English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 26- HISTOIRES COMIQUES > Brèves pour rire… sourire…ou grincer des dents !

Brèves pour rire… sourire…ou grincer des dents !

samedi 31 janvier 2015, par Robert Paris

Brèves pour rire… sourire…ou grincer des dents !

Un pape à grandes oreilles...

Le pape a tenu à le préciser : les catholiques « ne doivent pas procréer comme des lapins ». Pensait-il qu’il fallait redresser une idée fausse qui se propageait dangereusement, de manière lapinesque ? Ou un défaut qui lui semblait se développer ? Ou pense-t-il que les adeptes de la religion papiste doivent absolument compter sur quelqu’un qui n’a pas – officiellement du moins – le droit de procréer (il a fait une croix sur la copulation), ni de faire ce qu’il faut pour cela, pour décider du nombre de gamins qu’ils souhaitent ? Ou bien est-ce que Jésus lui a soufflé que c’était une bonne déclaration à faire et que cela passerait pour une parole populaire. Dans ce cas, Jésus est le seul vrai farceur dans cette affaire ! Sur sa croix, il continue à se marrer sur le dos du bon peuple catholique !!!

Malaise en Malaisie

La Malaisie a officiellement déclaré jeudi, plus de dix mois après le drame, que la disparition mystérieuse du vol MH370 était un « accident » et que les 239 personnes à bord étaient présumées mortes. Elle aurait aussi bien pu les déclarer vivantes et affirmer que c’était un attentat car, toujours officiellement, elle n’en sait absolument rien !!! L’avion peut aussi bien être sous les eaux que détourné bien tranquillement dans une base américaine. Cela signifie seulement que la Malaisie annonce que ce n’est plus la peine de chercher, vous ne trouverez plus rien. De cela, ils semblent en savoir quelque chose. Vous avez dit bizarre !!!

Les trusts pharmaceutiques, la pire maladie de la Sécu

Le France s’est félicitée d’avoir négocié le contrat du siècle pour payer le moins cher possible le médicament contre l’hépatite C, le Sovaldi. Résultat financier : l’entreprise Gilead qui le commercialise crève de profits. Et devinez quelle dépense coule les comptes de la Sécu ? Eh bien, mais c’est le Sovaldi !!!

Des dettes rachetées par des dettes rachetées par des dettes et produisant des dettes, c’est le cercle vicieux

La Réserve Fédérale américaine (Fed) a laissé les taux d’intérêt inchangés proches de zéro. Quand à la BCE, la banque centrale européenne, elle vient de lancer un plan massif de rachat de dette publique. Pour sauver les dettes des trusts, des banques, des assurances et des bourses, les banques centrales nationales s’endettent, les Etats s’endettent, les communes s’endettent, les régions s’endettent, les services publics s’endettent. Les banques et les financiers, auxquels la banque centrale prête sans limite et à perte, jouent ensuite cet argent à la spéculation sur ces dettes et elles prennent des risques au point que la banque centrale européenne est contrainte pour leur éviter de se ruiner de… racheter leurs dettes. Quel est beau le capitalisme à la Madoff avec ses dettes en cascade ? Mais qui va racheter les dettes que font les salariés de moins en moins payés, et celles des chômeurs ? Pas les banques centrales semble-t-il ! A moins que les travailleurs décident le contraire !!!

Dès huit ans, la chasse aux sorcières !

Le 8 janvier, Ahmed de 8 ans, élève de CE2 à Nice, les élèves discutent du drame avec leur instituteur. « Êtes-vous Charlie ? », demande-t-il. Ahmed, 8 ans, répond que non. Qu’il n’est pas avec Charlie mais avec les terroristes ! Étonnant certes mais le directeur l’envoie direct chez les flics qui l’interrogent comme un criminel alors que celui-ci reconnaît qu’il ignore tout à fait ce qu’ c’est que des terroristes ! Bien que ses parents soient absolument hostiles au terrorisme et que l’enfant ne sache même pas de quoi il parle, la police menace de lui faire un signalement juridique et de le retirer à la garde de ses parents. Le gouvernement soutient le directeur de l’école et les policiers ! Désormais un petit gosse qui joue aux soldats pourra être accusé d’apologie du terrorisme !!!

