English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 26- HISTOIRES COMIQUES > Drôles d’actualités !

Drôles d’actualités !

jeudi 17 octobre 2013, par Robert Paris

Drôles d’actualités !

Qu’est-ce qu’on veut cacher avec cette politique du bouc émissaire ?

On ne nous parle plus qu’immigration dans ce pays ! Comme si c’était la source de tous les problèmes principaux de la population… La montée du chômage, les licenciements, la baisse du pouvoir d’achat et la hausse de la fiscalité pour les particuliers (et la baisse pour les patrons), tout cela on pourrait croire, à les entendre, que c’est de la faute des immigrés clandestins, de la faute des Roms, de la faute des Musulmans à croire le discours politicien et médiatique… Mais c’est complètement faux !

L’expulsion des lycéens Léonarda et Khatchik, suite…

Les lycées Voltaire, Dorian, Victor Hugo, Camille Jenatzy, etc sont bloqués par les lycéens en colère contre les expulsions de lycéens sans papiers et qui exigent le retour des lycéens Léonarda et Khatchik.

Rappel du RdV de tous les lycéens aujourd’hui à 11h00 (ou midi selon les infos) à Nation pour partir en manifestation vers le ministère de l’intérieur...

Valls t’es foutu : les lycéens sont dans la rue !!!

Valls, nostalgique des rafles de la guerre d’Algérie et de Vichy

Valls relance aujourd’hui (en ce moment) une grosse rafle à Barbès (comme le 6 juin). Déjà 20 personnes menottées dans un camion et 30 à 40 à l’extérieur. Les flics en civil sont repartis en chasse. Jeudi 6 juin dans l’après-midi, une rafle comme on n’en voyait plus depuis la guerre d’Algérie ou depuis les grandes vagues d’expulsions de squatts au début des années 1980, a eu lieu à Barbès. Pendant presque deux heures tout un quartier a été bouclé, les gens ne pouvant plus ni entrer ni sortir, bloqués par des centaines de flics de toute sorte arrivés à bord de dizaines de véhicules, quadrillant la zone jusqu’à la Gare du Nord, La Chapelle, Château Rouge et Anvers (ndlr. Ces.quatre stations de métro délimitent un losange d’un kilomètre d’est en ouest, un peu moins du sud au nord). A l’intérieur du périmètre qui comprenait la rue de la Goutte d’Or, la rue des Islettes et une autre rue parallèle à la rue des Islettes, les flics se déploient.

Un prêté pour un rendu

Un jour après le blocage initié par l’Allemagne de Mme Merkel du vote d’une directive défavorable aux constructeurs automobiles allemands, le parti de la chancelière reçoit un don de 690.000 euros des actionnaires de BMW. Un cas de corruption ? Pas du tout ! Juste un retour de sympathie.

L’art pour le lard

François Pinault entretient ses amitiés avec un certain monde politique. Le milliardaire s’est fait collectionneur … d’amis politiques. C’est dans cet esprit qu’il a certainement invité le ministre Valls chez lui pour casser une croûte entre amis. C’est sûrement pour parler de leur goût commun pour l’art et de la possibilité de Pinault d’aider l’art politique de Valls à le positionner vers l’Elysée… Et, une fois président, Valls saura sûrement se rappeler des meilleurs amateurs d’art qu’il a rencontré et qui ont soutenu sa campagne !

La bière qui s’effrite

La Belgique risque de s’effondrer non pas du fait d’une scission entre Wallons et Flamands mais à cause de la baisse de la consommation de bière. C’est le message de la campagne de la fédération des brasseurs belges selon laquelle un Belge ne boit qu’une bière par jour alors qu’il en buvait deux autrefois. Avec la crise, ils sont vraiment condamnés à être desperados les Belges !

