English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 16- EDITORIAUX DE LA VOIX DES TRAVAILLEURS > Le capitalisme ne nous débarrassera pas plus de covid que covid ne nous (...)

Le capitalisme ne nous débarrassera pas plus de covid que covid ne nous débarrassera du capitalisme. Travailleurs, faisons-le nous-mêmes !!!

mardi 13 juillet 2021, par Karob, Robert Paris

Le capitalisme ne nous débarrassera pas plus de covid que covid ne nous débarrassera du capitalisme. Travailleurs, faisons-le nous-mêmes !!!

Virus covid ou ses variants, et même avec Delta, et maintenant Delta Plus, peu leur importe : les classes dirigeantes essaient de remonter les peuples contre tout reconfinement réel !

Le plus remarquable dans la situation actuelle du monde, celle d’une toute nouvelle maladie mortelle, dangereuse pour l’humanité, car tel est le « variant » delta plus, c’est le grand écart entre la volonté des gouvernants de ne pas confiner réellement et celle, affichée, de vouloir vacciner massivement en l’imposant plus ou moins clairement. La première prétend s’appuyer sur des baisses momentanées de la pandémie et la seconde s’appuie sur la hausse réelle de celle-ci !!! Il est remarquable que les gouvernants, qui s’affichent quasiment tous partisans virulents de la vaccination de tous, déclarent que la vaccination maximale permettra, non pas de combattre la pandémie, mais d’empêcher… le reconfinement. L’ennemi déclaré est donc ce fameux confinement, chargé de tous les maux…

Quant à la vaccination, elle s’avère très peu efficace contre le variant delta dit indien, et pas du tout contre le variant « delta plus », étant donné qu’il n’existe pas d’anticorps humains capables de combattre le delta plus. Cette information provient de chercheurs indiens, anglais comme israéliens. Et pourtant elle n’empêche pas les gouvernants de se faire les propagandistes de la vaccination à tout crin pendant que le variant delta menace les êtres humains de toute la planète. Ils envisagent même la vaccination obligatoire par décret d’Etat !!! Leur principal argument n’est pas l’efficacité des vaccins contre le virus mais son emploi pour… éviter le confinement et les masques !!!

Ils ne veulent pas seulement contraindre les soignants à se vacciner mais aussi les enseignants, et même tous les fonctionnaires, avant de prétendre l’imposer à toute la population à partir de douze, treize ans. On remarquera déjà que ce n’est qu’un affichage car ils ne disposent nullement des doses nécessaires.

Et ils proclament cela au moment même où le variant dominant est justement celui qui n’est pas combattu efficacement par une vaccination !!! Pire même, c’est au moment où la sélection réalisée par la vaccination est parvenue à sélectionner les variants les plus insensibles aux anticorps humains et donc qui rendent la vaccination de moins en moins efficaces, voire pas efficace du tout !!!

Mais les gouvernants n’en sont pas gênés car leur argument consiste à dire que le vaccin sera efficace pour… éviter tout reconfinement et ils disent démagogiquement aux peuples : « vous pourrez continuer à vivre comme avant » tout en sachant pertinemment que c’est totalement faux ! Cela leur permet surtout de se blanchir du massacre et d’en accuser des prétendus « anti-vaccins » !!!

Pourtant, il est maintenant démontré que, même quand un vaccin permet à un individu de ne pas développer des symptômes ou des formes graves de la maladie, il n’empêche pas cet individu de continuer à être porteur de covid et de le transmettre. Donc accuser les non-vaccinés d’être causes de la propagation d’une quatrième vague de covid est absolument mensonger !!!

Remarquons déjà que ce terme « antivax » pour désigner tous ceux qui se méfient des vaccins anti-covid est mensonger, car il n’est pas nécessaire d’être contre tous les vaccins pour ne pas être confiant dans un vaccin qui n’est pas du tout comme les autres, un vaccin qui joue avec l’immunité, qui joue avec le génome, qui joue avec les risques cardiaques, qui, administré massivement, sélectionne des virus de plus en plus dangereux…

A bas « le putain de reconfinement », il vaut mieux remplir les cimetières, déclarait le premier ministre anglais Boris Johnson qui continue à déconfiner et remplit effectivement les cimetières… Et il est loin d’être le seul, tous les gouvernants sont absolument opposés à un véritable confinement et ils y ont toujours été opposés, même quand ils ont prétendu confiner et ont en fait tenté de dresser les milieux populaires contre tout confinement.

