English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 16- EDITORIAUX DE LA VOIX DES TRAVAILLEURS > IRAN : DE LA RÉVOLTE CONTRE LE VOILE A L’INSURRECTION SOCIALE CONTRE LA (...)

IRAN : DE LA RÉVOLTE CONTRE LE VOILE A L’INSURRECTION SOCIALE CONTRE LA SOCIÉTÉ DE CLASSE !

mardi 27 septembre 2022, par Alex, Waraa

IRAN : DE LA RÉVOLTE CONTRE LE VOILE A L’INSURRECTION SOCIALE CONTRE LA SOCIÉTÉ DE CLASSE !

La mobilisation des femmes en Iran, suite à l’assassinat de Mahsa Amini par le régime des mollahs sous prétexte qu’elle n’était pas assez voilée, impressionne le monde entier. Malgré une répression violente (des dizaines de morts, des centaines de blessés et des milliers d’arrestations), les femmes n’ont pas cessé leur lutte. Elles provoquent l’effroi parmi les classes possédantes même quand celles d’Occident prétendent être opposées à la répression en Iran et aux exactions du régime sous prétexte de religion, même si elles se sont toujours dit opposées à ce régime, même si elles lui sont hostiles parce qu’il est l’un des principaux alliés du groupe Chine/Russie et l’un des principaux ennemis d’Israël !Pour autant, la révolte contre le voile dans un premier temps et l’insurrection sociale qu’elle a provoqué et le risque de renverser la dictature capitalo-religieuse des mollahs ne plait nullement aux classes possédantes du monde, Orient et Occident réunis pour une fois !

L’IRAN EMBOITE LE PAS AU SRI LANKA !

Il ne s’agit pas seulement de manifestations et d’émeutes contre le port du voile, contre la police des mœurs, contre l’absence de libertés pour les femmes, contre les violences de la police, contre la répression du régime sur la vie quotidienne. Non, il s’agit d’un mouvement pour renverser le régime par la révolution, et qui, comme tel, prend la tête de toute la lutte sociale contre la dictature en Iran, y compris de la lutte de la classe ouvrière et des plus démunis. La question du voile et du régime des mollahs et des ayatollahs en Iran est donc largement dépassée. C’est une lutte de classe, entre la bourgeoisie du monde entier et le prolétariat du monde entier, avec à ses côtés tous les opprimés et tous les exploités, femmes en tête qui explose ! Cette mobilisation prend le relais des insurrections sociales au Soudan et au Sri Lanka notamment !

RÉVOLUTION MONDIALE ET GUERRE INTER-IMPÉRIALISTE PRENNENT RACINES DANS L’EFFONDREMENT ÉCONOMIQUE MONDIALE DU CAPITALISME ET DU DÉCLIN DES ÉTATS-UNIS !

La bourgeoisie mondiale est inquiète de la montée de la lutte de classe en Iran suite à l’assassinat de Mahsa Amini ! Toute explosion sociale est ressentie comme une menace.Car c’est une course entre deux perspectives sociales et politiques diamétralement opposées, qui est déjà engagée : celle d’une guerre impérialiste mondiale et celle de la révolution prolétarienne mondiale.Des gilets jaunes en France à l’Hirak en Algérie, de nombreuses luttes, du Kazakhstan à la Colombie, ont montré qu’une alternative à la barbarie sanglante du capitalisme moribond existe, qu’elle ne réside pas dans les forces réformistes mais dans celles du peuple travailleur révolutionnaire.La guerre virale pandémique puis la guerre impérialiste sont au programme des classes possédantes depuis le choc économique de 2007-2008, depuis que les États et leurs banques centrales ont mis le capitalisme en soins palliatifs, sous perfusion permanente de milliers de milliards de dollars d’argent public : sauvetage artificiel de banques contre toutes les règles du marché interbancaire, création d’un capital fictif pour les États et firmes endettées grâces à la planche à billet des banques centrales. Ces mesures économiques ne suffisant plus, le capitalisme dominant des USA renoue avec sa politique de 1941 : entrer en guerre pour garder l’hégémonie mondiale face aux puissances européennes et asiatiques concurrentes. Comme ennemi déclaré la Chine remplace aujourd’hui le Japon et la Russie l’Allemagne. C’est par des "sanctions économiques" que les USA avaient poussées l’Allemagne et le Japon à la guerre, comme ils poussent aujourd’hui la Chine et la Russie à la guerre.

LA GUERRE EN UKRAINE, DÉBUT DE LA GUERRE MONDIALE INTER-IMPÉRIALISTE CONTRE LA RÉVOLUTION MONDIALE !

