English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 01 - Livre Un : PHILOSOPHIE > LIVRE UN - Chapitre 10 : Dialectique naturelle et sociale > La dialectique, indispensable pour la politique révolutionnaire

La dialectique, indispensable pour la politique révolutionnaire

jeudi 27 septembre 2018, par Robert Paris

Lénine dans « Marxisme et révisionnisme » (1908) :

« Les professeurs traitaient Hegel en "chien crevé" et prêchant eux-mêmes l’idéalisme, un idéalisme mille fois plus mesquin et plus plat que celui de Hegel, haussaient les épaules d’un air de mépris à propos de la dialectique, — et les révisionnistes allaient s’embourber derrière eux dans le marais de l’avilissement philosophique de la science, en remplaçant la dialectique "subtile" (et révolutionnaire) par une "évolution" "simple" (et de tout repos). »

source

Lénine dans « La portée du matérialisme militant » (1922) :

Les militants matérialistes « doivent organiser l’étude systématique de la dialectique de Hegel du point de vue matérialiste, c’est‑à‑dire de la dialectique que Marx a appliquée pratiquement dans son Capital et dans ses écrits historiques et politiques, et cela avec un tel succès que, maintenant, chaque jour, l’éveil de nouvelles classes à la vie et à la lutte en Orient (Japon, Indes, Chine) ‑ c’est‑à‑dire l’éveil de centaines de millions d’êtres humains qui forment la plus grande partie de la population du globe et qui, par leur inaction historique et leur sommeil historique, ont conditionné, jusqu’à présent, le marasme et la décomposition frappant de nombreux Etats avancés d’Europe, ‑ chaque jour, l’éveil à la vie de nouveaux peuples et de nouvelles classes confirme de plus en plus le marxisme. »

Source

Notons au passage que, peu avant d’être rendu inconscient par les médecins de Staline, Lénine débutait un écrit de 1922 en affirmant :

« En ce qui concerne les objectifs généraux de la revue Pod Znaméniem Marxisma (Sous la bannière du marxisme) , le camarade Trotski a déjà dit l’essentiel dans le n° 1‑2, et il l’a dit parfaitement. »

C’est dans les oeuvres complètes de Lénine, éditions staliniennes de Moscou !!!

Staline lui-même est un produit extraordinairement dialectique : la révolution sociale à son plus haut sommet s’est transformée en son contraire : la plus grande contre-révolution parce qu’elle n’avait pas réussi à entraîner le monde dans sa transformation. Les moralistes anti-dialecticiens n’y comprennent toujours rien !

1 Message

  • Un lecteur nous demande : à quoi vous sert donc votre philosophie dialectique dans les circonstances catastrophiques actuelles ?

    Réponse : à voir que la catastrophe peut se changer brutalement en son contraire dialectique !

    Effectivement, quelle philosophie tirer des événements actuels ?

    1°) Le monde n’est jamais aussi solide qu’il le paraît…

    2°) Les classes possédantes n’ont jamais été aussi loin de défendre non seulement la science mais n’importe quelle sorte d’idée philosophique ou intellectuelle.

    3°) Faute de philosophie du monde (les classes possédantes n’en distribuent plus et les exploités n’en ont jamais produit), les exploités sont perdus.

    4°) Il n’a jamais été aussi nécessaire cependant d’être capables de philosopher sur le monde.

    5°) Cette philosophie doit être dialectique car jamais il n’a autant été nécessaire de comprendre que les contraires se complètent au lieu de s’éliminer.

    6°) Exemple les virus qui entrent de force dans l’actualité sont à la fois vivants et non vivants

    7°) Les non-malades sont des malades qui s’ignorent bien souvent, ils peuvent passer de malade à non-malade, et ainsi de suite.

    8°) Le virus est sans cesse en train de changer, de muter, c’est—dire de se contredire dailectiquement.

    9°) Le capitalisme est mort, parce qu’il ne peut plus fonctionner sur la base fondamentale de la valeur-travail qui a fait son succès, et en même temps son pouvoir est assez vivant... pour nous tuer.

    10°) Le prolétariat a des possibilités plus grandes que jamais mais la relation du potentiel et du réel est tout ce qu’il y a de dialectique.

    Le prolétariat est potentiellement révolutionnaire. Mais ses capacités peuvent être détournées (par exemple social-démocratie et syndicats allemands) et alors des capacités révolutionnaires peuvent se changer en un conservatisme contre révolutionnaire.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0