Si Macron se donne l’allure de se préoccuper plus de covid que Johnson, le fond n’est guère différent : ses mesures soi-disant anticovid, on les a vues et elles ont surtout permis à covid de se propager. N’oublions pas que c’est lui qui militait activement contre les masques pour la population, contre des mesures d’urgence pour aider l’hôpital public à faire face, sa seule mesure consistant à applaudir les soignants qu’il accuse maintenant de tous les maux de propagation du virus !!! Dans tous les domaines sanitaires, Macron refuse des fonds qu’il donne dans tous les domaines de l’aide aux capitalistes, tout aussi bien que Boris Johnson !!!

Mais ceux qui ont réellement intérêt à éviter tout confinement, ce sont seulement les capitalistes et, effectivement, les patrons sont les plus violents adversaires d’un reconfinement et les gouvernants n’ont jamais que fait semblant de vouloir confiner et n’ont jamais confiné l’économie capitaliste, y compris dans ses secteurs « non essentiels » comme la production d’armes, d’avions, d’automobiles et autres secteurs industriels.

S’ils ont diffusé l’idée que « le pire est le confinement », y compris dans les milieux populaires, c’était une tromperie consistant à faire croire que les gouvernants étaient confineurs et les peuples déconfineurs…

Car tel est le piège, que la révolte du peuple travailleur soit tournée non contre la politique capitaliste des classes dirigeantes, consistant à mettre tous les moyens financiers au service du grand capital, mais contre de prétendues politiques sanitaires, contre… le confinement, contre les masques, contre des règles barrières, contre un arrêt économique pour cause de sécurité, contre la fermeture des écoles, contre les masques, etc…

Le raisonnement qui appuie cette politique anticonfinement et qui est également repris par la gauche et les syndicats, est simple : « nous ne savons pas ce qui va arriver avec covid, si les vaccins vont être ou pas efficaces, si le covid peut durer, y compris éternellement, et nous ne voulons pas nous arrêter de vivre. Il faut maintenir l’emploi et un mode de vie supportable quelque soit la capacité du virus à muter, à se maintenir, y compris à tuer, même massivement. A quoi sert d’éviter d’être malade ou même mort si la vie devient insupportable, si on ne peut plus profiter de l’existence, si on ne peut plus travailler et gagner sa vie en maintenant un certain niveau de vie. Mieux vaut sacrifier notre sécurité puisque, de toutes les manières, rien ne nous garantit contre le virus, pas même les mesures barrière, pas même le confinement, pas même les masques, pas même l’arrêt de l’économie… »

C’est sous ce raisonnement fallacieux que se cachent les demandes des patrons de ne pas confiner l’économie, les demandes des syndicats de maintenir l’activité économique, d’ouvrir les écoles, les lycées, les crèches, les universités…

Il s’y rajoute une campagne pour dire que les masques et le confinement n’empêcheront pas la quatrième vague de covid et que seule une vaccination très très massive le permettrait. Pourtant, des pays ultra-vaccinés comme Israël démontrent exactement l’inverse !!!

De toutes manières, une vaccination massive devrait être mondiale pour être efficace et on est très loin d’y arriver avec l’absence de moyens sanitaires des pays les plus pauvres, c’est-à-dire de la majorité de la planète !!! Et bien sûr, la gratuité qui devrait être celle des vaccins, des tests, des produits antiviraux, des traitements, des soins, des masques, de tout ce qui combat la pandémie n’est en rien réalisée : tout cela ne sert en fait qu’à permettre des profits records aux capitalistes, empêchant les plus démunis d’y accéder et, du coup, discréditant toutes les prétentions des classes dirigeantes à être mobilisées contre la pandémie…

Si les partisans des vaccins avaient cru réellement à leur discours, ils auraient lancé une production massive de vaccins par l’Etat, sans attendre les trusts privés, et non pas vacciné progressivement et lentement, des secteurs particuliers. Et surtout, ils auraient rendus transparents les problèmes liés aux vaccins, les auraient reconnus, auraient imposé aux producteurs une responsabilité en cas de séquelles graves de la vaccination. Rien de tout cela n’a été fait dans aucun pays. Du coup, le discours pro-vaccination n’est qu’un discours et, s’il prétend s’attaquer violemment à des anti-vaccins qu’il accuse de tous les maux, il n’a jamais été suivi d’actes réels. Même là où une fraction notable de la population a été vacciné comme en Israël ce n’est jamais en ayant dit la vérité à la population, reconnu par exemple les effets secondaires, les incertitudes, les risques des vaccins, leur manque d’efficacité, leur absence d’efficacité au niveau individuel. En somme, la démonstration a été faite que ce n’est pas le capitalisme qui serait capable de réellement rechercher et administrer un vaccin efficace et sûr, si celui-ci est réellement possible…