La guerre qui oppose l’Otan/Etats-Unis à la Russie en Ukraine est une guerre qui, des deux côtés, loin de viser à défendre les intérêts du peuple ukrainien, vise à la survie du système capitalisme mondiale par l’écrasement de la révolution sociale mondiale qui remonte seulement retardée un peu par la pandémie, et que les USA entreprennent, au profit des capitalistes du monde entier, qu’ils soient américains, russes ou chinois. Car si une guerre oppose deux impérialismes, ils sont unis même en temps de guerre contre la seule classe sociale qui puisse les renverser : la classe ouvrière à la tête de tous les exploités et opprimés.A une guerre entre puissances impérialistes (USA-UE contre Chine-Russie, destinée, comme celle de 1939-1945, à sauver tous les capitalistes (des USA, d’Europe, comme ceux de la Russie et de la Chine), opposons la révolution pour un État ouvrier mondial, celui de tous les exploités (femmes, nationalités, etc) !Les deux grands blocs impérialistes (l’un autour des USA et l’autre autour de la Chine) sont en effet unis par le fait qu’ils visent tous à maintenir le système d’exploitation pourtant définitivement périmé, qu’ils visent tous à écraser la révolution sociale et qu’ils se sentent tous menacés par elle.Les forces politiques, qu’elles se disent de gauche, qu’elles soient de droite ou d’extrême droite, convergent également sur cette question. Elles sont toutes prêtes à soutenir le recours à la guerre mondiale, y compris nucléaire. Tout mais pas la révolution prolétarienne !

RÉFORMISME POLITIQUE ET SYNDICALE, ARMES DE CLASSE DES CAPITALISTE CONTRE LE PROLETARIAT ET LA RÉVOLUTION !

Il est remarquable de constater combien les forces réformistes politiques et syndicales sont loin de vouloir appuyer le mouvement en Iran, s’en emparer pour mener une lutte de classe en France qui mette aussi à sa tête des femmes révolutionnaires. Pourtant, c’est toute l’histoire du monde qui démontre que les femmes révolutionnaires ont toujours été à la tête des révolutions sociales et en particulier des révolutions prolétariennes. Et cela est le cas en France comme ailleurs.Mais les réformistes bourgeois, la « gauche » politique et syndicale, l’extrême gauche qui lui reste attachée et les prétendus progressistes sont en fait des ennemis jurés de toute révolution, que les femmes en prennent la tête ou pas. Ils sont du coup très gênés par la mobilisation en Iran qu’ils soutiennent à peine du bout des lèvres alors que les peuples travailleurs du monde s’enthousiasment pour ce combat. Même les associations féministes bourgeoises sont gênées, la plupart ayant, comme une certaine extrême gauche, soutenu le « droit au voile » en France en s’alliant à des islamistes et allant jusqu’à prendre leur défense malgré leur haine des femmes et des juifs ! Certes la religion est un droit des individus, mais le combat contre la religion, toutes les religions, est un devoir de tous les travailleurs conscients : nous ne reconnaissons aucun droit spécial des religieux dans les institutions des classes possédantes contre les peuples.

LE FÉMINISME RÉFORMISTE, D’ÉTAT, BOURGEOIS ! UN ENCADREMENT POLITIQUE DES FEMMES DU MÊME ORDRE QUE LE SYNDICALISME SUR LES TRAVAIILEURS !

Contrairement au féminisme bourgeois ou pseudo matérialiste qui parle d’une classe sociale homme et une classe sociale femme repris en partie par une partie de l’extrême gauche, pour nous communistes révolutionnaires, les femmes de la classe dirigeantes et les femmes prolétaires n’ont aucun intérêt en commun ! Il suffit de comparer le traitement médiatique au travers la mort d’Elisabeth II et celle de Mahsa Amini, liées de manière opposées à la religion. L’une, Elizabeth II, chef de l’État des exploiteurs avait à ses côtés toutes les forces de répression, était chef de la religion de son pays, a vu tous les chefs d’État et tous les média du monde à son enterrement ! L’autre, MahsaAmini, en Iran, était une prolétaire et a été arrêtée par les forces de répression, accusée d’avoir bafoué « sa » religion et assassinée et n’a eu que les prolétaires et les femmes qui ont manifesté pour elle et continuent de manifester.Le monde capitaliste n’a pas cessé de pleurer la première et a fait tout ce qu’il a pu pour ignorer la seconde.Ce monde hypocrite encense ainsi le pouvoir religieux dans le premier pays et veut cependant se donner l’air de critiquer le pouvoir religieux dans le second.L’une n’a rien fait pour le peuple travailleur ni pour les femmes. L’autre vient de soulever le peuple et les femmes contre la dictature.Pour nous, prolétaires et femmes du monde, cette reine anglaise qui meurt n’est qu’un symbole d’oppression politique, sociale, religieuse, idéologique, alors que cette femme iranienne tuée par la dictature religieuse en Iran est un symbole de la lutte mondiale du prolétariat et des femmes contre l’oppression. Alors que tout est fait pour opposer hommes et femmes, pour nous, seule l’union des femmes et des hommes au sein du prolétariat contre l’union des femmes et des hommes de la classe dirigeante peut permettre la libération des femmes et la révolution sociale qui abattra la société de classe !

