English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 26- HISTOIRES COMIQUES > Actualités désopilantes

Actualités désopilantes

lundi 30 mars 2015, par Robert Paris

Bien choisi, le nouveau logo de l’Elysée : un avion qui s’écrase, c’est d’actualité !

Actualités désopilantes

Il n’y a pas que la météo qui se trompe

Dure époque pour les prévisionnistes. Ils prédisent le réchauffement et les températures baissent. Ils annoncent la fin de la neige en hiver et elle chute plus dru que jamais. Ils annoncent la fin de la récession chaque année pour la suivante. Mais il n’y a aucune sortie de crise. Ils annoncent un Front National premier parti de France et ce dernier en est loin. Il n’a même aucun département ! D’ailleurs, pour le FN, il faudrait comparer ses voix au total des voix du PS et de l’UMP puisque, à ses yeux, il existe seulement l’UMPS ! Mais les instituts de sondage ont quand même fait un heureux : Marine Le Pen qui continue d’affirmer, malgré les résultats, être le premier parti de France. Sans doute considère-t-elle être le seul puisque, pour elle, les autres ne sont pas « des partis de France » !

Oui, les avions tombent beaucoup mais saura-t-on pourquoi ?

Il y a une bonne raison pour qu’on ne sache jamais les véritables raisons des accidents d’avion : ce sont les intérêts, très puissants, des compagnies aériennes et des constructeurs d’avions qui dominent le BEA, bureau enquête accident, chargé des recherches des causes. Ce dernier se débrouille généralement pour blanchir les compagnies qui ne font circuler que des avions en bon état, n’imposent jamais au personnel de travailler dans des conditions trop dures et dangereuses par la pression qu’elles exercent sur les personnes, burn out notamment. On le voit encore dans le dernier accident d’avion où le BEA a montré qu’il cherchait à cacher au grand public des éléments de l’enquête, tout en faisant diffuser sa thèse dans les média : celle de la faute du pilote, avant même que l’enquête ait véritablement commencé. Elle estime sans doute qu’accuser le pilote n’est pas gênant puisqu’il est mort alors que la compagnie aérienne et le trust de construction sont toujours bien vivants ! Mais même cette thèse du suicide ne souligne qu’une seule chose : il aurait pété les plombs parce que ses problèmes de santé allaient l’amener à se faire virer de l’entreprise et lui faire perdre tous ses droits de salarié. Cela l’avait déjà menacé lors d’une précédente maladie, ce qui explique qu’il ait voulu cacher qu’il avait rechuté. Le fait que l’on ne reconnaisse pas le burn out en maladie professionnel aurait fait de nombreuses victimes, alors qu’à Renault ou à France Telecom, cela n’avait mené que… au suicide du concerné. Or, le burn out est causé par les pressions professionnelles inadmissibles des patrons et il serait temps d’en rendre responsables les patrons, qu’il s’agisse d’une compagnie aérienne ou d’une autre entreprise !

Le Manuel de la Vals

Le manuel, c’est qui vous enseigne comment faire pour faire tourner, tourner et encore tourner vos partenaires. Et celui qui gouverne la France voudrait faire tourner les siens, notamment les écolos et le front de gauche, au rythme de ses propres retournements. Ce n’est pas la dernière défaite de son parti, à laquelle sa politique a mené, qui le fera changer d’avis. Il affirme, au contraire, que la faute revient aux dits partenaires qui ne l’ont pas soutenu. Et il continuera donc à attaquer les milieux populaires, pourtant l’essentiel des électeurs de gauche, en favorisant toujours les milieux capitalistes, qui sont une infime minorité déjà privilégiée. Et il prétend qu’en accélérant cette politique, les milieux populaires finiront pas reconnaitre son efficacité. Sinon, il l’envisage même, le parti socialiste sera mort. Mais pas lui. Pas Valls car il a un autre avenir en perspective : comme chef d’extrême droite concurrent de Le Pen !