Même si la propagande pro-vaccins, ayant le soutien des gouvernants et des classes possédantes, trouve des spécialistes et des médecins pour la soutenir, cela ne signifie pas qu’elle soit réellement efficace et sans grand danger. On nous dit que les effets secondaires sont moins graves que la pandémie mais même cela est très loin d’être sûr, car des effets auto-immunes, cancérigènes ou provocants des maladies cardiaques peuvent se révéler à long terme… Les spécialistes prévoient ainsi une épidémie de maladies cardiaques dans le monde…

De toutes manières, comment croire des gens qui ont truqué les résultats des études scientifiques, qui écrivent des articles sans même consulter ces mêmes études et qui discréditent violemment les auteurs chercheurs quand celles-ci ne leur plaisent pas ?!!!

Quand on n’a plus de liberté de s’informer, de critiquer, d’agir en fonction de ses propres convictions, la vérité n’a plus cours !!! Et, dans un monde « en guerre » comme nous le répètent les gouvernants, « la vérité est la première des victimes » selon un adage bien connu !!!

Une vérité qui est mal considérée, même si elle est confirmée par de grands virologues comme le prix Nobel Montagnier, consiste à rappeler que les vaccins et les produits antiviraux monoclonaux ont un rôle de sélection parmi les variations naturelles du virus.

Certes, le virus mute naturellement mais l’immense majorité de ces variations naturelles sont neutres, n’ont aucun effet sur la capacité du virus à se propager et sur sa dangerosité, ne produisent pas des variants offensifs. Or covid a produit un très grand nombre de variants pires les uns que les autres. Ce n’est pas un effet naturel propre à ce virus mais produit d’une action des hommes : les vaccins et les produits antiviraux sélectionnent parmi les variations naturelles de la même manière qu’une utilisation trop massive d’antibiotiques sélectionnent les bactéries les plus agressives qui contournent les antibiotiques et finissent même par contourner toutes les capacités de défenses naturelles humaines !

Et, de la même manière, les variants sont de plus en plus capables de contourner non seulement les vaccins et les produits antiviraux mais même les capacités des anticorps humains : un des trois variants delta (dit delta plus) est tout à fait insensible aux anticorps humains !!!

Le « raisonnement » selon lequel on doit en déduire qu’il ne faut pas arrêter de vivre et qu’il ne faut pas s’empêcher de déconfiner, n’en est pas moins faux car ce que cache les faux discours sur les vaccins, c’est qu’on peut bloquer une pandémie par un vrai confinement.

Certes le système capitaliste, lui, est incapable de confiner l’activité industrielle et commerciale car il en mourrait, mais l’humanité, elle, va mourir de cette incapacité du capitalisme !!!!

Marx diagnostiquait déjà que le système capitaliste, s’il avait besoin périodiquement de crises économiques pour se réguler de manière aveugle, ne pourrait jamais supporter de s’arrêter véritablement pendant une seule semaine.

Pourtant, lors des pandémies médiévales, ce qui avait permis d’arrêter l’épidémie, ce n’est ni un vaccin, ni un produit médical, mais des mesures comme les masques et les méthode de confinement, fermeture des villes, cloisonnement des malades, arrêt des relations économiques, arrêt de l’activité industrielle, arrêt des transports…

Par contre, l’histoire humaine ne connaît pas une seule pandémie en cours qui ait été arrêtée par une vaccination massive. Même si les média et les gouvernants ont plein la bouche des mérites de la vaccination, nous connaissons de nombreuses maladies épidémiques qui n’ont pas pu être combattues par le vaccin.

Et ce n’est pas des maladies peu connues ou bénignes ! C’est la cas par exemple de la grippe ou de la rougeolle.

Des vaccins ont par ailleurs maintes fois démontré leur dangerosité. On a même été contraints d’abandonner certains vaccins autrefois massivement inoculés, comme la variole dont la vaccination massive a été abandonnée en 1972 !!!