GRÈVES RÉFORMISTES ET GRÈVES POLITIQUES ET EXPROPRIATRICES

Alors que les appareils bureaucratiques appellent à la « grève » le 29, il n’est nullement question pour eux d’exprimer notre solidarité avec l’insurrection en Iran menée par les femmes en appelant à leur emboiter le pas, ici, en France contre la République des milliardaires et l’impérialisme français ! Grève ouvrière générale de solidarité avec Mahsa ! « Bas les voiles », en Iran comme en France, pour reprendre le slogan de la militante féministe iranienne Chahdortt Djavann. A bas les violences policières contres toutes les femmes qui prennent la tête des révoltes, de l’Iran, au Soudan, à l’Inde comme aux USA (contre les noirs) ou en France (mutilation ciblée de Gilets Jaunes). Le « refus d’obtempérer » est pour toutes les polices du monde la justification de leurs crimes.

Sur le plan économique, Grève générale expropriatrice du grand capital, qui, seule, peut nous assurer de quoi vivre, d’avoir une retraite, de sauver les services publics et de combattre la montée vers guerre. Aucun de ces objectifs élémentaires n’est proposé par la gauche ou l’extrême gauche. Aucune manifestation contre les guerres de l’impérialisme français qui pourraient être coordonnées avec celles menée en Russie contre l’impérialisme russe.Ce sont ces perspectives qui uniraient les luttes partielles engagées dans en France comme dans le monde entier. Et jamais une telle perspective ne sera défendue par les réformistes (de gauche ou faussement d’extrême gauche).

LES EXTRÊMES GAUCHES CONTRE L’AUTO-ORGANISATION, CONDITION NÉCESSAIRE POUR MENER UNE LUTTE DE CLASSE

Ces derniers sont occupés par des journées dites « d’action » comme celle appelée par les confédérations syndicales le 29 septembre, ou la marche de LFI le 16 octobre qui sont depuis des années des journées de totale inaction. Les partis ou syndicats qui les organisent réquisitionnent les travailleurs, comme figurants pour des images ou vidéos de futures campagnes électorales professionnelles ou politiques d’une "gauche" (ou d’une extrême-gauche, ou d’un syndicalisme), qui se dit "de combat" mais qui n’en a que le nom. L’extrême gauche accrochée aux élections bourgeoises et aux appareils syndicaux (tels LO, NPA, RP, POI, UCL, etc) cautionne la CGT, SUD, le PCF, le PS et LFI en participant à ces journées sans aucune critique, sans contribuer à l’auto-organisation des travailleurs (dans des comités de grèves, des soviets), dans le but de garder des places sur les listes CGT, SUD ou LFI aux élections professionnelles ou politiques.Pourtant Les trahisons des luttes de classe en Angleterre et aux USA sont des exemples récents. Dans ces deux pays, les travailleurs ont tenté d’organiser leur mouvement à la base en dehors des appareils réformistes et ils ont eu contre eux ces mêmes appareils contre-révolutionnaires. Cette leçon aussi doit être diffusée partout.

COMITÉS ET POLITIQUES RÉVOLUTIONNAIRE : UNION RÉVOLUTIONNAIRE DU PROLÉTARIAT

Nous nous adressons à tous les travailleurs souhaitant discuter d’autres perspectives, alors que les organisations réformistes veulent nous mener aux échecs et trahisons comme lors de la grève générale anglaise de 1926, des grèves générales de 1936 et 1968. Il est vital pour le prolétariat de France de renouer avec la politique et la lutte révolutionnaire en construisant des comités (soviets) sur tous nos lieux de vie et de travail, de les fédérer et d’y défendre en leur sein un programme révolutionnaire mettant en avant l’expropriation des capitalistes, la collectivisation des moyens de production entre les mains de ces comités et la prise du pouvoir politique par ces comités en renversant l’État des capitalistes ! Telles doivent être nos perspectives d’union ! C’est parce que le mouvement ouvrier à l’époque de Jaurès, Rosa Luxemburg et Lénine en avait été porteur que la journée de la femme du 8 mars devint une journée internationale des travailleurs, et marqua le début, le 8 mars 1917, de la révolution qui renversa le Tsar ! Mais en 1917, cette révolution l’emporta parce que les travailleurs avaient créé les soviets, assemblées de travailleurs qui permettaient de garder la direction de leur mouvement. L’absence de telles assemblées, avant une journée d’action pour discuter des revendications, pendant et après les manifestations pour discuter de leur suite, réduit de telles journées à des promenades inoffensives. C’est dans de telles assemblées autoorganisées (elles prirent le nom de Shoura en Iran en 1978), et nulle part ailleurs que nous en discuterons sérieusement avant de passer à l’action. Cette démocratie révolutionnaire, les sans-culottes de 1789-1793, les communards de 1871 l’ont mise en place. Leur exemple a fait le tour du monde, il ne tient qu’à nous de la faire revivre avec un mot d’ordre permanent qui pourra l’amener à la victoire : l’armement des exploités contre les « polices des mœurs » du monde entier, pour empêcher l’assassinat des Mahsa à l’avenir et contre la bourgeoise impérialiste française qui veut nous emmener en guerre pour son profit, comme en 1914.