La réciproque n’est pas vraie

Si, en France, un groupe de Musulmans agresse un Juif, c’est certainement par racisme. Par contre, quand un groupe de Juifs radicaux assassine un Musulman, ce n’est pas du racisme. Ainsi en a jugé l’Etat français et la Justice dans l’assassinat de Saïd Bourarach, noyé dans le canal de l’Ourcq le 30 mars 2010 par un groupe de 4 Juifs. Ne dites pas qu’ « il y a deux poids, deux mesures ». Dites seulement que la balance de la Justice penche un peu d’un certain côté pour mieux opposer entre elles les communautés et détourner la lutte des classes.

Le 9 avril, quoi de neuf ?

A croire les média, tous les syndicats, à part la CFDT et la CGC, seraient mobilisés pour une grève générale interprofessionnelle le 9 avril. Par contre, alors que cette fatidique approche, on ne constate absolument aucune véritable mobilisation, parfois aucun tract, toujours aucune réunion préparatoire, aucune discussion sur les objectifs et l’importance de cette journée qui semble bien devoir être encore un coup pour rien et où on dira encore qu’on n’était pas bien nombreux.

Cette « journée contre l’austérité » du gouvernement et du patronat n’est pas réellement organisée sérieusement par les centrales syndicales puisque la plupart des travailleurs n’en sont même pas au courant ! Il y a pire : certains syndicats comme la CGT des cheminots n’appellent même pas à la grève. Et cela alors que la SNCF est menacée par la privatisation !

Quand nous voudrons vraiment lancer une grève générale, il ne faudra certainement pas procéder ainsi mais nous réunir d’abord entre salariés pour en discuter et la préparer, mettre au point nos objectifs et certainement pas annoncer que tout sera terminé le lendemain. Mais pour cela, ce n’est pas les syndicats qui devront mener la danse mais des comités de travailleurs.

Piano, piano, les coups de marteau et les licenciements !

La musique n’adoucit pas les mœurs… sociales. L’annonce, à grands coups de trompette, de l’ouverte de la Philarmonie de Paris a eu du mal à cacher celle, liée, de la fermeture des autres orchestres de Paris, avec des suppressions d’emploi à la clef (de sol ?). L’ouverture, en grande pompe, des nouveaux locaux de la Philarmonie a eu du mal à cacher aussi que les travaux n’étaient pas finis, que les finissions étaient incomplètes, que l’on obligeait les personnels à jouer en plein travaux et dans des conditions de travail dégradées, les perceuses n’ayant pas encore été intégrées aux instruments philarmoniques…

Vous reprendrez bien du caviar, monsieur le mendiant

Du fait de l’annulation du voyage officiel en France du couple royal espagnol, la nourriture prévue pour les grandes réceptions de l’Elysée et de la Mairie de Paris seront distribués aux organisations caritatives alimentaires. Il n’y a plus qu’à annuler toutes les autres réceptions des différents dictateurs de la planète pour donner à manger aux plus démunis !

Halte au feu !

Malgré les multiples massacres perpétrés aux USA contre des civils désarmés par des fous de la gachette, ce pays continue à courtiser les marchands d’armes individuelles, les laissant libre de vendre de véritables arsenaux de mort, ce qui ne manque de faire des quantités de morts périodiquement, à chaque fois qu’un détraqué achète des machines à tuer et les décharge sur des foules désarmées ou dans des écoles.

Dernière en date : l’autorisation de la vente libre aux particuliers et sans permis du lance flamme portable. Assassins, criminels divers et terroristes du monde entier, avec les USA, vous avez vraiment votre petit paradis pour tuer qui vous voulez !

Pôle chômage

Le très mal nommé « Pôle Emploi » s’étonne de son impopularité parmi les concernés par le chômage et la précarité. Son médiateur, interviewé par le journal gratuit « 20 minutes » s’étonnait du nombre grandissant de réclamations : plus 26% pendant que le nombre de chômeurs ne retrouvant aucun emploi ne cesse de grandir comme celui des chômeurs auxquels on refuse des aides et prestations. Lui-même parlait du « réexamen de certains dossiers aboutissant à un nouveau calcul avec un échéancier des remboursements ». On leur a donné trop d’argent et on leur reprend, à ces chômeurs, à ces démunis, et en plus ils protestent, quelle ingratitude !

Encourager les jeunes talents

Le prix Abel de mathématiques, équivalent dans ce domaine du Nobel, a été attribué à deux chercheurs de 86 et 90 ans. Il a été déclaré, lors de sa remise, que ce sont « deux géants du XXème siècle ». Cette somme devrait les encourager à devenir des géants du XXIème siècle. Mais, pour cela, il leur reste fort peu de temps !

