construites ou rénovés. Aide au capital, attaque contre le travail avec pour conséquences : manque de personnel, transports surchargés, calvaire quotidien pour les banlieusards ; réseau routier sous-équipé qui a obligé le gouvernement à déguiser en quasi « catastrophe naturelle » une banale chute de neige en hiver.

Non à la casse des services publics et à leur privatisation rampante ! Non à l’aide publique massive aux grands patrons du BTP, aux dépens des personnels et des usagers !

Engagez-vous ! claironnent les sergents-recruteurs du gouvernement dans des campagnes publicitaires, en direction de la jeunesse ouvrière au chômage : « Pour faire voler nos avions, il faut toute une armée, l’armée de l’air recrute » Même des militaires ont compris que sans un personnel nombreux aucun avion de Dassault ne peut fonctionner ! La France est encore en guerre au Mali, et la soi-disant victoire n’a rien apporté. On ne nous montre d’ailleurs aucune image, encore moins que pendant la guerre d’Algérie.

Un pape proche des pauvres mais surtout ami des dictateurs, un Hessel travaillant avec Mitterrand en 1954 au service de « l’Algérie Française », des soldats de l’ex-armée coloniale « civilisant » l’Afrique, des banquiers rackettant les chypriotes, c’est l’idéal offert à la jeunesse au chômage ! C’est la guerre contre les pauvres, la guerre entre les pauvres, que l’armée et les banques de la France coloniale, impérialiste, appuyée par des gauches gouvernementales, organise depuis 200 ans, de l’Indochine à l’Algérie, du Rwanda à la Syrie. Rien d’autre !

A Chypre, dont des banques sont au bord de la faillite, les ministres des finances de la zone euro somment leurs collègues de trouver des milliards pour les renflouer, sur le dos de la population, par une ponction directe. Ce racket organisé par les Etats au profit des banques sera un coup direct contre les classes modeste à Chypre, mais c’est aussi un coup indirect contre les travailleurs d’ici. C’est en notre nom, soi-disant dans notre intérêt, comptant sur notre soutien ou notre indifférence que ce racket est organisé.

Indignons-nous donc haut et fort :

Non à l’aide aux banques ! Non à la guerre aux peuples, par l’impôt en Europe ou par les armes en Afrique ! Pas un homme, pas un euro pour les sales guerres du capital au Sahel ! Oui à la guerre de classe contre le capital !

2 Messages de forum

  • Société Générale va virer entre 600 et 700 salariés... "

    - La Bank of America a viré 469 personnes dans son siège de Newark et 1.320 dans l’Etat de New York lire ici New Jersey.com et ici Fox news

    - RBC va supprimer 210 postes au Luxembourg

    - La Roma Bank vire 57 salariés lire ici New Jersey.com

    - Barclays Bank va virer 243 personnes en France

    - La distrubution automobile craint 15.000 supressions d’emplois

    - Les gâteaux Papy Brossard caassent leur pipe, et 90 salariés risquent de se retrouver à Pôle Emploi lire ici , merci à Damien

    - Les polos Lacoste licencient en Espagne

    - US Cellular vire 600 personnes lire ici Chicago Business

    - Caterpillar va virer 460 salariés de plus lire ici Chicago Business

    - Bls Cargo (transit ferroviaire entre Italie et Allemagne via la Suisse) licencie du personnel "car une dizaine d’aller-retours par trains ont été supprimés par jour, signe d’un gros ralentissement du commerce intra européen" nous dit notre lecteur François, lire ici Le Nouvelliste

    - Thomas Cook France va virer 150 salariés et supprimer la marque Thomas Cook pour ne garder que Jet Tours, lire ici le Journal du Net ,

    - Aprochim (groupe Chimirec) va supprimer 21 emploislire ici Le Maine Libre ,

    - Saintronic pourrait licencier 47 salariés lire ici Sud Ouest ,

    - La société d’éoliennes Novéol tombe, avec 9 personnes,

    - Walt Disney ferme sa société Lucas Art avec 150 licenciements .