Dites moi de quel Mittal vous êtes fait

Prétendant ainsi se racheter d’avoir prétendu défendre les salariés de Florange et de sauver le site et prétendu qu’il avait obtenu du patron Arcelor-Mittal qu’il n’y aurait pas de licenciement avant d’annoncer qu’il ne pouvait rien pour eux, Hollande y est retourné pour annoncer la « création d’une plate-forme publique de recherche et de développement industriels pour la sidérurgie lorraine dotée d’un budget de 20 millions d’euros ». Manque de chance : les licenciés n’y seront pas réembauchés. Et cet argent essentiellement public ne sert qu’à faire croire que l’Etat est là pour sauver les salariés alors qu’il a démontré le contraire : il est là pour aider les patrons licencieurs en évitant que les salariés ne se défendent. Les dirigeants syndicaux qui se sont déclarés satisfaits après avoir dits être trahis sont d’une souplesse de caoutchouc et pas d’une dureté de métal des hauts fourneaux.

Ministre des impôts et ministre des patrons

Les impôts n’augmenteront pas pour les patrons et les entreprises mais augmenteront pour les particuliers. Le ministre Moscovici s’est plaint que les Français étaient trop méfiants : puisqu’on leur dit que la situation s’améliore, ce n’est pas parce qu’ils paient plus qu’ils doivent s’inquiéter !

Dites moi qui vous discriminez et je vous dirai si c’est légal

Des militants viennent d’être condamnés en France pour participation à un boycott des produits en provenance de l’Etat d’Israël. Ils étaient poursuivis pour discrimination. Le tribunal estime sans doute qu’ils n’auraient pas commis de discrimination s’ils avaient demandé aussi le boycott des produits palestiniens ? Curieux : la France qui boycotte les produits iraniens n’est pas suspect de discrimination !

Valls se sert des immigrés pour faire campagne

Une jeune lycéenne kosovare a été arrêtée par les forces de l’ordre qui ont bloqué le car scolaire pour l’emmener et l’expulser de France… L’affaire n’est pas une première. Avant Leonarda, d’autres histoires d’expulsions et d’évacuations ont fait polémique en France comme en 2006, à l’annonce de l’expulsion d’un lycéen marocain sans-papiers de 19 ans. Ne correspondant pas aux critères de la circulaire Sarkozy, le jeune avait été appelé à quitter le territoire, ce qui avait déclenché "un appel à la résistance" de nombreuses associations et de plusieurs élus de gauche. Khatchik Kachatryan, jeune lycéen, élève du lycée Camille Jenatzy (Paris 18ème) a été expulsé vers l’Arménie samedi 12 octobre pour défaut de titre de séjour. Une première tentative d’expulsion le 10 octobre avait échoué : une trentaine d’élèves, d’enseignants du lycée Jenatzy, des soutiens RESF, JC et FIDL ayant convaincu des passagers de soutenir le refus d’embarquer de Khatchik. Valls multiplie les gestes pour prouver qu’il est un ministre de l’Intérieur raciste et à poigne. Cela fait partie de sa campagne électorale de démagogie pour les prochaines présidentielles…

La balance des impôts

Selon le journal patronal « La Tribune », « Les banquiers invitent Moscovici à déjeuner parce qu’ils ont du mal à avaler les taxes ». Conclusion qui n’est pas tirée par ce journal : peser le ministre pour savoir combien de cadeaux fiscaux il leur a fait !

Le Pen en perd la boussole

Après l’élection de Brignolles, elle a déclaré : « Un coup on me traite d’extrême droite, un coup on me traite d’extrême gauche. » C’est vrai que nazi, c’est plus clair puisqu’elle fréquente régulièrement les grandes assemblées européennes des croix gammées où elle a été photographiée.

D’une réunion avec les nazis allemands et européens au bal organisé par les nazis autrichiens pour les nazis de toute l’Europe

Caisses noires

L’ancien patron du syndicat patronal de la Métallurgie UIMM persiste et signe : il a acheté le calme social en finançant les dirigeants syndicaux. Les syndicats protestent : ils n’ont pas signé de reçus. Ils ne disent pas qu’ils n’auraient jamais touché d’argent de trusts, de patrons et de fédération patronale puisqu’ils en reçoivent déjà officiellement…

Pour Ségolène Royal, expulser est une valeur de gauche....