Made in Montebourg

Arnaud Montebourg a perdu son poste de ministre et vient de trouver, en échange, celui de vice-président du trust Habitat. Il y voit une certaine continuité : « Je veux tenter dans le privé ce que je n’ai pas réussi dans le public. » Projet que soutient le PDG d’Habitat qui déclare : « Il est bon d’utiliser des gens, disons en semi-échec, parce qu’ils vont réussir ce qu’ils voulaient faire. » A notre connaissance, le projet phare de Montebourg était le démagogique « made in France ». Dans sa nouvelle place à habitat, Montebourg aura fort à faire : Habitat est un trust français avec 50% de made in Asia et 15% de made in Europe de l’Est ou de made in Turquie. Encore un échec de Montebourg en perspective…

Regrouper pour réduire la santé publique

La reconstruction de l’hôpital d’Orléans a coûté un milliard d’euros et connaît de graves difficultés. Initialement prévu pour regrouper les spécialités sur un seul site (médical, chirurgie, obstétrique) et aussi faire des économies, il devait, du coup pour fonctionner, amener mille emplois supplémentaires (médicaux et non médicaux). En réalité, il va ouvrir avec 300 lits supplémentaires mais sans création d’emplois. Du coup, depuis le 2 mars, les personnels exercent leur droit de retrait pour exiger un nombre d’emploi en conséquence du travail demandé. Ils sont en grève reconductible. Ils ont bien raison : on nous demandera toujours de faire ce qui est impossible tant qu’on ne dira pas STOP !!!

La santé en danger en Europe

De plus en plus d’infirmières venant d’Espagne et du Portugal sont embauchées à l’APHP. Si cela est une très bonne chose pour l’hôpital, cela signale que la santé de ces deux pays est en train de s’effondrer, suivant en cela la situation catastrophique de la Grèce et de l’Europe du Sud et de l’Est. C’est aussi notre avenir si nous laissons les classes dirigeantes et les gouvernants faire. C’est ensemble, tous les travailleurs d’Europe, qui pouvons défendre la santé publique et les droits des personnels de santé.

Le FN anti-euro n’est pas contre en recevoir

Le Front National n’a pas de mots assez durs pour dénoncer « l’Europe qui bouffe l’argent des citoyens français ». Cependant, grâce au fait qu’elle a créé deux coquilles vides, des prétendus partis européens, le MENL et le FENL, des quantités d’euros de l’Europe iront dans sa sébile. Il s’agit d’abord de 8,87 millions d’euros pour payer ses élus et assistants plus 1,8 millions pour les partis européens précédemment cités. Auxquels il faudra rajouter 10 millions d’euros si le Front National parvient à constituer un groupe parlementaire. Visiblement, cracher dans la soupe européenne n’empêche pas d’en boire. Et goulument encore !

Où est passé le trou de la Sécu ?

La ministre de la santé Marisol Touraine a annoncé en grande pompe avoir fait baisser le déficit de la Sécu à son niveau de 2008 grâce à sa politique d’économies, soit un gain prétendu de deux milliards d’euros. En réalité, il est bien possible que l’économie réalisée soit de zéro euros car les sous économisés sur le remboursement des médicaments et sur les fonds consacrés à l’hôpital public servent à payer de plus en plus cher les labos pharmaceutiques, les constructeurs du bâtiment et les entreprises de matériel médical notamment. Comment se fait-il que les comptes indiquent pourtant une remontée de 2 milliards ? Eh bien, cela provient essentiellement du fait que l’Etat a devancé ses paiements de cotisations ainsi que ceux d’autres organismes institutionnels de santé, ce qui signifie que le trou de 2014 a été déplacé sur 2015. Dans tous les domaines des dettes publiques et privées, les gouvernants ne font pas autre chose que déplacer les dettes car ils sont incapables de les combler tout en soutenant les intérêts des capitalistes privés.

