English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 02 - Livre Deux : SCIENCES > Evolution ou révolution des espèces ? > L’étonnante histoire des ours

L’étonnante histoire des ours

jeudi 7 septembre 2017, par Robert Paris

L’étonnante histoire des ours

On a trop tendance, nous les humains, à penser la planète comme une planète des hommes et un petit tour dans le monde des ours ne peut qu’aider à cesser de se polariser sur soi-même.

Les ours ont une histoire qui est ancienne et continue d’évoluer et de créer de nouvelles espèces sous nos propres yeux !!! Ils ont évolué et donné des espèces diverses qui coexistent sur la planète, qui parfois vivent sur un même territoire et même qui peuvent parfois avoir des enfants issus de croisements, ce qui permet de dépasser les idées fausses (trop rigides) sur les espèces ! Les espèces d’ours ne sont pas nées en même temps, sont apparues ou ont disparu à de multiples époques diverses. Leur histoire est très loin d’un long fleuve tranquille : apparitions d’espèces, disparitions d’espèces, croisements, nombreuses difficultés dont les pandas donnent un exemple avec une véritable révolution dans les mœurs (abandon de la vie carnivore et adoption de la vie herbivore) et de grandes difficultés de procréation.

Tout d’abord l’ours dans l’imaginaire des hommes

Répartition des espèces d’ours sur la planète

Légende de la carte

• Grand panda ou Ailuropoda melanoleuca

• Ours malais ou Helarctos malayanus

• Ours lippu ou Melursus ursinus

• Ours à lunettes ou Tremarctos ornatus

• Ours noir d’Amérique ou Ursus americanus

• Ours à collier ou Ursus thibetanus

• Ours brun ou Ursus arctos

• Ours blanc ou Ursus maritimus

La famille des Ours, ou ursidés

Il y a actuellement huit espèces d’ours dans le monde :

- l’ours noir d’Amérique ou Ursus americanus, familièrement appelé « baribal » (900.000 individus, exclusivement en Amérique du nord)

- l’ours à lunettes ou Tremartos ornatus, familièrement appelé « ukumari » (10.000 individus, exclusivement sur la cordillère des Andes à l’ouest de l’Amérique du sud)

- l’ours brun ou Ursus arctos, connu pour pour la sous-espèce des USA, familièrement appelée « grizzli » (200.000 individus, dans tout le nord de la planète du Canada au Kamtchatka, de la Sibérie à la Chine). En fait, il y a de nombreuses sous-espèces dont Ursus arctos arctos ou ours brun d’Europe, Ursus arctos crowtheri ou ours de l’Atlas (éteint), Ursus arctos horribilis ou grizzly, Ursus arctos isabellinus ou ours isabelle, Ursus arctos marsicanus ou ours brun de l’Apennin, Ursus arctos middendorffi ou ours kodiak, Ursus arctos nelsoni ou grizzly mexicain (probablement éteint), Ursus arctos pruinosus ou ours bleu du Tibet, Ursus arctos stickeenensis, Ursus arctos syriacus ou ours brun de Syrie.

- l’ours blanc ou Ursus maritimus, familièrement appelé « ours polaire » (25.000 individus, dans la zone du cercle polaire)

- l’ours à collier ou Ursus thibetanus, familièrement appelé « ours de lune » (50.000 individus, surtout au Tibet, en Chine, au Kamchatka et au Japon)

- l’ours lippu ou Melursus ursinus, familièrement appelé « balou » (20.000 individus, exclusivement en Inde)

- l’ours malais ou Ursus malayanus, familièrement appelé « ours du soleil » ou « ours des cocotiers » (10.000 individus, en Malaisie, à Sumatra, à Kalimantan et en Thaïlande)

- le grand panda ou Ailuropoda mélanoleuca, familièrement appelé « chat ours » en Chine (1800 individus, exclusivement en Chine)

En savoir plus sur les différentes espèces d’ours :

- Ours noir

- Ours brun ou Ursus arctos

- Ours blanc ou Ursus maritimus

- Grand panda

- Ours lippu

- Ours malais

- Ours à lunettes

Les ours ont une histoire

Dans le cas de l’évolution des espèces d’ours, on connaît l’ancêtre commun qui est issu des ours lippus, il y a environ trente cinq millions d’années.

Cela ne signifie pas que ces espèces d’ours ne puissent pas avoir des enfants et hybrider ! Par exemple, le « grolar » n’est pas une insulte mais un croisement de l’ours polaire et de l’ours brun grizzly !

Les zoologistes estimaient qu’ours polaire et grizzly s’étaient différenciés en espèces distinctes il y a quelque deux millions d’années, or les premières analyses génomiques réalisées sur l’ADN mitochondrial ont révélé une séparation beaucoup plus récente, il y a environ 150 000 ans.

De nouvelles analyses d’ADN du noyau des cellules montrent pour leur part une séparation il y a 600 000 ans. Apparente ontradiction. L’ADN mitochondriale est uniquement transmis par les femelles alors que l’ADN nucléaire provient des deux parents. La contradiction peut donc s’expliquer facilement précise Hervé Le Guyader si une toute petite population d’ours polaires mâles s’est hybridée avec des ours brun femelles il y a 150 000 ans. A cette époque en effet un réchauffement climatique est observé par les climatologues. La population d’ours polaire a donc pratiquement disparu, quelques mâles se sont hybridés avec des femelles grizzli et à la période glaciaire suivante une population entière a pu reconquérir la banquise.

