English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 04 - Livre Quatre : HISTOIRE CONTEMPORAINE > Le fascisme en Ukraine, est-ce une invention de Poutine pour justifier sa (...)

Le fascisme en Ukraine, est-ce une invention de Poutine pour justifier sa mainmise sur l’Ukraine de l’Est ou un point d’appui des classes dirigeantes ukrainiennes et occidentales contre les travailleurs et le peuple ukrainien ?

jeudi 8 janvier 2015

Les leaders fascistes ukrainiens

Le fascisme en Ukraine, est-ce une invention de Poutine pour justifier sa mainmise sur l’Ukraine de l’Est ou un point d’appui des classes dirigeantes ukrainiennes et occidentales contre les travailleurs et le peuple ukrainien ?

Pour le moment les postes occupes sont par les nazis, au gouvernement en place à Kiev soutenu par les Usa et l’Europe, sont :

Vice Premier Ministre : Oleksandr Sych

Ministre de la Defense : Ihor Tenyukh

Responsable du Conseil de Sécurité et Défense Nationale : Andriy Parubiy (sorte de stasi, police intérieure)

Membre du Conseil de Sécurité et Défense Nationale

Ministre de l’Ecologie : Andriy Mokhnyk

Ministre de l’Agriculture : Ihor Shvaika

Procureur Général : Oleg Mokhnytsky (bras exécutif de la justice)

USA et UE s’allient aux fascistes ukrainiens

Euromaiden : le noyau fasciste du mouvement

Ukraine : les néofascistes entrent au Parlement

Ukraine : le fascisme new look réhabilité par Iouchtchenko

La presse occidentale essaie de minimiser l’extrême droite ukrainienne

Deuxième exemple d’aveuglement volontaire

Le danger fasciste en Ukraine

Coup d’Etat en Ukraine : un avertissement à la classe ouvrière internationale

Après le massacre fasciste à Odessa, le régime fantoche pro-américain de Kiev intensifie la violence

Thèses sur la politique du prolétariat mondial face à la situation de l’Ukraine

Le régime fasciste et pro-impérialisme occidental de Kiev bombarde les populations civiles dans l’est de l’Ukraine

Les enjeux de l’affrontement en Ukraine

5 Messages de forum

  • Est-ce une invention que l’accord Ukraine-Europe était tourné contre la Russie ? Est-ce une invention que la mobilisation de Maidan était tournée contre la Russie ? Est-ce une invention que le parlement issu de cette mobilisation a décidé de supprimer la langue russe ? Est-ce une invention que l’Europe voulait annexer l’Ukraine comme la Géorgie à l’OTAN ?

    Qui veut la guerre en Europe ? Certainement pas seulement la Russie !

    Répondre à ce message

  • Un ancien chef de diplomatie et un intellectuel américains appellent à faire tout pour éviter une tragédie historique en Ukraine.

    L’escalade par Washington du conflit en Ukraine peut tourner en "tragédie historique", prévient jeudi Mint Press, ajoutant que même des personnes aussi différentes que l’ex-secrétaire d’Etat américain Henry Kissinger et son farouche critique Noam Chomsky le comprennent.

    "Alors que les Etats-Unis s’élancent à corps perdu dans le conflit militaire entre le gouvernement qui s’est emparé du pouvoir à Kiev et les gouvernements tendant à l’autodétermination dans l’est de l’Ukraine, ils (Kissinger et Chomsky, ndlr) sont unanimes à indiquer que la mise sur la guerre est une erreur, voire une erreur historique", écrit le site.

    Mint Press News constate que l’avis des MM.Kissinger et Chomsky sur le conflit en Ukraine se trouve en contradiction avec la position "belliqueuse" de l’administration du président Barack Obama et du sénateur républicain John McCain qui ne font qu’aggraver la crise en Ukraine.

    Henry Kissinger reconnaît que ce sont justement les Etats-Unis et l’Europe qui répondent de la "catastrophe actuelle" en Ukraine, alors que Noam Chomsky affirme que les Etats-Unis et l’Otan attisent le conflit qui peut dégénérer en guerre nucléaire.

    Selon ce dernier, le conflit ukrainien a commencé quand "Washington a violé la promesse donnée à l’URSS et s’est mis à s’élargir à l’est".

    "Nous flirtons avec une catastrophe", a mise en garde l’intellectuel dissident américain.

    De son côté, l’ancien chef de la diplomatie américaine a appelé les pays impliqués dans le conflit ukrainien à "faire tout pour éviter une tragédie historique".

    En fait, ceux qui raisonnent ainsi oublient que les USA n’ont pas commis d’erreur toutes les fois qu’ils se sont enlisés dans des guerres, comme en Corée, au Vietnam, en Irak ou en Afghanistan.