Syndicat-patron

Comme gestionnaire de ses fonds, comme employeur, comme gestionnaire des organismes paritaires, les syndicats sont des patrons. La CFDT vient encore de le démontrer par la formation d’une plateforme privée de gestion de ses fonds, de ses communications, de ses rentrées de cotisations notamment. Et comme cette « plateforme » est censée coûter le moins possible, elle a été décentralisée à Casablanca, au Maroc, car ainsi ses salariés seront payés au lance-pierre. Il faut dire que les salariés marocains sont organisés par des syndicats aussi peu lutte de classe que la CFDT, ce syndicat dont les principaux dirigeants sont devenus secrétaires d’état d’un gouvernement anti-ouvrier qui remet en cause la sécu, les retraites, les services publics, le code du travail et le congé du dimanche !

Les tanks et les bombes creusent aussi des trous… financiers !

Malgré la remise en cause de l’austérité dans les comptes des armées en France, malgré la hausse du budget militaire du fait des interventions armées de la France qui se multiplient aux quatre coins du monde, notamment sous prétexte de lutter contre des dictatures et contre le terrorisme dit « islamique », le budget militaire présente un trou de deux milliards. Que voulez-vous : les guerres ne rapportent rien, ni au pays qui les lance, ni à celui qui les subit, et coûtent très cher aux deux… Par exemple, quand on nous annonce que le Charles de Gaulle rejoint la lutte contre l’Etat islamique, on n’imagine pas la dépense folle que cela représente. En plus du porte-avion, s’y rajoutent 12 avions Rafale, 9 avions super-étendard et un avion de reconnaissance, plus une frégate, un pétrolier ravitailleur et un sous-marin nucléaire d’attaque, ce qui suppose 2600 personnels ! Il faut y rajouter les 3300 autres militaires déjà engagés dans la guerre contre le dit Etat Islamique et les 2000 soldats engagés au Mali, au Niger, au Centrafrique, en Côte d’Ivoire, au Gabon, en Libye, au Tchad, au Kosovo, en Afghanistan et on en passe… Sans compter également que le gouvernement Hollande-Valls projette quantité de nouvelles guerres : en Syrie, en Libye, au Nigeria, etc, etc… C’est sans compter aussi que la France est en pointe contre la Russie, en Ukraine comme en Syrie, et se tient prête pour la future guerre mondiale. Mais là, ça ne coûtera pas seulement quelques vies et quelques dépenses mais la fin de la civilisation humaine si on les laisse faire… Ne laissons pas les Hollande et compagnie se prendre pour des Clémenceau et nous prendre pour des « poilus » qu’on sacrifie à Verdun et dans les tranchées !

FN se prétend le parti propre !

Encore un exemple du mensonge consistant à prétendre, sous prétexte que le FN gère très peu de chose pour le moment, que ce serait un parti très loin des détournements et prévarications des autres partis bourgeois. On découvre en effet que la société qui se charge de tout pour le FN, bulletins de vote, professions de foi, affiches et autres, n’est autre que la société Rival dont le patron est un fasciste connu, ancien patron du GUD néo-nazi, et lui-même mis en examen pour escroquerie, abus de fonds publics et quelques autres petits crimes du même genre, soir dix millions d’euros de détournements de l’argent public, excusez du peu ! C’est ça les prétendus moralistes : ils n’ont aucune morale…

AGS = 2600% !

Le PDG de Renault, Carlos Ghosn, ne fait pas parler de lui que parce que son pari du tout électrique a échoué ou parce que ses accusations d’espionnage au profit de la Chine contre ses collègues de la direction étaient inventés et mensongers, mais du fait du sommet de rémunérations qu’il atteint. En effet, ses revenus comme patron de Renault est passé de 2,67 millions d’euros en 2013 à 7,2 millions en 2014, soit un revenu multiplié par 2,6, soit 2600 %. C’est sans compter les 7,6 millions d’euros qu’il s’attribue lui-même aussi, comme patron de Nissan, la pécadille de 7,6 millions d’euros. Le fait qu’il fasse fusionner les deux entités ne supprime pas le doublon que représente sa double paie et ses doubles primes ou cadeaux d’actions. Et c’est d’autant plus remarquable que Ghosn vient de se faire le défenseur de la « modération salariale » prétendument causée par l’inflation qui serait en baisse et qu’il défend les derniers accords avec certains syndicats qui ont fait payer aux salariés les frais de la crise. L’austérité ne s’applique ni à lui-même ni aux actionnaires !