En d’autres termes, les ours polaire actuels sont tous descendants d’hybrides (on retrouve d’ailleurs des traces d’ADN d’ours polaire dans le génome nucléaire de grizzly) et c’est grâce à cette hybridation si cet animal extraordinaire existe encore. Le chameau adapté au climat polaire lui n’a pas eu la même chance ajoute Hervé Le Guyader qui conclut qu’on recense plus de 26 espèces capables de telles hybridations.

Il est donc important de protéger les pizzly, hybrides d’ours polaires et de grizzly, même si personne ne peut dire s’il sauveront ou non le futur d’un ours polaire

Histoire de l’ours blanc

Histoire du panda, Stephen Jay Gould

Histoire de l’ours brun

Histoire de l’ours lippu

Histoire de l’ours malais

Histoire d’une nouvelle espèce d’ours en train d’apparaître

Après avoir été longtemps cherché comme une espèce d’humain, le yêti s’est révélé être une espèce d’ours noir d’Asie en voie de disparition appelée ours bleu et qui a été vu alors que le photographe japonais qui avait consacré sa vie à cette recherche n’était jamais parvenu à le prendre en photo…

En mars 1976, à 5 300 mètres d’altitude, dans le Rolwaling (Himalaya du Népal), René de Milleville photographie une trace de pas dans la neige très distincte. Il aura l’occasion de rapporter de nombreux récits de paysans népalais témoignant avoir vu le yéti. Par ailleurs, René de Milleville a mis à disposition du Muséum national d’histoire naturelle des poils attribués au yéti. Michel Tranier a étudié ces poils et considère qu’ils appartiennent à « un primate roux proche de l’orang-outan » mais distinct de ce dernier.

Le célèbre alpiniste Reinhold Messner entreprend une expédition sur les traces de l’animal à la fin des années 80. Il aurait lui-même aperçu le Yéti une nuit de Juillet 1986 alors qu’il recherchait un village pour s’abriter dans une vallée perdue de l’Himalaya. À la fin de son expédition, Messner conclut que la légende de « l’abominable homme des neiges » provient d’un véritable animal apparenté à l’Ours bleu du Tibet qui terrifierait les populations locales depuis des générations. Cet ours inconnu, appelé chemo par les sherpas, aurait la capacité de marcher sur ses pattes arrières et serait devenu dans le folklore local un Homme sauvage. Cette théorie n’a pas été du goût de la communauté cryptozoologique. Messner a publié son expédition sous le titre Yéti, du mythe à la réalité.

L’ours bleu ou Ursus arctos pruinosus !!!

Ce que disait de l’ours l’Encyclopédie de Diderot

A voir « Espèces d’ours », l’exposition au Muséum national d’histoire naturelle

Les espèces d’ours disparues :

- L’ours des cavernes (Ursus spelaeus) est une espèce éteinte d’ours de grande taille qui a vécu au Pléistocène supérieur dans une grande partie de l’Europe, depuis le sud de l’Angleterre jusqu’au Caucase.

- Ursus etruscus, appelé aussi Ours étrusque, est une espèce fossile de carnivores caniformes de la famille des Ursidae.

- Ursus deningeri ou ours de Deninger est un mammifère carnivore éteint qui a vécu au Pléistocène vers 1,8 million d’années durant environ 1,7 million d’années. C’est l’ancêtre des ours des cavernes. Il s’est éteint il y a à peu près 100 000 ans.

- Ursus minimus ou ours d’Auvergne est un mammifère éteint depuis 1,8 millions d’années qui a vécu au Pliocène et Pléistocène, depuis 3,5 millions d’années.


- Ursus dolinensis est un mammifère carnivore dont les fossiles ont été découverts en Espagne et qui a vécu il y a environ entre 900.000 et 500.000 ans, au Pléistocène.

Voici leur histoire :

- Histoire de l’ours des cavernes ou Ursus spelaeus

- Histoire d’Ursus etruscus, appelé aussi Ours étrusque

- Histoire d’Ursus deningeri ou ours de Deninger

- Histoire de l’ours noir d’Asie Ursus thibetanus

- Histoire de l’Ursus minimus

- Histoire de l’Ursus dolinensis

Histoires à propos des ours

L’ours

Ce qu’on disait de l’ours en sciences en 1864

Le culte de l’ours en Sibérie et en Extrême Orient

Conte de la fillette prisonnière des ours

Chansons sur l’ours

L’ours dans la littérature

Petites histoires d’ours contées

Brèves histoires d’ours de Slovénie

C’est l’histoire d’un petit ours venu du fin fond du Pérou

L’ours et les trois pipelettes

Petit ours polaire

L’ours, un roi déchu

Anthropologie de l’ours

Histoire de l’ours brun

Boucle d’or et les trois ours

Chasseur d’ours

L’ours polaire et les Inuits

Le Grizzly

L’ours par Buffon

L’ours et les hommes

Une semaine chez les ours

Contes au pays des ours

L’histoire de l’Ours dans les Pyrénées

Histoire des trois ours

De la grande histoire des ours à la petite…

Histoires d’amour

Histoires d’amitiés

Histoires drôles

Histoires de petits ours

Films sur l’ours

Documentaire sur les ours

Ours polaire

Ours du Kamtchatka

Ours du Canada

Ours brun dans les Pyrénées françaises

Ours noir des USA

Ours brun Kodiak de l’Alaska

Ours du Kamtchatka

bye bye et à la prochaine...

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0