C’EST DE CETTE UNION LÀ DONT NOUS AVONS BESOIN, L’UNITÉ DE NOTRE CLASSE SUR UN PROGRAMME RÉVOLUTIONNAIRE COMMUNISTE QUE NOUS OPPOSONS À TOUTES LES AUTRES FAUSSES UNITÉS QU’ELLES SOIENT NATIONALE, SACRÉE, DE GAUCHE, SYNDICALE, QUI, AU FINAL, SONT DES UNIONS CONTRE LA RÉVOLUTION PROLÉTARIENNE !

31 Messages de forum

  • La police française soutien le régime des mollahs en réprimant la manif de soutien au soulevement des femmes en Iran. De Paris à Téheran, à bas la fausse démocratie pseudo laïc ou la théocratie des classes dirigeantes !

    Répondre à ce message

  • IRAN : DE LA RÉVOLTE CONTRE LE VOILE A L’INSURRECTION SOCIALE CONTRE LA SOCIÉTÉ DE CLASSE ! 28 septembre 06:46, par L’idée révolutionnaire face à l’idée contre-révolutionnaire

    « Le déterminisme historique ne se manifeste jamais avec autant de force qu’en période révolutionnaire ; celle-ci, en effet, met à nu les rapports de classes et porte les problèmes et les contradictions à leur plus haut degré d’acuité. En de telles périodes, la lutte des idées devient l’arme la plus directe des classes ennemies ou des fractions d’une seule et même classe. C’est précisément ce caractère qu’a revêtu, dans la Révolution russe, la lutte contre le trotskysme. Le lien qui relie des raisonnements parfois essentiellement scolastiques aux intérêts matériels de certaines classes ou couches sociales est apparu, en l’espèce, tellement évident, qu’un jour viendra où cette expérience historique fera l’objet d’un chapitre spécial dans les manuels scolaires du matérialisme historique. »

    https://www.matierevolution.fr/spip...

    Répondre à ce message

  • Partout dans le monde, les femmes ont toujours été en tête des révolutions

    https://www.google.fr/search?hl=fr&...

    Répondre à ce message

  • "Nous sommes face à une situation avec un énorme potentiel révolutionnaire"

    https://www.francetvinfo.fr/monde/i...

    Répondre à ce message

  • Les cours du pétrole bondissent alors que la pénurie n’est qu’hypothétique

    https://www.europe1.fr/economie/pet...

    Répondre à ce message

  • Max, que penses-tu du fait que des femmes en Iran brûlent leur voile ? C’est un acte violent contre la religion, car c’est au nom de la religion que ce voile est obligatoire. C’est à mon avis un exemple à soutenir, il n’est pas surprenant que le féminisme bourgeois se coupe des mèches de cheveu, mais ne brûle pas de voile.

    L’extrême gauche en France depuis 50 ans n’est plus capable de tels geste révolutionnaires : brûler le drapeau français ne s’est pas vu alors que des américains brûlent le leur. Le 29 septembre sur BFM N. Arthaud n’a pas un mot pour le femmes iraniennes ! LO rejoint la CFTD d’ès qu’un blac-bloc brise une vitrine de banque.

    Quel slogan serait à la hauteur de l’action révolutionnaire des femmes Iraniennes ? Le ton de ce tract est juste, il appelle à l’action, il a un ton "guerrier" qui est approprié, même si des expressions peuvent être changées, taxées d’anarchisme ou gauchisme, mais pas de fascisme comme tu le fait en y posant l’étiquette Zemmour.

    "Bas les voiles" est un slogan qui a pignon sur rue grâce au livre du même titre. Mais ce qu’on voit en ce moment en Iran c’est "brûlons les voiles".

    A part M&R, qui à la veille du 29 septembre appelle à joindre les revendications de type salaire à celle de politique internationale comme le soutien à la révolution en Iran ? Est-ce que ça ne te semble pas le problème essentiel ?