Un pavé contre un Galet

Radio France doit faire des économies importantes. C’est son PDG Mathieu Gallet qui l’a annoncé à son personnel qui sera attaqué sur le plan des emplois, des salaires et des activités de l’entreprise. Sa volonté affichée de « diminuer les dépenses inutiles » est mise en doute par les sommes colossales qu’il dépense pour ses bureaux (105.000 €), pour son budget de communication (90.000 €) ou pour les activités de conseil auquel il fait appel (60.000 €). Pas étonnant après tout cela que le même individu prétende ne pas avoir assez d’argent pour maintenir en l’état les activités de la radio !

Le conseil d’Etat a de bons conseils à donner

Sarkozy et l’UMP se sont heurtés, avec l’affaire Bygmalion, à l’obligation pour les partis politiques de communiquer le détail des dépenses de campagne et c’est ça qui les a fait plonger. Eh bien, si le conseil d’Etat tranche en ce sens comme cela lui est demandé, il pourrait décider que désormais cette obligation sera supprimée. C’est facile de supprimer les fautes, il suffit de dire que la faute n’en est plus une. On pourrait de cette manière diminuer totalement les crimes : il suffit de dire que ce n’en est plus. Curieusement, les mêmes hommes politiques sont très sévères vis-à-vis des (autres) criminels.

Sécuritaire ne veut pas dire sécurité

Suite aux attentats terroristes, le gouvernement a mis en place une loi dite « du renseignement » et qui prévoit de donner tous les droits de renseignement aux forces de l’ordre suspectant une affaire de terrorisme. Mais, en réalité, cela dépasse largement le cadre étroit du terrorisme. Les termes employés ne sont pas ceux de « terrorisme » mais d’« atteintes à la paix publique », ce qui est très différent et peut concerner des actions d’un genre très différent du terrorisme : des manifestations, des grèves et autre troubles sociaux ou politiques… C’est exactement ce qui s’est produit avec la « loi Patriot » aux USA, loi qui est partie des attentats du 11 septembre 2001 pour casser toute réaction sociale aux Etats-Unis face à la crise économique qui commençait à frapper le pays. Et, pour couronner le tout, la nouvelle loi sur le renseignement en France prévoit que la commission CNCTR, chargée de vérifier que l’on n’utilise pas ces renseignements dans un autre but, n’aura plus à être nécessairement informée…

Et ça se dit socialiste !

Laurent Fabius a dû entendre des voix lors de l’inauguration du musée historique de Rouen consacré à Jean d’Arc. Il a en effet déclaré qu’on ne devrait pas se contenter de l’appeler « la pucelle d’Orléans » mais qu’elle mérite d’être appelée « l’héroïne de Rouen » ! Encore heureux qu’il n’ait pas dit qu’il se voyait à ses côtés en armes et en armure !

Drôles d’amis de Syriza !

La « gauche radicale » qui gouverne maintenant la Grèce est présentée comme « la vraie gauche », celle qui ne craint pas d’en découdre avec les ennemis des milieux populaires. Malheureusement, la réalité est moins rose. Ainsi, on apprend qu’en France, celui qui est chargé de défendre les intérêts du ministre phare de Syriza, le fameux Varoukakis, s’appelle Goulon et est un des proches de Alain Soral, fameux raciste d’extrême droite, antisémite et anticommuniste. Ce même Goulon a affirmé que son aide était « un bon moyen de montrer que Varoufakis n’est pas un dangereux communiste ». Certes !

Des euros très frappés !

L’Espagne a fait graver des euros à l’effigie de « 70 ans de paix », effaçant du même coup les années de l’Espagne franquiste, un fascisme qui n’est pas si vieux que cela et découlait de la guerre civile et pas de paix ! D’autre part, la France a réussi à bloquer le projet de la Belgique de frapper des euros à l’effigie de la bataille de Waterloo, la fameuse défaite de Napoléon, qui avait donné un coup d’arrêt aux guerres napoléoniennes. La Belgique a accusé la France de ne pas avoir rompu avec les crimes guerriers de Napoléon. Il n’y a pas de risque que l’Espagne rompe avec son passé fascistes ni la France avec les guerres européennes, avec la crise, les deux pays ont plutôt l’air de revenir en arrière vers la guerre et le fascisme. Que ce soit sur les euros ou dans la réalité.