Les effets secondaires des vaccins sont bien souvent sous-estimés, comme c’est le cas de l’effet de l’aluminium qui continue scandaleusement à être contenu dans les vaccins infantiles alors que l’aluminium n’est nullement un principe actif indispensable de ce vaccin !!! Or ce ne sont pas des maladies bénignes que ces vaccins engendrent mais des maladies extrêmement graves comme scléroses en plaques ou cancers et cela a été démontré, même si les laboratoires pharmaceutiques et les hommes politiques en conflit d’intérêt (terme qui veut dire qu’ils n’ont aucun conflit avec les labos auxquels ils sont même vendus !!!).

Il a été mille fois démontré que les trusts pharmaceutiques achètent des spécialistes pour diffuser des mensonges sur les médicaments qu’ils produisent, niant leur dangerosité et parfois aussi leur inefficacité.

Depuis covid, c’est ce qui s’est produit aussi bien pour les vaccins que pour les produits antiviraux et les tests même !!!

Plusieurs études scientifiques préliminaires de ces produits ont montré soit la dangerosité, soit l’inefficacité, soit les deux et cela n’a pas empêché les officines étatiques de les déclarer aptes à utilisation massive, car les scientifiques qui participent à ces organismes de contrôle des médicaments sont eux-mêmes financés par des capitalistes qui profitent de la santé !!!

Les profits capitalistes réalisés sur le dos de la santé publique se sont multipliés depuis le déclenchement de l’épidémie covid et aucun gouvernement n’a combattu les profits réalisés ainsi sur le dos des peuples !!! Aucun n’a jamais empêché de nuire un trust pharmaceutique qui avait mis sur le marché des médicaments causes de morts massives et aucun ne leur interdit toute activité, même si ces produits étaient par ailleurs sans efficacité sur les maladies qu’ils prétendaient soigner !!!

Oui, c’est bel et bien le profit capitaliste qui rend la société actuelle, et ses règles fondamentales de recherche du profit des capitaux investis, incapable de réellement combattre la pandémie covid, même s’il y a une menace qu’une grande partie de la population soit ainsi sacrifiée !!!

« Tant pis ! Prenons le risque ! Mais continuons de vivre comme avant ! » nous disent les gouvernants et ceux qui tombent dans le piège des classes possédantes !

Mais, si le capitalisme est incapable de lutter contre la pandémie, l’humanité, si elle décide de prendre elle-même en mains le pouvoir et de l’ôter à l’infime minorité de possesseurs de capitaux, est capable de ce mener ce combat. Une société qui serait menée par l’intérêt collectif et pas par le profit capitaliste peut arrêter quelques semaines et même quelques mois les activités économiques non essentielles et aussi couper les lignes aériennes.

Mais, répondent les fanatiques de la vaccination de masse, le capitalisme peut parfaitement combattre la pandémie, en imposant la vaccination à toute la population, jusqu’à atteindre l’ « immunité collective ».

Mais que peut-on dire des pays où l’on a mené une politique dite d’ « immunité collective » comme la Suède ? Eh bien, le gouvernement a reconnu un échec complet de cette politique qui consistait à l’atteindre non pas par vaccination mais en laissant le virus diffuser dans la population !

Et, en effet, aucune étude n’a prouvé qu’il existerait une immunité collective pour covid, c’est-à-dire un seuil de contact entre le virus et une fraction importantes de la population, seuil à partir duquel la pandémie déclinerait grâce aux défenses naturelles humaines, qu’elles soient ou non favorisées par un vaccin ou par un produit antiviral monoclonal.

Ce qui est certain, c’est que le capitalisme ne pourra jamais renoncer à faire fonctionner son économie, ne serait-ce qu’un mois, même si cela doit entraîner une menace pour la survie de l’humanité.

Ce qui est certain aussi, c’est que l’humanité peut tout à fait se passer du capitalisme.

En tout cas, ce qui est complètement faux, c’est que covid menace le capitalisme de mort, et tout autant faux que le capitalisme peut détruire covid. Seule l’humanité prenant son propre sort en mains peut se débarrasser de ses deux fléaux. Et, pour cela, le prolétariat doit jouer son propre rôle, se doter de sa propre organisation en conseils de travailleurs, prendre la tête de l’ensemble du peuple travailleur, refuser les diktats du système, qu’ils soient vaccinatoires, guerriers ou fascistes, et bâtir un monde nouveau débarrassé de la propriété privée des moyens de production…

Les déclarations et décisions pipeau qui ne permettent nullement de combattre la propagation de la pandémie et l’arrivée du variant delta

Macron : "Nous devons vivre avec ce virus. Les semaines à venir seront celles de la mobilisation pour relancer notre économie".