    1) LO pour la manif du 29 fait un édito qui ne dit pas un mot sur l’Iran ! Lo milite de fait pour des révolutions nationales séparées

    2) idem pour la Fraction qui fait un edito sur l’Iran mais ne mentionne pas la journée du 29 (elle fait un 2ème mini-édito séparé, du jamais vu !) La Fraction taxe l’Imam expulsé d’antisémitisme, et n’est pas dérangée que son parti le NPA fasse une campagne en sa faveur.

    3) Révolution permanente et autres anti-islamophobes défendent le voile pour les femmes en France. Ses grévistes de Total n’ont pas un mot pour l’Iran où le Pétrole est un gros secteur (RP étale sa culture à ce propos sur son site, mais pas dans les grèves où elle participe !)

    Classer ce tract à l’extrême droite comme tu le fais n’est pas justifié. L’édito de VdT " A mort la monarchie !" donnait la parole à un savant musulman qui défendait un islam démocratique contre un islam monarchiste. Oui on est en guerre contre toutes les religions, mais on donne la parole aux plus démocrates des religieux dans un éditorial !

    Si ce slogan "A bas l’Islam est enlevé", qu’est-ce qui te gêne encore dans ce tract ? As tu vu un seule texte de l’extrême gauche qui en vaille la moitié (tous dissertent, aucun n’appelle à l’action, ils sont calqués sur le communiqué de la CGT sur l’Iran) ?

    Répondre à ce message

  • Alex, ce que je pense de ce qui se passe en Iran et du fait que des femmes enlèvent les voiles pour les bruler ? Et bien que c’est cela qu’il faut écrire dans un tract qui s’adresse au prolétariat en France ou ailleurs d’ailleurs en Chine . La religion est la plus puissante des armes morales du pouvoir capitaliste : si nous voulons aider à abattre le capitalisme , nous devons expliquer comment nos soeurs dans une dictature théocratique , se battent . Le livre "bas les voiles" commencent par cette phrase :" j’ai porté le voile pendant 10 ans, et je sais de quoi je parle". Le voile ou la mort. C’est un livre que je conseille à l’usine, parmi mes collègues, et l’Iran est connu comme toute la région des pétromonarchies pour salir la religion musulmane. Tout mes collègues musulmans savent aussi que je défends l’athéisme. Tous ces collègues sont parmi les plus combattifs sur le terrain de la lutte revendicative ouvrière. Ils savent très bien lire comme moi et verrons que le tract est anti impérialiste, anti capitaliste et pour l’auto organisation des travailleurs. Mais ils verront aussi que le tract cible en priorité la religion musulmane alors que dans le monde entier , les peuples de cette confession sont génocidés. Ils comprendront que ce tract est celui de communistes athés , mais ils penseront qu’on déroule le tapis rouge à l’extrème droite en Europe, aux USA, en Israel, en Chine etc... Si on explique rien dans un tract et qu’on fait des raccourcis sous forme de slogan, c’est parce qu’on est en train d’organiser des actions qui font suite à des AG, réunion etc..ou tous les slogans ont été pesés et réfléchis dans le sens : a qui veut on s’adresser ? Un bulletin qui n’aurait qu’un seul édito ne serait pas viable très longtemps et des travailleurs qui ont connu le stalinisme, peuvent même le mettre à la poubelle en voyant simplement la faucille et le marteau, en toute sincérité.

    Répondre à ce message

    • "l’Iran est connu comme toute la région des pétromonarchies pour salir la religion musulmane."

      en quoi salissent-ils la religion musulmane ? l’islam n’est il pas tout autant anti-femmes que les autres religions au travers ses textes ?

      et tes collègues musulmans pensent quoi du livre "bas les voiles" et du voile puisque tu fais circuler ce livre ? considèrent-ils le port du voile comme une simple liberté religieuse qu’il faut faire respecter ou comme l’étendard de l’extrême droite religieuse musulmane qu’il faut combattre au même titre que toutes les extrêmes droites ? peut-on dénoncer le voile ( ce qui ne veut pas dire dévoiler les femmes qui le portent) sans être taxé d’islamophobie ou d’extrême droite ?

      "La religion est la plus puissante des armes morales du pouvoir capitaliste : si nous voulons aider à abattre le capitalisme , nous devons expliquer comment nos soeurs dans une dictature théocratique " : peut-on combattre alors une théocratie et le capitalisme sans combattre la religion et le sexisme et la haine anti-femme qu’elle porte en elle-même ?

      dire à bas l’islam ou à bas le judaïsme, à bas le christianisme, à bas toute les religions qui oppriment les femmes est-ce un appel à la guerre contre les croyants ? cela signifie-t-il qu’on appelle à une guerre contre les croyants en l’occurence les musulmans ici ?

      est-ce la religion qui est instrumentalisée ou la croyance mystique des masses dans le divin qui l’est au travers de la religion pour assujettir les masses aux classes dirigeantes ? combattre la religion du point de vue communiste n’est-ce pas montrer en quoi elle est une politique des classes dirigeantes au même titre que le réformisme qui propage la croyance dans une réforme possible du capitalisme ? dire a bas le réformisme, qui aujourd’hui, n’est rien d’autre qu’une collaboration de classe, est-ce un cri de guerre contre les travailleurs ayant une conscience réformiste ou contre la politique réformiste au même titre que dire a bas la religion ?