De quoi être vert !

Dans de nombreuses écoles, le « développement durable » a été enseigné par la Fédération Nationale des Chasseurs, ce qui a donné lieu à des cours sur la manière de tuer les animaux, de poser des pièges aux alouettes, de pratiquer la chasse à courre, ou de s’exercer aux armes de chasse. Cela n’empêche pas Valls d’appeler les écolos à rejoindre son gouvernement. C’est aussi ce qu’on appelle la chasse aux soutiens politiques…

Une nouvelle arnaque des labos pharmaceutiques

Une pénurie de certains médicaments est organisée artificiellement par les trusts pharmaceutiques. C’est le cas notamment des deux labos qui monopolisent, dans le monde, les vaccins pour enfants et se sont débrouillés pour cesser de produire les vaccins obligatoires afin d’imposer les vaccins combinés entre obligatoires et non obligatoires, les combinés étant évidemment beaucoup plus chers. Les trusts ont eu la réponse facile : c’est la théorie du complot ! Mais, en fait, c’est simplement la théorie du profit…

Le bouddhisme, la violence et les femmes

Le bouddhisme birman a encore frappé. Lui qui était déjà coupable d’avoir organisé le massacre de 250 musulmans en deux ans, d’avoir obligé 100.000 musulmans à fuir le pays, s’en sont pris à l’envoyée spéciale de l’ONU pour les droits de l’homme en la traitant de « pute » et de « poufiasse » ! Les responsables bouddhistes ont en effet affirmé qu’elle représentait un « danger pour la religion et la race » et prétendu agir « contre des femmes qui prétendent faire la loi ». Voilà qui en dit long sur ceux qui se couvrent de la religion pour appeler à des actes violents, racistes et anti-féminins.

Nul bourgeois n’est prophète en son pays

Le MEDEF n’a de cesse de se plaindre du fait que la France, par rapport à des paradis comme l’Angleterre, serait un pays qui nuirait aux entreprises en les surtaxant, en les pénalisant avec une législation qui décourageraient les investissements par un code du travail qui enlève toute motivation aux salariés pour travailler. Curieusement, le journal « The Economist », magazine ultra favorable au patronat de choc, affirme, à l’inverse, qu’ « un employé britannique produit 20% de moins qu’un Français » et que « Les Français pourraient être en congés le vendredi, ils produiraient encore davantage que les Britanniques en une semaine. » En somme, il n’y a plus qu’à échanger les patrons anglais et français et tout le monde serait content ? A moins qu’on se passe des uns et des autres….

14 Messages de forum

  • Actualités désopilantes 30 mars 2015 21:50

    Des membres de l’administration australienne se sont trompés d’adresse mail. Jusqu’ici rien d’alarmant. Sauf que le courriel contenait des informations sensibles sur les chefs d’Etat des 20 premières puissances économiques au monde.

    Un fonctionnaire du bureau d’Immigration australien est à l’origine de cette erreur, révélée par le Guardian. L’Australie n’a même pas jugé utile de prévenir les 20 personnalitéés concernées ; invitées du G20 à Brisbane. Parmi elles, on compte François Hollande, Barack Obama, Vladimir Poutine, dont les numéros de passeport, les détails des visas et des identifiants personnels ont été reçus par… les organisateurs de la Coupe des nations asiatiques de football.

    Répondre à ce message

  • Actualités désopilantes 31 mars 2015 10:14

    M6 aurait du tourner sept fois sa souris sur le web avant de diffuser son reportage sur Joué-lès-Tours, où Bertrand Nzohabonayo a attaqué des policiers samedi 20 décembre. La chaîne a confondu l’agresseur avec un humoriste du web...