Donc il ne s’agit nullement d’éradiquer le virus mais seulement de combattre pour… l’économie capitaliste !!!

Macron : "Dès le 21 juillet, le passe sanitaire sera étendu aux lieux de loisirs et de culture. Concrètement, pour tous nos compatriotes de plus de 12 ans, il faudra pour accéder à un spectacle, un parc d’attractions, un concert ou un festival avoir été vacciné ou présenter un test négatif récent".

Macron : "A partir du début du mois d’août, le pass sanitaire s’appliquera dans les cafés, les restaurants, les centres commerciaux ainsi que dans les hôpitaux, les maisons de retraite, les établissements médico-sociaux, mais aussi dans les avions, trains et cars pour les longs trajets".

Pourquoi n’y a-t-il pas la même obligation pour aller à l’université, au travail ou dans les transports ?!!! On voit bien que ces mesures n’en sont pas puisqu’elles ne concernent que les loisirs !!

Macron : "Partout, nous aurons la même démarche : reconnaître le civisme et faire porter les restrictions sur les non-vaccinés plutôt que sur tous".

Le but est de « faire reconnaitre le civisme » par des moyens dictatoriaux ou de combattre le virus ?!!!

Macron : "Pour les personnels soignants et non soignants des hôpitaux, cliniques, maisons de retraite, établissements pour personnes en situation de handicap, pour tous les professionnels ou bénévoles au contact des personnes âgées ou fragiles, y compris à domicile, la vaccination deviendra obligatoire dès le 15 septembre. [...] Des contrôles auront lieu dès le 15 juillet et des sanctions seront prises."

Oui mais pourquoi particulièrement les soignants ? Y a-t-il plus de contaminés par l’hôpital que par le travail dans une usine ou dans un transport en commun, par exemple ?!!!

"Pour ceux qui ont été vaccinés les premiers, qui verront prochainement leur taux d’anticorps baisser : dès la rentrée, une campagne de rappel sera mise en place pour vous permettre de bénéficier d’une nouvelle injection".

Vaccinés deux fois et après vous n’avez pas fini !!! Déjà la troisième dose !!!

"Dans les collèges, les lycées, des campagnes de vaccination spécifiques seront lancées à la rentrée".

Qu’est-ce que c’est « des campagnes spécifiques » ?!!! On va vacciner sur place ou on va faire des pressions et de la propagande sur place ?!!! Comment se fait-il que cela n’englobe pas l’Université !!!

"Cet automne, les tests PCR seront rendus payants, sauf prescription médicale, et ceci afin d’encourager la vaccination plutôt que la multiplication des tests".

Rendre payants les tests !!! Voilà une curieuse manière de combattre la pandémie !! Surtout en avouant que ce gouvernement est d’abord et avant tout un militant du vaccin anti-covid !!!

"Notre plan de relance se déploie à un rythme soutenu. Sur les 100 milliards d’euros votés à l’automne dernier, 40 milliards ont ainsi été mobilisés sur le terrain. Nous devons faire plus encore".

L’économie capitaliste d’abord !!! Pas d’argent pour les tests ! Pas d’argent pour l’hôpital public ! Pas d’argent pour les écoles ! Pas d’argent pour l’Université !!!

"La réforme de l’assurance chômage sera mise en oeuvre dès le 1er octobre."

Malgré la pandémie, on s’attaque encore aux chômeurs !!!

"Les régimes spéciaux devront être supprimés. Parce que nous vivons plus longtemps, il nous faudra travailler plus longtemps et partir à la retraite plus tard… L’âge de départ à la retraite doit être plus tardif. "

En ce moment, nous vivons plus longtemps ?!!!! C’est celui qui a présidé à la suppression de près de deux cent mille personnes qui dit cela !!!

"La nation doit une réponse à ceux qui ont été le plus touchés par la crise, notamment notre jeunesse qui a tant sacrifié alors qu’elle risquait peu pour elle-même. "

Mensonge a but démagogique et fasciste !!! La jeunesse sacrifiée alors qu’elle risquait peu !!!

Avec le variant delta, il continue de la sarifier alors qu’elle risque beaucoup !!!

POUR COMBATTRE DELTA LE PASS SANITAIRE EST AUSSI PIPEAU QUE LE COUVRE FEU DONT IL NE PARLE PLUS !!!

https://www.linternaute.com/actuali...

https://www.lci.fr/politique/en-dir...