      Répondre à ce message

      • Justement les textes on les réécrit autant de fois que les gouvernements en éprouvent l utilité, pour toutes les religions et les doctrines politiques.
        Les collègues musulmans sont d accord avec ce livre et aucun d entre eux ne voudraient imposer a aucune femme quoi que ce soit. La liberté de conscience est fondamentale et même si les interdits alimentaires marquent très forts les croyants , même cela n est pas immuable et change selon les rapports de classes , et surtout l initiative des opprimés pour reprendre leurs affaires en mains.
        Bien sûr que dire a bas le réformisme est une nécessité autant qu un slogan défendable dans un tract sans passer pour gilet jaune d extrême droite.
        Et puis quand bien même les petits bureaucrates le repeteraient ..les travailleurs ont toujours compris que les voleurs crient ’aux voleurs’ et du coup cela donne encore plus de crédit aux communistes révolutionnaires.

        Répondre à ce message

    • Doit-on rappeler le sort des humanistes, apostats et athées dans bien des pays pour qui c’est la peine de mort ? à l’opposé, en France bien des prédicateurs religieux parlent ouvertement sans jamais être quasiment ennuyés par l’Etat sauf dernièrement pour des raisons politiciennes et peuvent déverser leur haine des femmes, de celui qui est extérieur à la communauté des croyants, lancer des appels au meurtre... Si en France une partie de la classe politique prétend dénoncer l’islam politique, il n’en est rien ! elle dénonce les musulmans mais s’appuie sur l’islam pour maintenir un encadrement religieux et politique de la fraction du prolétariat de confession musulmane... sa "dénonciation de l’islam" n’a rien à voir avec la lutte des communistes contre les religions ! faire émerger une conscience de classe c’est aussi lutte contre toutes les religions et montrer en quoi elles sont un soutien des classes dirigeantes auxquelles appartiennent !

      il ne peut avoir révolution sociale sans lutte politique ouverte contre les religieux et leurs idées !

      Répondre à ce message

      • Oui la preuve en Iran, en Espagne en 36, en Afrique, en France sous la Commune, en Israel, en Palestine, en Chine, en inde ou en Russie en 1917 etc les révolutions se sont forcément opposés au pouvoir religieux politique.
        Les religions monothéistes sont nés avec les contre révolutions pour en finir avec les sociétés matriarcales.
        La séparation entre l’état et l’eglise n’a pas enlevé la volonté d’utiliser les religions comme des moyens de diviser pour mieux régner.
        Le capitalisme a donc fait perdurer ces idéologies réactionnaires et obscurantistes, volontairement afin comme disait Napoléon d’empêcher les pauvres de massacrer les propriétaires d’esclaves, les patrons et tous les bourgeois.
        Le capitalisme étant arrivé à sa fin comme système économique, les religions et leurs institutions sont également partout très discréditées. Il reste aux classes dirigeantes , tous les moyens des machines répressives des états démocratiques ou non, pour se maintenir au pouvoir.
        A bas les lois islamiques, judaiques, chretiennes, protestantes, hindous, boudhistes. Vive l’auto défense des femmes du monde entier , leur organisation en milice en lien avec celles des ouvriers en grève. vives les comités de défense des révolutions en cours dans le monde et en Iran.

        Répondre à ce message

    • https://radio-libertaire.org/podcas...
      Emission avec interview pdt les manifestions à Paris des femmes en soutien aux iraniennes .(à partir de la 10eme minutes)

      Répondre à ce message

  • La vérité sur le hijab obligatoire (par une manifestante en Iran)

    https://blogs.mediapart.fr/sirineal...

    Les foules iraniennes exigent de séparer le gouvernement de la religion

    https://www.mediapart.fr/journal/in...