    Répondre à ce message

  • Actualités désopilantes 31 mars 2015 10:17

    Lorsqu’il y a quelques mois, Bernard Schneider reçoit une facture intermédiaire de 1200 €, il demande une mensualisation de sa dette, soit 139 € par mois, ce qu’ErDF accepte. Une somme qui vient s’ajouter au paiement mensuel de ses factures d’électricité de 70 € environ. Le 27 janvier, comme il est en retard de paiement, il règle une facture de 300 € par carte bancaire. Selon lui, ErDF aurait tenté de prélever ensuite la même somme sur son compte mais il s’y serait opposé. Voyant que son compte n’est pas débité, Bernard Schneider paie le prélèvement de février par carte bancaire. « C’était vendredi dernier, le matin, et l’après-midi, vers 15 h 30, sans nous avoir prévenus car nous n’avons jamais reçu de courrier de dernier avis avant coupure, ils nous ont coupé le courant. Ils n’ont même pas frappé à la porte ! J’ai appelé le service client avec mon portable tout le reste de l’après-midi pour leur demander pourquoi on n’avait plus d’électricité et expliquer notre situation. » ErDF aurait reconnu « une erreur informatique », mais la demande de Bernard Schneider pour qu’on rétablisse le courant restera sans effet.

    Répondre à ce message

  • Actualités désopilantes 2 avril 2015 01:18, par Jean-François Goulon

    Dans votre passage "Drôles d’amis de Syriza !" vous affirmez que je serais un proche d’Alain Soral. C’est faux. Je n’ai jamais rencontré cette personne et n’en suis certainement pas proche.

    Par ailleurs, je ne suis pas chargé de défendre les intérêts du ministre grec des finances. J’édite l’un de ses livres en français. Un point c’est tout.

    Qu’il y ait des imbéciles ou des pseudo journalistes qui racontent n’importe quoi du moment que cela peut nuire, et d’autres imbéciles s’y engouffrent.

    Répondre à ce message

  • Actualités désopilantes 3 avril 2015 05:55

    Le Figaro, peu suspect d’être hostile à l’homme de droite Gallet :

    « Durant les quatre ans où il a présidé l’Institut national de l’audiovisuel, l’actuel PDG de Radio France avait déjà effectué des travaux à grands frais et embauché une kyrielle de conseillers en communication.
    Publicité

    En rénovant à grands frais son bureau de la Maison de la Radio, Mathieu Gallet n’en était pas à son coup d’essai. Tout comme son homme de l’ombre à 90.000 euros par an n’était pas le premier. Selon les informations révélées par le Canard enchaîné dans son édition de mercredi, l’inspection générale des finances (IGF) se penche sur les dépenses de Mathieu Gallet lorsqu’il était encore PDG de l’Institut national de l’audiovisuel (Ina). Et le verdict est sans appel : « à Radio France, Gallet n’a pas battu son record », écrit le journal satirique.

    Selon les révélations du Canard, Mathieu Gallet aurait ainsi profité de son passage à la tête de l’Ina, de mai 2010 à mai 2014, pour faire refaire ses deux bureaux, l’un situé au siège de l’Institut à Bry-sur-Marne et l’autre dans son antenne du 13e arrondissement de Paris, pour une facture totale de près de 125.000 euros. De quoi faire passer les 105.000 euros de travaux dans son actuel bureau de la maison ronde pour un léger rafraîchissement.

    Denis Pingaud, le très cher conseiller en communication du PDG de Radio France, serait lui un proche de ce dernier, qui avait déjà eu recours à ses services lorsqu’il était à la tête de l’Ina. Le communicant était alors vice-président d’OpinionWay, une des nombreuses entreprises de conseil auxquelles Mathieu Gallet à fait appel durant sa présidence. Au point que lorsque Denis Pingaud fonde sa propre société de conseil, l’ex-PDG de l’Ina parvient à lui obtenir un nouveau contrat. Au total, ce sont sept entreprises qui se sont partagées les faveurs de l’ex-patron en quatre ans de présidence. L’ensemble des contrats représentent plus d’un million d’euros, soit plus de 1% du budget annuel de l’Ina, qui fonctionne en grande partie grâce à des financements publics. Une seule avait été embauchée à la suite d’un appel d’offres. Interrogée, la porte-parole de Mathieu Gallet, qui occupait déjà cette fonction lorsqu’il dirigeait l’INA, a déclaré que tous les contrats ont été passés « selon les procédures en vigueur », en démentant l’affirmation du Canard enchaîné selon lesquelles ces frais ont été signés sans mise en concurrence. Elle n’a pas commenté les sommes avancées par Le Canard.

