English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 01 - Livre Un : PHILOSOPHIE > LIVRE UN - Chapitre 09 : L’image du chaos déterministe > Le chaos déterministe en sciences

Le chaos déterministe en sciences

jeudi 18 mars 2010, par Faber Sperber, Robert Paris

La science du chaos, le film

LA "SENSIBILITÉ AUX CONDITIONS INITIALES" SIGNIFIE QUE LES LOIS NE PERMETTENT PAS DE PRÉDIRE PARCE QU’UN TOUT PETIT CHANGEMENT DES VALEURS DE DÉPART ENTRAINE UN AVENIR TRÈS DIFFÉRENT

Pour lire cette rubrique, cliquez sur :

Le chaos déterministe en sciences

Structures auto-organisées dans les systèmes loin de l’équilibre, le film


Site : Matière et révolution

www.matierevolution.fr

Sommaire du site

Pourquoi ce site ?

Pour nous écrire, cliquez sur Répondre à cet article


Sur le même thème, lire :

L’image du chaos déterministe

Le chaos déterministe

Le cœur et le chaos

Le cerveau et le chaos

Psychanalyse et chaos déterministe

Climatologie et chaos déterministe.

Peut-on prédire l’évolution ou les révolutions du climat ? Les discontinuités, les rétroactions et les non-linéarités, la dynamique chaotique de la géophysique et de la climatologie.

Qu’est-ce que le chaos déterministe en sciences ?

Lire à l’extérieur du site :

James Gleick expose le chaos déterministe

La sensibilité aux conditions initiales et le chaos

sur la théorie du chaos déterministe

Le chaos déterministe

Pour nous écrire, cliquez sur Répondre à cet article

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Le chaos déterministe, ni ordre, ni désordre,

Un monde dynamique non-linéaire aux frontières fractales

FRACTALES DE JULIA ET DE MANDELBROT

Mots clefs :

dialectiquediscontinuitéphysique quantiquerelativitéchaos déterministesystème dynamiquenon-linéaritéémergenceinhibitionboucle de rétroactioncontradictionscrisetransition de phaseauto-organisationBlanqui - TrotskyPrigogine - la révolution

FRONTIÈRE FRACTALE DANS UN PROCESSUS DE DIFFUSION

MOUVEMENT BROWNIEN

UNE MONTAGNE REPRÉSENTÉE PAR UNE FONCTION FRACTALE

"Dès 1985, Walter Freeman et ses collègues, de l’Université de Berkeley, se sont intéressés au processus de reconnaissance d’odeurs dans le bulbe olfactif du lapin. En se fondant sur leurs observations, ils ont proposé un mécanisme où la dynamique des signaux observés est chaotique et où la reconnaissance d’une odeur particulière se matérialise par un changement drastique de dynamique que l’on nomme bifurcation : on passe d’un attracteur étrange à un attracteur d’un autre type spécifique de l’odeur reconnue. dans ce modèle, on associe à chaque odeur un attracteur et c’est l’identification de cet attracteur qui permet la reconnaissance de l’odeur."

Hughes Berry et Bruno Cessac dans "Du chaos dans les neurones"

La suite...

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0