    Saviez-vous que "Ayatollah" signifie littéralement "signe de Dieu" ? .

    https://blogs.mediapart.fr/sirineal...

    l’appel de la dernière manif sur l’iran et relayé notamment par RP pour ce dimanche 9 octobre

    https://kurdistan-au-feminin.fr/202...

    https://revolutionpermanente.fr/Ce-...

    un article issue de la revue contre-temps :

    HB et AB sont membres d’un collectif d’Iranien•nes en France, féministes et queers anticapitalistes et internationalistes, qui a organisé plusieurs rassemblements et actions en soutien au mouvement populaire en Iran. Ils reviennent pour Contretemps sur le mouvement actuel et la vague de contestations que connait l’Iran depuis 2009. Par souci de précaution, ils préfèrent rester anonymes. Cet entretien a été réalisé le 3 octobre dernier.

    https://www.contretemps.eu/iran-peu...
    La vérité sur le hijab obligatoire (par une manifestante en Iran)

    https://blogs.mediapart.fr/sirineal...

    Les foules iraniennes exigent de séparer le gouvernement de la religion

    https://www.mediapart.fr/journal/in...

    Saviez-vous que "Ayatollah" signifie littéralement "signe de Dieu" ? .

    https://blogs.mediapart.fr/sirineal...

    l’appel de la dernière manif sur l’iran et relayé notamment par RP pour ce dimanche 9 octobre

    https://kurdistan-au-feminin.fr/202...

    https://revolutionpermanente.fr/Ce-...

    un article issue de la revue contre-temps :

    HB et AB sont membres d’un collectif d’Iranien•nes en France, féministes et queers anticapitalistes et internationalistes, qui a organisé plusieurs rassemblements et actions en soutien au mouvement populaire en Iran. Ils reviennent pour Contretemps sur le mouvement actuel et la vague de contestations que connait l’Iran depuis 2009. Par souci de précaution, ils préfèrent rester anonymes. Cet entretien a été réalisé le 3 octobre dernier.

    https://www.contretemps.eu/iran-peu...

    Répondre à ce message

  • Vous avez supprimé combien de commentaires ? un problème informatique comme en Iran ?

    Répondre à ce message

  • Cher administrateur, inutile de jouer vu que vous avez les adresses IP , pourquoi ne pas simplement reconnaitre que des commentaires ont été supprimés et le tract en question disparu ?
    Faudra t il montrer les copies d’écran ?
    Les fables sont le propre de l’humain et Robert semble s’y complaire.

    Répondre à ce message

  • L’affiche-tract qui a été supprimée du fait d’une erreur à corriger n’est pas un commentaire.

    D’autre part, ta polémique est peu intéressante à mon avis. Tu devrais revenir au fond de tes désaccords plutôt que t’en tenir à ta défense contre nous de la démocratie.

    Répondre à ce message

    • ’1 erreur a corriger ’ ..tiens donc je croyais dans ton 1er commentaire (qui a été supprimé aussi) que tout était parfait : ’tout a fait erroné cher max ..ce n est pas du Zemmour ’ que de dire a bas l islam...mais bon le tract est qd même corrigé et n a rien a voir avec l original.
      Sur le fond , vous savez tous que nous n avons jamais écrit un seul tract en mettant des formules du type , a bas le judaïsme ou a bas le catholicisme.
      Il y a des raisons à cela et nous savons que c’est un sujet ou les raccourcis sont plus que mal venus.
      Nous devons tenir compte des différents climats politiques pour rédiger une affiche ou un tract. Par contre notre propagande doit poser la question de l islam au même titre que celle des autres religions .

      Répondre à ce message

  • Cher Max, tu m’écrivais le 30 septembre, « je propose qu’on s’oublie pour de bon ». Je vois avec plaisir que tu as renoncé à cette première option… Pour notre part, nous ne comptons nullement supprimer ni tes commentaires ni ceux d’autres lecteurs et ne cachons pas les souhaiter, même les commentaires acerbes ou exagérément critiques. Donc n’hésites pas à continuer… Tu as la parole et avec plaisir. Nous ne sommes pas des religieux de nos positions et reconnaissons que nous nous sommes trompés quand nous le pensons. Et nous ne sommes pas parfaits : nous pouvons nous tromper. Et nous corrigeons quand nous nous trompons, même si tu appelles cela « supprimer des commentaires ». C’est des erreurs dans nos écrits que nous supprimons alors, pas des commentaires de lecteurs.

    Répondre à ce message

  • On vient de m’expliquer que certains commentaires peuvent mettre du temps à s’afficher au moment du chargement de la page. Ils n’ont pas été supprimés mais ne sont pas toujours visibles à l’ouverture. Nous ne supprimons rien à part les injures racistes et fascistes !!! Cher Max, tu aurais pu t’en douter.

    Répondre à ce message

  • Les commentaires entre le 4 octobre et le 7 octobre ont été supprimés et je ne dis pas que c est Robert Jacques ou Christian, je m en moque mais je trouve ça remarquable qu on arrive à dériver d une critique politique vers un différent soi disant perso. Le sujet ne mérite absolument le traitement que RP lui impose.