    Ces nouvelles révélations rendent un peu plus inconfortable la position de Mathieu Gallet. Celui qui a été nommé il y a à peine un an à la tête du groupe public de radio doit faire face à une grève illimitée de ses salariés, qui protestent contre... le plan d’économies engagé par le nouveau PDG ainsi qu’un plan de départs volontaires en préparation. Mais il doit également composer avec la pression du gouvernement qui voit d’un mauvais oeil ces dépenses somptuaires en période de crise et celle de la Cour des comptes qui envisage des réformes choc pour remettre le budget de Radio France sur les rails. Si Mathieu Gallet connaît le même sort que Thierry Lepaon à la CGT, Radio France pourrait bientôt devoir faire l’économie de son PDG.

    Le PDG de Radio France Mathieu Gallet aurait l’intention de porter plainte contre le Canard enchaîné, dénonçant des «  allégations diffamatoires  » après la publication par l’hebdomadaire d’informations sur ses dépenses lorsqu’il présidait l’Institut national de l’audiovisuel (INA). »

    Répondre à ce message

  • Actualités désopilantes 11 avril 2015 19:07

    Plusieurs motions s’opposent au congrès du parti socialiste. Il paraît que l’une d’elles serait favorable au socialisme ! Pensez donc ! C’était une blague...

    Répondre à ce message

  • Actualités désopilantes 12 avril 2015 08:59

    On vous le dit, l’inflation baisse….

    Le 1er avril, et ce n’est pas une blague, le prix du gaz augmente, tout comme celui du carburant, essence et diesel. Tout comme les tarifs SNCF, le prix de véhicules neufs.

    Répondre à ce message

  • Actualités désopilantes 14 avril 2015 16:24

    Valls annonce un plan de 810 millions d’euros pour moderniser autoroutes et voies rapides en Ile-de-France : ce sont les sociétés privées qui récoltent la rente sur notre dos et c’est l’argent public qui sert aux réfections ! L’arnaque, ça roule !!!

    Répondre à ce message

  • Actualités désopilantes 9 mai 2015 08:47

    Les prix des produits alimentaires au plus bas depuis cinq ans !

    Ce n’est bien entendu ni au marché ni en grande surface mais sur les marchés internationaux…

    "Les cours internationaux des denrées agricoles ont continué à fléchir en avril", indique l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), dans une note publiée jeudi. Le mois dernier, l’indice FAO a reculé de 1,2% par rapport à mars et de près de 20% en comparaison de la même période 2014, pour ressortir à 171 points. Il s’agit de son plus faible niveau depuis juin 2010...

    Répondre à ce message

  • Actualités désopilantes 10 mai 2015 06:32, par Robert

    La région des Caraïbes subit la misère, le chômage, le racisme, la violence, l’oppression des femmes, etc. Eh bien Hollande appelle à soutenir la région des Caraïbes… dans la lutte contre… le changement climatique ! Bel adversaire pour le président français !!!

    Répondre à ce message

  • Actualités désopilantes 10 décembre 2015 07:19

    L’ex-patronne du Centre Pompidou et de l’Institut national de l’audiovisuel (INA), Agnès Saal, a de nouveau été placée en garde à vue, vendredi 4 décembre, dans les enquêtes sur ses notes de taxi, a appris mercredi 9 décembre l’Agence France-Presse (AFP), de sources judiciaires.

    Elle avait été entendue une première fois sous ce régime le 15 septembre par les enquêteurs de la Brigade de répression de la délinquance économique de la police judiciaire parisienne. Deux enquêtes préliminaires la visent : la première, ouverte par le parquet de Créteil, concerne 40 000 euros de frais de taxi quand elle présidait l’INA ; la seconde, dirigée par le parquet de Paris, concerne 38 000 euros de notes présentées entre janvier 2013 et avril 2014 quand elle était directrice générale du centre Georges-Pompidou.

    D’après Renaud Revel, dans un billet publié le 23 juin 2015 sur son blog Immédias, hébergé par Lexpress.fr, les enquêteurs chargés de l’affaire auraient recensé près de 400 000 euros de notes de taxi durant ses sept années à la direction du Centre Pompidou.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0