C’est l’arnaque qui est générique

Les informations inquiétantes concernant les médicaments génériques se multiplient. 25 génériques sont même suspendus jusqu’à nouvel ordre. Il s’avère que nombre d’entre eux sont dangereux, de fausses copies de la molécule de base ou inefficaces. L’alerté était donnée depuis longtemps. Cela n’avait pas empêché les gouvernants de les préconiser et même de les imposer pour favoriser les profits des labos !

Les médicaments qui tuent

Les condamnations se multiplient contre les labos pharmaceutiques concernant les essais sur des personnes au cours desquelles des personnes touchent des sommes risibles en prenant le risque d’être malades à vie ou d’en mourir. L’Inde et l’Argentine notamment viennent de condamner tous les grands trusts pharmaceutiques pour leurs pratiques criminelles. Citons par exemple Merck : les essais sur le vioxx à l’origine de près de 30.000 morts ...

FN = Fausse Note

Les comptes de campagne de madame Le Pen étaient farcis de faux en écriture. Les tontons la morale de l’extrême droite, qui prétendent redresser la France, n’ont bien entendu aucune morale. Le trésorier du FN vient ainsi d’être inculpé pour "faux et usage de faux", "escroquerie", "abus de bien social" et "blanchiment d’abus de bien social". Et encore, il ne s’agit pas de la fortune personnelle des Le Pen, une boue que personne n’a encore été soulever…

L’Europe en soutien de milices fascistes

L’extrême droite fasciste, que l’Europe soutien à Kiev, continue à faire des massacres dans l’Est de l’Ukraine. Rien d’étonnant : ce ne sont pas simplement des politiciens d’extrême droite mais de vraies milices de tueurs fascistes que soutiennent les gouvernants européens dont Hollande-Valls !

Complètement débridé, Valls !

En visite en Chine, Manuel Valls a déclaré qu’il ouvrait grand les portes à tout investissement chinois en France et qu’il n’y aurait aucune tracasserie ni difficulté financière. Prêt à vendre les bijoux de famille à la Chine, Valls ? Pas question pour lui de reprocher à son homologue chinois l’interdiction des libertés syndicales et politiques ni le parti unique, lui qui de sa vie n’a jamais eu à la bouche un mot sur le goulag chinois, pourtant le plus grand camp de concentration du monde actuel !

Totalement pourri

Après les éloges dithyrambiques publics de tous bords, y compris syndicaux, au trust pétrolier Total suite à la mort de son PDG, on apprend que le trust entend se débarrasser d’emplois en masse en prétendant que deux raffineries sur cinq perdraient de l’argent et affirmant que « pour les rendre durables », il fallait écrémer les effectifs ! Ce n’était pas la peine de se fendre d’autant de superlatifs d’éloges à Total, le trust le plus profitable de France qui ne paie pas d’impôts et ne cesse de casser l’emploi…

La guerre engendre la guerre et le terrorisme nourrit le terrorisme

Pour Hollande « la France est en guerre » et « c’est la même guerre de l’Irak à Charlie Hebdo ». On comprend mieux alors pourquoi des terroristes ont ciblé la France : celle-ci n’a jamais mené à la fois autant de guerres extérieures qui ont fini par revenir en boomerang ! Et les méthodes par lesquelles l’armée française a bombardé des populations civiles en Irak, en Libye ou indirectement, par soutien de bandes terroristes, en Syrie, finissent par nous retomber dessus. La réponse de nos gouvernants est que, puisqu’on nous attaque ici, il faut accroître les guerres là-bas. Cela s’appelle l’engrenage vers la guerre généralisée et, pourquoi pas en période de crise mondiale, vers la guerre mondiale. On donne un blanc seing à Hollande-Valls, ces fanatiques de 1914-1918 pour refaire la « der des ders » ?!!!

