English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 0 - PREFACE > FAIRE CONVERGER LES LUTTES LE 25 JUIN

FAIRE CONVERGER LES LUTTES LE 25 JUIN

dimanche 21 juin 2015

Le 25 juin, les agents des hôpitaux APHP sont appelés à la grève et à manifester, les cheminots sont appelés à la grève, les travailleurs sociaux (secteur social et médico-social) sont appelés à la grève et à manifester, les taxis sont appelés à la grève et à manifester, les collectivités territoriales sont appelées à la grève, les sans papiers sont appelés à des rassemblements, les enseignants sont appelés à la grève et à manifester…

MAIS

Mais il y a cinq manifestations ou rassemblements différents (un contre la casse du travail social, un contre le projet de loi santé, un pour l’augmentation des salaires, un pour les sans papiers, un contre la baisse des moyens des écoles, un pour les taxis) … et ces manifestations ne finissent jamais par converger, pas aux mêmes heures, pas dans les mêmes quartiers…

Mais il n’y a pas d’assemblées générales communes…

Mais ce ne sont même pas les divisions syndicales qui causent cette division des luttes puisque ce sont les intersyndicales qui les cautionnent le plus...

Il faudrait aussi que tous ces mouvements convergent avec ceux des salariés licenciés ou menacés par les fermetures et suppressions de postes !

Depuis plusieurs semaines, les plans sociaux se multiplient en France et de nombreux emplois sont supprimés. De Mory-Global à Intermarché en passant par Dim ou Gefco, Arjowiggins à Wizernes, Travisol sur 2 sites en Seine-Maritime, Delphi à La Rochelle, Vallourec à Saint-Saulve et Aulnoye-Aymeries, Escem à Tours, Maës à Nogent-sur-Oise, Auger à Déville les Rouen, Philips Lighting à Templemars et Lesquin, etc, etc, et des plans en préparation chez Total et Areva, des suppressions massives d’emplois à la SNCF, dans l’hôpital public, à Radio France, dans tout le secteur public, etc, etc.

Les suppressions d’emplois se confirment à Areva, Total, Siemens, Nexans, l’hôpital public, la SNCF, La Poste, Renault Trucks, Radio France, banque HSBC, Air France, Sanofi, La Halle- Vivarte, Intermarché, Galeries Lafayette, BlackBerry, Lafarge, General Electric, Dow Chemical, Otis, et cela après EADS, Natixis, Alstom, La Redoute, Société Générale, Sanofi, Mory Ducros, Laboratoires Fournier, Arkema, Caterpilar, Virgin, Danone, BNP, Crédit Agricole, banque de France, etc…

Les salariés d’Alstom sont menacés. Les salariés de Bouygues Telecom sont menacés (20% de licenciements). Les salariés de Philips sont menacés. Les salariés d’Astrium sont menacés. Les salariés de Renault Trucks sont menacés. Les salariés de Trigano sont menacés. Les salariés de SEITA sont menacés. Les salariés de Lafarge, les salariés de Siemens, les salariés de SolvAxis, les salariés de Henry-Jullien, les salariés de Mondelez (LU), les salariés de Barclays Bank, les salariés de Belref, les salariés de NagraID, les salariés de ING, etc, etc... C’est tous ensemble et pas isolément qu’on peut les faire reculer !!!

Il y a un seul moyen de faire converger les luttes : nous organiser de manière indépendante des appareils bureaucratiques des syndicats.

Le 25 juin à 17 heures, le comité interpro de Paris-Est et la coordination de Radio France ainsi que des cheminots, des hospitaliers, des enseignants et des retraités appellent à une

ASSEMBLEEE GENERALE INTERPROFESSIONNELLE

Bourse du Travail, salle Eugène Varlin,

3 rue du château d’eau

Métro République

A l’initiative, de travailleurs du rail de Gare de l’Est, d’enseignants, de jeunes et retraités, de militants syndicaux, politiques, de collectif, révolutionnaires et internationalistes s’est constitué LE COMITE INTERPROFESSIONNEL.

NOS OBJECTIFS :

Aider à la coordination des luttes en une seule et même lutte de classe contre les classes dirigeantes et leur État.

Préparer la défense immédiate des conditions de vie et de travail de tous les travailleurs, condition sine qua non pour préparer la future offensive contre le capitalisme.

Se lier avec tout autre comité de lutte prolétarienne qui se constituera sur les mêmes bases :

Développer la liaison des travailleurs en dépassant toutes les barrières qui nous sont imposées : de nationalité, de race, de genre, de catégorie, de compétence professionnelle, de type de contrat, de possession de papiers, de religion

Redonner aux travailleurs le goût et l’habitude de d’organiser, c’est-à-dire de se réunir, de décider eux-mêmes des débuts et des fins de leurs actions, du contenu de nos tracts, du mode d’organisation de nos réunions, des négociations ou pas avec nos adversaires, des revendications, des moyens de lutte comme de l’appréciation de la situation

Refuser la passivité actuelle face aux attaques internationales guerrières que mène l’Etat en notre nom contre les peuples de la planète sous prétexte de lutte contre des dictatures et des terrorismes (Afghanistan, Irak, Syrie, Mali, Niger, Centrafrique, Côte d’Ivoire, Libye, Ukraine,…)

Combattre tous les appareils bureaucratiques (syndicaux, politiques, étatiques, médiatiques) qui accepteraient de négocier des reculs sociaux d’ampleur, des fermetures d’usine, des casses de services publics, des attaques contre les salaires, les emplois, les retraites, les droits à la santé et au logement, qui voudraient encore une fois déposséder les travailleurs de la direction de leurs propres luttes en refusant la mise en place d’assemblées souveraines, élisant leurs propres comités de grève, empêchant la mise en place de comités de surveillance, de comités de soutien, de coordinations, d’assemblées interprofessionnelles, de liaisons inter-entreprises et inter-catégories.

Unir dans notre nouvelle organisation des luttes les travailleurs syndiqués et non syndiqués, les militants et ceux qui ne le sont pas, les travailleurs avec ou sans CDI, avec ou sans papiers, avec ou sans emploi fixe, unir les travailleurs et les habitants des quartiers, le jeunes et les vieux, les chômeurs, les retraités

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0