    - Rien ne vaut mieux que d’être dans une banque : les salariés du Crédit Immobilier de France payés depuis juin 2012 à ne rien faire. lire ici Midi Libre pour le croire, merci à Patrick

    - Licenciement de 40 personnes dans l’industrie du jeu vidéo chez High Moon lire ici Jeux Video

    - Moncigale supprime 74 postes lire ici les Echos ,

    - Darty va fermer ses 43 magasins en Espagne, 650 emplois vont disparaître

    - Sega ferme ses studios en Asutralie lire ici jeux Videos

    - Il était une fois en Picardie : alors que le Conseil régional de Picardie, comme chaque année, célèbre le printemps de l’industrie, à grand coût de communication, c’est plutôt en hiver que se situe l’industrie. Le mois de mars 2013 a enregistré de multiples plans sociaux. - Le 1er mars, les 60 derniers salariés de l’ex-entreprise STILL à Montataire ont été licenciés. - Le 13 mars, les 117 salariés de Juy SA à Crépy-en-Valois ont été licenciés. - Le 15 mars, le 242 salariés de Merck à Eragny-sur-Epte ont reçu leur lettre de licenciement. - Le 27 mars, 320 employés de l’usine Goss de Montataire sont menacés par une fermeture envisagée par le propriétaire du groupe Shangai Electric. Ce désastre économique s’accompagne bien sûr d’un véritable désastre social et humain dans un département où le chômage ne cesse de grimper plus vite que la moyenne régionale et nationale. lire ici , merci à Thierry

    - Finmeccanica ferme 25 usines et supprime plus de 2.500 emplois

    - Gascogne Woods supprime 23 emplois

    - Walt Disney va licencier dans sa division de produits dérivés et de ses studios d’animation lire ici Morandini , merci à Mr Selika qui nous dit "Si meme Disneyland licencie, les carottes sont vraiment cuites..."

    - La chaîne de restaurants américains Texas De Brazil va virer 85 personnes pour compenser le manque de clients lire ici Chicago Business

    - Aar Mobility Systems vire 130 personnes et Ansell HwakEye (defense) lire ici Ipr Radio et ici Wcbi.

    - Briljent Communication licencie 100 salariés sur 200 lire ici Ibj.com

    - Kmart licencie 76 personnes avec le début de fermeture de magasins lire ici Chicago Business

    - Ciba Vision Corp va virer 260 personnes lire ici Chicago Business

    - Laval. 56 emplois sont menacés à l’association familiale d’aide à domicile lire ici Ouest France , merci à Mr Pont

    - Mr Schneider, conseiller de salariés, nous dit : "Augmentation de questions sur les procédures collectives. Je viens d’être contacté 7 fois en l’espace de 3 semaines. Du jamais vu, autant de licenciements !".

    - Le New York Observer vire 11 journalistes lire ici WWD

    - Fisker Automotive va virer 75% de ses salariés, soit 150 salariés lire ici CNN Money

    - United Space Alliance licencie 68 autres ingénieurs lire ici Floriday

    - La fermeture de presque 30% des écoles aux US entraîne en ce moment des milliers de suppressions d’emplois de chauffeurs de bus (ramassages scolaires) et des centaines de petites pme qui ferment.

    - Vlaemynck, mobilier de jardin, terrasses et piscines, a été placé en redressement judiciaire. lire ici La Voix du Nord , merci à Syldeg

    - Tecumseh Europe vire 62 personnes lire ici le Dauphine , merci à Mr Pont

    - Rhône-Alpes : le bâtiment craint une perte de 4.000 emplois en 2013 lire ici Lyon Pole Immo merci à Mr Pont

    L’article d’origine avec les liens est sur ce blog.

    Répondre à ce message

  • Hollande fait la tournée du territoire colonial africain… Trois dictatures amies : le Bénin, l’Angola et le Cameroun. Des pays qu’Hollande a qualifiés de "en attente de la France". Ils attendent quoi ? Depuis le temps qu’ils sont sous la coupe du néocolonialisme français, ils savent qu’ils n’ont rien de bon à en attendre… En trois ans, il s’est rendu dans une quinzaine de pays d’Afrique subsaharienne et aucun d’entre eux n’a vu sa situation s’améliorer !!!

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0