English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 01 - Livre Un : PHILOSOPHIE > LIVRE UN - Chapitre 02 : Matière à philosopher ? > Matière et Philosophie matérialiste

Matière et Philosophie matérialiste

vendredi 2 juillet 2021, par Robert Paris

Matière et Philosophie matérialiste

Qu’est-ce que le matérialisme (en philosophie) ?

Quelques idées fausses sur la matièrez

Pourquoi nous sommes matérialistes

Il est remarquable que les scientifiques de la matière ne sont souvent pas des philosophes matérialistes !

Lire ici sur science et matérialisme

En fait, ce n’est pas que la science ait un problème particulier avec le matérialisme, mais la science n’est nullement indépendante de la classe possédante qui, elle, n’aime pas cette philosophie

Lire ici sur ce point

La science n’est pas objective, pas neutre, elle est une des formes de la pensée humaine, pas une expression directe d’une réalité certaine et indiscutable.

Lire ici

Cependant, il est exact que la science a posé des problèmes au matérialisme, au déterminisme, à la théorie de la connaissance, etc.

Lire ici

Bien sûr, la science physique a donné… matière à penser à la philosophie mais cela ne signifie pas qu’elle ait indiqué en clair un chemin matérialiste tout fait aux penseurs, loin de là. Les combats philosophiques de l’idéalisme et du matérialisme, du déterminisme et de l’indéterminisme, de la dialectique et de la métaphysique, de la pensée du continu et du discontinu, du monisme et du dualisme, des pensées de l’ordre et du désordre, de la connaissance universelle et de l’agnosticisme et on en passe, loin d’être définitivement tranchées par l’avancée des sciences, notamment physiques, ont été relancées de plus belle, y compris parmi les scientifiques. Dans la mesure où la matière n’a jamais tout dit, où de nombreux domaines sont toujours en débat, où le consensus scientifique n’existe que dans l’esprit de ceux qui ne sont pas au courant, il reste beaucoup de place pour des positions antiscientifiques en philosophie des sciences. C’est au point que, malgré les immenses progrès des connaissances en Physique, on en est encore à gloser sur l’existence ou pas de la matière, sur la possibilité ou pas de connaître celle-ci, sur sa réalité en dehors d’une interaction avec l’esprit et nombre de scientifiques en sont encore à croire au dualisme à la Descartes ou à l’agnosticisme à la xxx et pourtant ce sont parfois de grands scientifiques ! Car il ne suffit pas d’avoir des connaissances sérieuses en sciences pour raisonner juste en philosophie des sciences. D’autre part, la science n’est nullement neutre par rapport à la société et à ses classes dirigeantes et ces dernières ne sont pas indifférentes au type de philosophie que vous professez. En clair, la classe possédante déteste les philosophes matérialistes, et elle préfère les scientifiques idéalistes ou dualistes et les protège.

Serait-elle si férue de grandes idées pour détester ainsi le matérialisme ? Pas du tout ! Elle ne plonge pas souvent son nez dans la philosophie et pas nécessairement plus dans les sciences. C’est seulement qu’elle cultive tous les opiums du peuple et préfère la religion pour endoctriner le peuple que les ennemis de la croyance en dieu qui veulent libérer le peuple des carcans idéologiques et pourraient aider celui-ci à se libérer des carcans matériels réels !

La plupart des scientifiques affirment bien sûr être complètement indépendants de toute philosophie et faire œuvre objective en matière d’idées philosophiques mais ceux-là ont seulement l’illusion de ne pas être sous la coupe des philosophies dominantes. Plus un scientifique affirme se moquer des opinions philosophiques et être indépendant de tout point de vue idéologique, plus il a de chances d’être influencé par les pires idées sur le monde. En effet, quand on croit n’avoir aucune philosophie, il nous reste encore la philosophie la plus loin de la réalité, celle du bon sens et de la logique formelle, la pire parce la plus loin du mode de fonctionnement réel de la réalité.

Le matérialisme n’est pas plus une évidence que la compréhension du « simple » concept de matière !

Bien des scientifiques pensent que la science s’étudie et que la philosophie est simplement… une opinion personnelle et rien n’est plus faux. Ils croient aussi qu’ils peuvent, en scientifiques, se passer d’étudier la philosophie. Par contre, ils se garderaient bien de dire la même chose des mathématiques !!! Ils imaginent ne pas avoir besoin de penser mais seulement avoir besoin de compter !!!

Pourtant, les scientifiques emploient sans cesse bien des outils qui sont du domaine philosophique comme la relation entre l’observateur et l’observé, la théorie de la connaissance, la place de l’expérience et de la théorie dans la science, le rôle et le fonctionnement du concept en science, la relation entre matière et esprit et bien d’autres questions encore.

Contrairement à ce que croient bien des gens, un grand nombre de scientifiques professent l’idée qu’on ne peut pas véritablement connaître la matière mais seulement avoir des connaissances sur l’interaction entre matière et observateur, idée diffusée largement dans le grand public et qui « relativise » la connaissance…

De même, l’essentiel des scientifiques est « spontanément » plutôt dualiste, pensant que les idées sont dans une sphère différente de la matière.

Les matérialistes font, au contraire, partie des philosophes qui pensent que la matière et l’esprit font partie du même monde et ne sont nullement indépendants l’un de l’autre… Et ils ne pensent pas que l’esprit domine la matière….

La science pose des questions philosophiques

Du matérialisme spontané au matérialisme philosophique

Un point de vue antimarxiste de la matière

Un point de vue sur l’histoire du matérialisme

Idéalisme et Matérialisme

La révolution moderne dans les sciences de la nature et l’idéalisme philosophique

Comment ils réfutaient le matérialisme

Un point de vue sur Marx et le matérialisme :

La physique n’est pas seulement un calcul mais une pensée, et même une pensée matérialiste dialectique

Qu’était le matérialisme en philosophie et qu’est-il aujourd’hui ?

Y a-t-il une manière nouvelle, moderne, de concevoir matière et matérialisme ?

Philosophie de la matière ?

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0