    Répondre à ce message

  • C’est faux, je ne me suis pas contenté de corriger sans rien dire ;

    J’ai fait un commentaire sur le site en écrivant :

     [1]

    Voir ici :

    https://www.matierevolution.org/spi...

    [1] Max, tu as raison de dire qu’il ne faut pas employer des slogans trop rapides comme "à bas l’Islam", mais il est faux d’écrire : "La religion a bon dos" car les institutions religieuses font intégralement partie de l’édifice capitaliste.

    Répondre à ce message

  • Nouvelles manifestations de masse en Iran...

    https://www.lemonde.fr/internationa...

    Vive la révolution des femmes et des travailleurs d’Iran !

    Répondre à ce message

  • 13 octobre 2022 : Au moins 201 personnes, dont 23 enfants, ont été tuées depuis le début des manifestations nationales il y a un mois. En outre, de nombreux écoliers ont été arrêtés, le ministre de l’Éducation déclarant que les détenus ont été envoyés dans des « centres psychiatriques » pour être « corrigés » et seront retournés à l’école une fois qu’ils auront été « corrigés ».
    Traduction en français d’un article en persan : (à lire ici : دانش‌آموزان بازداشتی تعدادشان زیاد نیست / نمی‌توانم آمار دقیقی از تعداد بازداشتی‌ها بدهم / دانش‌آموزان بعد از اصلاح و تربیت به مدارس برمی‌گردند (sharghdaily.com)) ;
    "Dans une interview accordée à Shargh, le ministre de l’Éducation, Yousef Noori, a déclaré : « Nous n’avons pas d’étudiant en prison. En réponse au fait qu’en dehors de la prison, avons-nous un étudiant qui est en détention ? Il a déclaré : « Nous n’avons pas d’étudiant en prison, et s’ils sont arrêtés, c’est pour la réforme et l’éducation qu’ils sont au centre de la psychologie et que leurs amis font leur travail pour retourner dans le milieu scolaire après la correction. Il a également répondu à la question : « Combien d’étudiants sont détenus ? » Il a déclaré : « Il n’y en a pas beaucoup, et ils ne sont pas si nombreux. Je ne peux pas en donner un nombre exact. En réponse au fait que nous avons des détenus lors de manifestations de rue, le ministre de l’Éducation du 13e gouvernement a déclaré : « Dans cette situation et à ce stade, ces étudiants peuvent devenir des figures antisociales que nous voulons réformer."

    Répondre à ce message

  • Les manifestants kurdes ont incendié le QG des milices Basij dans le village de Qolyan, à Sanandaj (Sînê).

    Les manifestants crient "Mort au dictateur !"

    Répondre à ce message

  • Femme tuée par la police des mœurs d’Iran, 62° jour : affrontements à Téhéran, Boukan, Izeh, Ispahan, Gorgan, Sanandaj, Karadj, Eyvanki, Semirom, Mahabad ,Sarpol Zahab, Marivan, Saqqez, Khorasgan, Arak, Najafabad, Saveh, Ilam, Chahar-Bagh-e-Bala, Malek-Chahr, Foulad-Shahr, Mobarakeh, Oroumieh, Chiraz, Kermanchah, Sabzevar, Ganaveh, Bandar Abbas, Ahmadabad, Racht, Kamiyaran, Hamedan, Aligoudarz – 17 novembre 2022

    https://berthoalain.com/2022/11/18/...

    Femme tuée par la police des mœurs, 61° jour : Grève dans 49 villes. Affrontements avérés à Téhéran, Machad, Boukan, Mahabad, Kermanchah, Gohardasht, Fardis Karaj, Rasht, Babol, Behshahr, Saqqez, Bukan, Shahr Kurd, Hafshejan, Durood, Bijar, Abdanan, Khonj, Larestan, Bandar Abbas, Sar Bandar Mahshahr, Abadeh, Shahryar, Ilam, Saveh, Mehran, Urmia, Qorveh, Hamedan, Eslamshahr, Sanandaj, Mashhad,Foulad Shahr, Larestan, Semirom- 16 novembre 2022

    https://berthoalain.com/2022/11/17/...

    Femme tuée par la police des moeurs : affrontements à Boukan, Kamayaran, Chiraz – 15 novembre 2022

    https://berthoalain.com/2022/11/16/...

    Femme tuée par la police des mœurs, 57° jour : manifestations étudiantes à Téhéran, Kermanchah, Karadj, Ardebil, Astara, Babolsar – 12 novembre 2022

    https://berthoalain.com/2022/11/13/...

    Femme tuée par la police des mœurs, 56° jour : manifestations nocturnes à Téhéran, Ispahan, Khorramabad, Boukan, Sardacht, Sanandaj et Bouchehr– 11 novembre 2022

    https://berthoalain.com/2022/11/13/...

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0