Elle l’a déclaré contre les militants socialistes qui penseraient le contraire, la lutte contre l’immigration clandestine est pleinement "une valeur de gauche" car "la gauche ne peut pas accepter que ce soit les populations les plus défavorisées qui subissent l’immigration clandestine". Donc, dit-elle, "il faut tenir bon". Cela signifie que la répression doit s’accentuer... Est-ce un encouragement à Valls ? Il n’avait même pas besoin... En tout cas, la position n’est pas nouvelle : la premier ministre Edith Cresson affirmait déjà que ses charters étaient des billets sans retour et Rocard que la France n’avait pas vocation à héberger toute la misère du monde. Les socialistes de la bourgeoisie ne sont pas internationalistes...

Hollande l’enterre…

Hollande propose de démontrer son féminisme en l’enterrant : que ce soit Louise Michel, Olympes de Gouge ou quelque autre femme connue au Panthéon… Pour des enterrements, il est féministe, Hollande, du moment que le féminisme ne descend pas dans la rue pour dénoncer les fermetures de maternités, les attaques contre les centres d’IVG, ni le laxisme de ses policiers face aux violeurs…

Moi, le nazi

Le candidat FN élu aux cantonales a affirmé qu’il n’était pas nazi, à preuve il n’est « aucun des deux termes de national-socialiste ». Pas national le FN, Le Pen doit enrager ! La preuve est faible parce que les témoignages abondent selon lesquels le fameux Laurent Lopez, "fête tous les ans l’anniversaire de la naissance d’Hitler, ne cesse de parler du IIIe Reich et du Führer."

Disneyland devient-il un lieu d’aventures en grandeur réelle ?

La société actuelle recherche de plus en plus les émotions fortes et à Disneyland, de plus en plus, vous risquez votre vie : hier dans le train de la mine et autres attractions sans maintenance sérieuse et cette fois même dans les allées où un bison s’est libéré pour faire la fête aux dépens des visiteurs. Alors, si vous avez envie de faire peur (ou pire) à vos enfants, allez à Marne-la-Vallée !!!

Le Coca de Bordeaux

La jeunesse raffole, paraît-il, des BABV, boissons aromatisées à base de vin. C’est du moins ainsi que les Leclerc, Carrefour et autres Casino envisagent d’écouler le vin aux jeunes générations. Le dernier en date : le coca cola à base de vin de Bordeaux intitulé « Rouge sucette ». Pas pire que le Bergerac AOP saveur pétale de rose ou le blanc à goût chocolat. Arnaud Montebourg, adepte de tous les « made in France » doit sauter de joie : voilà enfin le coca cola à la française !

Quand les lobby font la science

La commission européenne s’apprêtant à voter un texte réglementaire restreignant l’usage des perturbateurs endocriniens comme le bisphénol A, qui causent des cancers, les industriels de la chimie ont réagi. Dix huit toxicologues ont publié dans quatorze revues spécialisées une tribune retentissante qui affirme que ces perturbateurs ne perturbent pas. Manque de chance : 17 de ces 18 toxicologues se sont révélés être payés par les industriels produisant ces perturbateurs. Bilan : la commission européenne aura retardé sa décision d’un an. C’est toujours ça de gagné pour les trusts de la perturbation…

La transparence, version labos, Coluche aurait aimé

Certains personnels hospitaliers ont reçu un étrange courrier des labos Sanofi les informant que leurs noms, leurs qualifications et des liens prétendus avec le labo allaient être rendus publics. Ce serait la loi sur la transparence des liens entre labos privés et santé publique qui mènerait Sanofi à annoncer que tel agent a « bénéficié » de 13 ou 14€ sans qu’il comprenne de quoi il retourne. Ne vous inquiétez pas pour ce qui concerne la direction, les médecins, les parlementaires et gouvernants, pour eux les sommes ne seront pas publiées, dit la lettre. C’est pas le personnel qui en croque des relations avec les labos et, bien entendu, ceux qui en profitent ne seront pas mis à jour. La santé, ce n’est plus le serment d’Hippocrate mais le serment de l’hypocrite !

