English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 10 - Livre Dix : SYNDICALISME ET AUTO-ORGANISATION DES TRAVAILLEURS > Les syndicats français préparent la rentrée sociale

Les syndicats français préparent la rentrée sociale

dimanche 4 septembre 2016, par Robert Paris

Faute de mener la lutte des classes, les syndicats français occupent le terrain et détournent les luttes

L’intersyndicale appelle à manifester contre la loi El Khomri le 15 septembre prochain. Comme si de rien n’était. Comme si on n’avait pas déjà tenté cette même méthode pendant des semaines et des mois, sans succès. Pas une idée de plus, pas une mobilisation de plus, pas une proposition supplémentaire, seulement manifester qu’on n’est pas d’accord avec la loi comme si patronat et gouvernement ne le savaient pas déjà et n’avaient pas déjà mesuré que la détermination des syndicats n’était pas de nature à les pousser à reculer, au contraire.

Appellent-ils à des assemblées générales interprofessionnelles, appellent-ils à se retrouver dans des réunions inter-entreprises, appellent-ils à des formes d’organisation de nature à faire peur au patronat et aux gouvernants à son service comme des comités d’organisation de la lutte, des comités de grève, des conseils unissant actifs et chômeurs, unissant service public et secteur privé, unissant les salariés avec ou sans CDI, unissant les sans papiers et les travailleurs avec papiers, unissant les cheminots et les usagers, unissant toute la classe ouvrière pour discuter du bilan des luttes passées, des causes des échecs et des moyens de faire avancer la lutte, pour discuter de l’effondrement du capitalisme et des perspectives sociales que devrait défendre la classe ouvrière ?

Poser la question, c’est y répondre !

Non, les anciens organisateurs de la mobilisation contre la loi El Khomri sont les mêmes qui nous disent aujourd’hui d’aller nous cogner contre le même mur avec la même inefficacité, et aussi les mêmes qui ont amené les cheminots, les personnels de l’hôpital public, les salariés d’Areva, d’Air France, de la banque, de France Telecom, de PSA, de Renault et d’ailleurs vers des défaites organisées et annoncées.

Quelle nouvelle lutte nous proposent-ils contre la loi El Khomri pour cette rentrée sociale ?

Eh bien, mais rien du tout. Loin de tirer un bilan sérieux de l’échec les directions syndicales, de celles des associations, de la gauche de la gauche et de l’extrême gauche qui les suit, ils se proposent seulement de recommencer afin de ne pas perdre la direction des opérations et de continuer à tromper le monde du travail en faisant croire que leur stratégie réformiste n’a pas abouti à un échec définitif, qu’ils peuvent encore continuer à jouer le même jeu.

Comme si on pouvait faire reculer patronat et gouvernement, dans une phase offensive de ceux-ci liée à un effondrement annoncé du système, à une véritable agonie du capitalisme ayant perdu toute dynamique des investissements productifs, ayant atteint son sommet d’accumulation de la plus-value extraite du travail humain, comme si dans ces conditions, les classes dirigeantes pouvaient reculer sans être menacées mortellement dans ce qu’elles ont de plus cher : la propriété privée des moyens de production. Comme si les travailleurs pouvaient de lancer progressivement un mouvement d’occupation des entreprises en remettant en question leur propriété patronale, du moment que les patrons cessent méthodiquement d’embaucher et jettent progressivement la classe ouvrière dans le chômage permanent.

Comment croire que l’on peut lutter en spécifiant la loi El Khomri, comme si ce n’était pas lié à la privatisation de tous les services publics, de la SNCF, de l’EDF, d’Areva, de l’hôpital public, de l’enseignement, de Radio France, etc. Comme si ce n’était pas lié à la guerre interieure et extérieure au nom du combat contre le terrorisme qui est en fait menée pour détruire les droits démocratiques sous prétexte d’Etat d’urgence, à interdire les manifestations, les grèves, les revendications, à casser les syndicats, à mettre en place l’état policier et militaire permanent, à construire la terreur de masse en utilisant le terrorisme sans augmenter pour autant la sécurité des populations, à semer la haine entre musulmans et non-musulmans, à pousser sans cesse à la guerre civile inter-communautaire.

On ne peut pas mener des luttes sociales sans mettre en avant et relier entre elles toutes ces questions. Les directions syndicales, pour critiques qu’elles soient de la politique actuelle de Hollande-Valls, ne vont pas au-delà des critiques légères, microscopiques, de la guache de la gauche qui se garde bien de remettre en question l’ensemble de la politique des classes dirigeantes et notamment la multiplication des guerres extérieures et l’organisation de la guerre civile à l’intérieur.

Ces « gauches » se gardent de dénoncer la marche à la guerre qui caractérise le monde capitaliste, non seulement au Moyen-Orient, non seulement contre les pays musulmans, mais aussi contre la Russie et la Chine, contre tous les peuples de la planète, y compris aux USA où la classe dirigeante fait monter la guerre entre les noirs et les autres.

Ces « gauches » ou prétendues « extrême gauche » sont accrochés à la « défense des acquis », à la « bonne réforme », incapable de renoncer à un réformisme aussi dépassé que le capitalisme qu’il prétend réformer.

Bilan de la lutte contre la loi El Khomri

D’autres lectures à propose de la loi El Khomri

Bilan de la lutte des personnels de l’hôpital public

Bilan de la lutte à la SNCF

Bilan de la lutte en 2009

Bilan du mouvement des retraites de 2010

Bilan de la lutte en 2014

Le syndicalisme réformiste contre la lutte de classe et la révolution

Comment la tactique des organisations syndicales mène à l’échec

Où mène le syndicalisme dit « responsable » de dialogue social ? A la fin de tout syndicalisme !

Qui détruit le syndicalisme de classe du prolétariat ?

Stratégies et tactiques syndicales à PSA

Lire encore sur la stratégie intersyndicale

1 Message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0