Renault 1914-1918, profiteur de guerre

Le site www.histoirerenault. net (l’histoire revue et corrigée par le patron de Renault) veut « faire découvrir une période pendant laquelle Renault a montré une implication très importante pour soutenir l’effort de guerre de la nation : les années 1914-1918. » Malheureusement, il manque à ce site bien des éléments pour apprécier comment le patron de Renault a été un des patrons de combat de l’époque qui ont poussé à la boucherie guerrière et combien cela lui a profité sur le dos de la population.

Alors que la marque au losange connaît de sérieuses difficultés avant la guerre, le gouvernement français charge Louis Renault de diriger la mobilisation des industriels en région parisienne et Renault s’en attribue la plus belle part. Renault, qui dispose de 500 ouvriers en septembre 1914 à la production des moteurs d’avions, en fera travailler plus de 4.000 dans son usine de Billancourt en 1917. En 1914 on produit en France 100 mitrailleuses, et on en fabrique 17.000 en 1918. En 1914, lorsque la guerre éclate, la compagnie Renault se lance dans la production de munitions, d’avions militaires et plus tard dans les tanks avec son Renault FT-17. En 1918, Renault est devenu le premier manufacturier privé de France et il est honoré par les Alliés pour sa contribution à l’effort de guerre.

Le chiffre d’affaires de Renault a ainsi été multiplié par quatre entre 1914 et 1918, passant de 53,9 millions de francs en 1914 à 249 millions de francs en 1919… Rappelons que Jacques Prévert affirmait : « Mourir pour la patrie ! C’est mourir pour Renault ! » Toutes les grandes firmes automobiles surent obtenir des marchés juteux de l’État. En 1915, André Citroën décrochait un contrat pour un million d’obus. Pour les fabriquer, il obtint aussi de l’État, une aide pour la construction d’une usine géante, quai de Javel à Paris. Les obus furent livrés avec plusieurs mois de retard. Un rapport établit que Citroën avait vendu ces obus deux fois plus cher que le prix du marché. Il ne fut jamais publié. Peugeot reçut 26 millions de l’État pour fabriquer des moteurs d’avions de chasse, dont aucun ne sera jamais livré, mais cela lui permit d’agrandir ses installations. Le patriotisme des patrons de l’Automobile est plutôt curieux et il commence par leur coffre-fort ! Si le peuple a laissé sa vie sur les champs de bataille et souffert de la misère, les profits dégagés par les grands patrons pendant la guerre furent faramineux.

Globalement c’est toute la grande bourgeoisie qui en sortit renforcée et enrichie. Quant aux ouvriers, pour moins de huit francs par jour, ils subissaient non seulement les bas salaires mais des conditions de travail aggravées. Les ouvriers travaillaient de onze à douze heures par jour, sept jours sur sept. Dans les usines, les accidents étaient nombreux : on en recensa près de 60.000 dans les seuls établissements privés en 1917, dont 300 mortels. Le 13 juin, l’effondrement d’un bâtiment provoqua la mort de 26 personnes aux usines Renault de Billancourt. Pendant que les rentiers, les bourgeois moyens ou petits se retrouvaient ruinés, et les travailleurs des villes et des campagnes écrasés, la haute bourgeoisie elle, vit ses positions assurées, sa fortune considérablement augmentée.

Le virus des profiteurs

Le patron de Renault est fier d’annoncer qu’il apporte une aide décisive aux pays d’Afrique frappés par le virus Ebola. Alors que les milliers de morts s’empilent, alors que les grands pays riches et leurs trusts multimilliardaires n’ont toujours pas fait le geste de faire produire par les labos pharmaceutiques les dizaines de millions de doses d’antivirus pourtant trouvés depuis longtemps, eh bien Renault, lui, a fait un geste « afin de venir en aide aux populations touchées par le virus Ebola ». Oui, le trust automobile a offert à la Croix Rouge du Libéria… une Logan ! Mourir dans une Logan, que peut-on rêver de mieux ?!!!

Brétigny, ce n’est pas fini !