L’AP, c’est l’Interruption Volontaire de la Grogne

Le collectif IVG du 20è arrondissement a investi l’hôpital Tenon jeudi 3 octobre pour être reçu par la direction afin d’exiger un vrai fonctionnement du centre IVG sur l’hôpital. Le sous-effectif y est récurrent et depuis plusieurs mois une seule infirmière s’occupe de tout. Une répression policière féroce et démesurée s’est alors acharnée sur les membres du collectif et un camarade de la CGT s’est même fait sérieusement molester. Quand il s’agissait des anti-IVG, la direction et la police étaient beaucoup plus doux…

Les germes des restrictions économiques

Le Clostridium difficile O27 se répand à Marseille provoquant de sévères diarrhées, voir même des décès chez les plus sensibles. Cette maladie est liée à des germes intestinaux résistants aux antibiotiques. Il arrive souvent dans les hôpitaux d’avoir ce type de malade qui sont signalés par la présence d’un kit avec blouse, gants et lave-mains. Par contre, les économies à l’hôpital amènent à refuser d’isoler ces patients et à renoncer de spécialiser des personnels dans leurs soins. Résultat : l’épidémie se propage. Et à Marseille, il y a déjà plusieurs morts et des dizaines de personnes infectées…

Pour soigner les bénéfices des labos

Le Canard Enchaîné du 25 septembre révélait que « De nouveaux anticoagulents, pas plus efficaces que les anciens, envahissent le marché. Leur seul avantage : ils coûtent six fois plus cher. Et la Sécu paie. Coût mensuel du traitement 75,78€ à comparer à 12,50€ pour les précédents. Et la Sécu est obligée d’allonger gentiment 400 millions de plus par an. La Haute Autorité de la Santé a reconnu qu’ils ne produisaient aucune amélioration. » Donc ? Donc rien !!! Car le lobby des labos pharmaceutiques est très proche de la HAS…

Quand Valls parle de fermeté, les ministères valsent

Leonarda, 15 ans, a été arrêtée lors d’une sortie scolaire dans le Doubs pour être expulsée vers le Kosovo, où elle se trouve désormais. Quelles sont les circonstances exactes de son interpellation ? Mercredi, Matignon a lancé une enquête administrative, dont les résultats devraient être connus sous 48 heures. Le même jour, devant l’Assemblée Nationale, Jean-Marc Ayrault s’est engagé à annuler, selon les résultats de cette enquête, l’arrêté de reconduite à la frontière. Jeudi matin, Najat-Vallaud-Belkacem a déclaré sur RTL que « si les choses se sont passées telles qu’elles sont décrites ici ou là, si on est allé arrêter un car scolaire pour extirper l’enfant au vu et au su de ses camarades, alors elles sont éminemment choquantes. Mais ce n’est pas avéré. » La porte-parole du gouvernement, qui refuse le terme de « rafle », attend les conclusions de l’enquête.

Quand le FMI a la solution…

Le FMI vient d’étudier une solution pour faire face aux trous dans les caisses des Etats : sucrer 10% de l’épargne des ménages directement à la source ce qui en France rapporterait 600 milliards d’euros, soit un tiers de la dette. Cela a été fait avec succès à Chypre rappelle le FMI. Et c’est justement le FMI et la banque centrale européenne qui ont imposé cette « solution » à Chypre. Ces cuisiniers nous préparent des plats épicés !

Le Monde et Le Figaro ne crachent pas dans… l’huile !

Ces deux hebdomadaires se sont consacrés une page pour faire la pub de l’huile de palme, page payée chèrement par les autorités malaisiennes. Quant à l’huile en question, elle est surtout payée par le consommateur (car lourde en acides gras saturés et pauvre en bons acides gras comme les oméga3) et aussi elle contribue à la déforestation de l’Asie du Sud-Est dont justement en premier… la Malaisie !

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0