    Le principal objectif de l’impérialisme n’est pas de gagner les guerres mais de faire gagner les classes dirigeantes, économiquement, socialement et politiquement contre le prolétariat !

    Répondre à ce message

  • Dmitro Yarosh, le fondateur et dirigeant de l’organisation fasciste Secteur droit a été nommé conseiller officiel du chef d’état-major de l’armée ukrainienne. La nomination a été annoncée par le ministère ukrainien de la Défense. En outre, les milices paramilitaires de Secteur droit doivent être intégrées aux forces armées.

    Sur le site internet du ministère de la Défense on pouvait lire dimanche la déclaration suivante : « Le lieutenant-général Viktor Mouzhenko, chef d’état-major, et Dmitri Yarosh se sont accordés sur la forme de collaboration à adopter entre Secteur droit et les forces armées de l’Ukraine. » L’armée ukrainienne y exprimait sa grande « appréciation » des « contributions » apportées par les bataillons de volontaires qui « rendent des services remarquables à la défense de l’Ukraine. »

    On y cite Mouzhenko qui dit : « Nous comprenons le besoin de changement et d’accroissement de l’efficacité à tous les niveaux de l’armée. Nous envisageons aussi différents modèles de formation de l’armée de réserve. Nous sommes en train d’élaborer des réformes que nous appliquerons. Nous avons rassemblé tous les patriotes et tous les défenseurs de l’Ukraine sous une direction unique. L’ennemi comprend notre unité et le fait que ses attaques échoueront. Nous avons un objectif commun qui est l’Ukraine unie. L’armée deviendra plus forte de semaine en semaine. »

    Quant à Yarosh, il a déclaré que « l’unité est la condition préalable clé pour tous nouveaux combats victorieux. » En vue de « protéger l’Etat contre des ennemis externes, » les bataillons de volontaires de Secteur droit étaient prêts à s’intégrer à l’armée ukrainienne officielle.

    Ces annonces indiquent clairement que les milices fascistes qui ont joué un rôle de premier plan dans le renversement du président Viktor Ianoukovitch le 22 février 2014 donnent de plus en plus le ton dans le régime pro-occidental dirigé par l’oligarque Petro Porochenko. Ils sont indispensables à la poursuite des combats contre les séparatistes pro-russes dans l’est de l’Ukraine et à la répression des manifestations populaires d’opposition à la politique de guerre et d’austérité du régime en Ukraine de l’Ouest.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril, selon une annonce faite dimanche par le ministre de l’Intérieur ukrainien, Arsen Avakov, l’armée américaine commencera l’entraînement des bataillons de la Garde nationale ukrainienne en Ukraine de l’Ouest, près de la frontière polonaise.

    « Des commandos américains, totalisant 209 hommes, arriveront le 20 avril au camp d’entraînement de Yavoriv, dans la région de Lviv, » a écrit Avakov sur Facebook. « C’est là qu’auront lieu des exercices militaires de longue durée de la 173ème brigade aéroportée américaine et des unités de combat de la Garde nationale ».

    La porte-parole du Pentagone, Eileen Lainez, a confirmé l’exercice au début du mois sans en donner la date exacte. « Cette aide fait partie de nos efforts continus pour maintenir les opérations de défense et de sécurité intérieure de l’Ukraine, » a-t-elle dit. « L’entraînement aidera notamment le gouvernement ukrainien à développer sa Garde nationale pour qu’elle soit à même de mener des opérations de défense sur le plan intérieur. »

    Les unités paramilitaires, créées pour la plupart par des oligarques milliardaires qui ont financé et recruté des volontaires fascistes et néo-nazis, serviraient soit à réprimer les protestations populaires dans la partie de l’Ukraine qui est contrôlée par Kiev, soit à faire la guerre en Ukraine de l’Est, si des combats éclataient de nouveau avec les séparatistes pro-russes.

    L’entraînement et l’équipement par Washington de forces paramilitaires qui vénèrent des nationalistes et fascistes ukrainiens qui ont collaboré avec les forces d’occupation nazies et facilité l’Holocauste durant la Seconde Guerre mondiale, expose les prétentions démocratiques et humanitaires de Washington en Ukraine comme étant de sales mensonges.

    Répondre à ce message

  • Les survivants – militants anti fascistes victimes du massacre du 2 mai 2014 à Odessa, quand les nationalistes d’extrême droite – contrôlés par la junte de Kiev – ont brulés vivants des dizaines de personnes assiégées dans la maison des syndicats de la ville, croupissent en prison depuis plus de deux ans et demis.

    Un « tribunal », sans examen d’aucun des éléments de l’affaire, ne cesse de prolonger les détentions provisoires. C’est ce qui s’est à nouveau passé le lundi 13 février 2017, quand le tribunal a reconduit sa décision habituelle sans autre forme de procès.

    Répondre à ce message

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0