L’accident qui a été évité de justesse sur la ligne A le 9 décembre dernier montre bien le danger lié aux réductions d’effectifs. Cet accident est lié à des travaux électriques sur la ligne la nuit qui a précédé l’accident, travaux dans lesquels il n’y avait que trois cheminots contre quatre minimum pour ce type d’intervention. Le dysfonctionnement de la signalisation qui en est résulté a amené un train à franchir un aiguillage à 87 km/h et ce n’est que la grande réactivité du conducteur qui a préservé les passagers d’un risque mortel. La direction de la SNCF s’est bien gardée de faire de la publicité à cet accident au niveau du triage d’Achères…Faire du profit, gagner en compétitivité est bien plus important que la sécurité des passagers et des personnels !

Les travailleurs indiens du charbon en grève ont mis au pied du mur le gouvernement de Modi

En Inde, les mineurs de charbon (3,4 millions de salariés) ont cessé hier leur grève contre le projet de privatisation de leur entreprise nationalisée Coal India. Ils ont obtenu l’engagement du gouvernement que l’Etat resterait aux commandes et qu’il n’y aurait aucune suppression d’emploi dans l’entreprise qui a le quasi-monopole de la production du charbon en Inde. C’est une victoire mais le gouvernement ne va certainement pas s’en tenir là et la lutte ne fait que de commencer même si les syndicats sont bien contents de ne pas mener la lutte plus loin…

Président et revendeur de bouteilles déconsignées

Un exemple qui illustre les multiples capacités du couples présidentiel d’Israël à faire de l’argent...

En termes de scandale politique, celui qui touche Sara Netanyahou, l’épouse du Premier ministre israélien, représente certainement une grande première. L’affaire qui éclabousse la campagne électorale de son mari, à l’approche des législatives de mars, concerne en effet... des bouteilles consignées.

Selon les médias israéliens, Sara Netanyahou aurait encaissé pendant des années de l’argent versé pour le retour en magasin de bouteilles consignées. Rien de scandaleux jusqu’ici. Sauf que les bouteilles avaient été, dans un premier temps, achetées pour le compte du bureau du Premier ministre. Et l’argent de la consigne aurait donc dû y revenir, plutôt que d’aller dans la poche de madame Netanyahou.

Le couple avait déjà remboursé 1 000 dollars il y a deux ans, et l’histoire aurait pu s’arrêter là. Mais l’affaire prend actuellement de grandes proportions depuis qu’un ancien employé a révélé au quotidien Haaretz que la somme détournée dépassait de très loin le montant de ce remboursement.

La polémique a fait sortir de ses gonds Benyamin Netanyahou, qui a adressé sur Facebook un message sans équivoque aux médias israéliens, accusés de porter "des attaques calomnieuses contre [lui] et [son] épouse en vue de faire tomber le Likoud et de favoriser l’arrivée au pouvoir de la gauche".

Toujours selon Haaretz, l’affaire des bouteilles consignées pourrait masquer un scandale de bien plus grande ampleur concernant les dépenses excessives du couple.

Bel aveu !

"De l’Irak à Charlie Hebdo, c’est le même combat", dit Hollande. Certains n’y ont vu qu’une justification des guerres contre le terrorisme mais il faut y voir aussi le fait que ces guerres que l’impérialisme français mènent ont des conséquences pour la sécurité de la population français, victime collatérale des bombardements français aux quatre coins du monde...

1 Message

  • Le Rafale, avion volant... le budget de l’Etat...

    L’avion Rafale a mis trente ans pour qu’un seul pays, l’Egypte, veuille en acheter. Est-il certain que le besoin premiers des égyptiens misérables soit cet avion ultra-cher de 52,8 millions à 60,8 € pièce ? Certainement pas !

    Cet avion est surtout le meilleur fabricant de trous sans fin dans les budgets de l’Etat.

    Dans un récent rapport de la commission des affaires étrangères du Sénat, sur le projet de loi de Finances pour 2012, Xavier Pintat (UMP), et Daniel Reiner (PS) ont révélé les derniers chiffres concernant le programme du Rafale, du français Dassault Aviation. "Le coût total du programme, actualisé au prix de 2011, est de 43,56 milliards d’euros pour l’Etat avec le développement", indiquent les sénateurs. Et non plus de 40,7 milliards d’euros lors de la dernière évaluation.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0