Après avoir dit le contraire, l’OMS est obligée de reconnaitre un lien entre la vaccination et les problèmes cardiaques !!!

https://www.laprovence.com/actu/en-...

https://www.lci.fr/sante/covid-coro...

Le président Macron n’en dit pas un mot !!!

Le vaccin n’empêche pas la propagation du virus !!! Le président n’en dit pas un mot !!!

Le vaccin ne garantit pas les individus !!! Le président n’en dit pas un mot !!!

L’immunité collective est une théorie sans la moindre preuve pas un fait !!! Le président n’en dit pas un mot !!! Les nouveaux variants sont de moins en moins bloqués par les vaccins et les anti-corps !!! Le président n’en dit pas un mot !!!

Le variant delta plus n’est bloqué par aucun anticorps humain !!! Le président n’en dit pas un mot !!!

Les personnels de santé aurot quelles sanctions s’ils ne se vaccinent pas ? Le président n’en dit pas un mot !!!

Ceux qui auront des maladies cardiaques ou immunitaires, effets secondaires d’une vaccination imposée, que fera l’Etat pour les indemniser ? Le président n’en dit pas un mot !!!

43 Messages de forum

  • ca fait 2 fois en 1 semaine que j’écris et que le message est recalé avec un message "forum interdit" . Certe, je prends le temps d’écrire car je n’ai pas la rapidité de robert. Mais cela est gênant sur un site qui se veut collectif, et dont les bugs se traduisent par la perte du message complet. Alors maintenant il faut penser à enregistrer tous les messages avant d’appuyer sur "envoi au site".

    Répondre à ce message

  • Frédérique Vidal compte sur la vaccination pour une rentrée universitaire en présentiel !!!

    https://www.lemonde.fr/societe/arti...

    Mais la vaccination ne protège pas beaucoup contre le delta !!!

    https://www.ft.com/content/0b3da41e...

    Et pas du tout contre delta plus

    https://theconversation.com/whats-t...

    Les études scientifiques indiennes et israéliennes, comme anglaises en témoignent !!!

    Répondre à ce message

  • "il y a des pans entiers de l’humanité qui aujourd’hui ne sont pas vaccinés, cela favorise le fait qu’il y aura toujours l’émergence de nouveaux variants", explique Anne Sénéquier. Il faut donc réfléchir au niveau national, et international en même temps, car "si on vaccine 100% des Français, on peut être sûr que d’ici quelques mois il faudra se faire revacciner parce qu’il y aura un variant qui challengera notre immunité collective par de nouvelles capacités".

    Répondre à ce message

  • La déclaration de la ministre Vidal : « cent pour cent présentiel si cent pourcent vacciné » est pure démagogie

    Répondre à ce message

  • Et c’est le président qui a déconfiné à fond poussant les gens à enlever les masques et à faire la fête, partant dans des vacances en grand public, alors qu’on savait parfaitement que le variant delta arrivait, qui a laissé les aéroports sans surveillance, qui attaque maintenant les soignants, les accusant de propager la maladie, qui accuse les âgés de sacrifier les jeunes, etc…

    Répondre à ce message

  • Macron parle de « vaccinés » comme si tous les vaccins étaient identiques !!!

    Et il parle des virus covid comme s’ils étaient tous identiques !!!!

    Il parle des tests comme s’ils étaient tous identiques !!!

    Il parle d’anti-vaccins en général et de vaccination obligatoire en général, comme si toutes les raisons étaient identiques, par exemple des gens qui ont des antécédents de maladies auto-immunes, ou cardiaques, de gens qui ont d’autres maladies gênantes en cas de vaccination ou encore des antécédents familiaux, etc.

    En somme, il dit n’importe quoi !!!

    Répondre à ce message

  • Vaccination obligatoire : le gouvernement se défausse
    07 Juillet 2021

    La campagne médiatique et politique pour la vaccination obligatoire des travailleurs de la santé prend l’allure d’un tir de barrage. Après les ministres et les commentateurs accusant quasiment les soignants d’infecter leurs patients, sont venus les pétitionnaires en tout genre, jusqu’à, main dans la main, le secrétaire de la CFDT et le président du Medef.

    Cette déclaration commune d’un chef syndical et du porte-parole du grand patronat a de quoi susciter la méfiance des travailleurs, s’il en était besoin à propos d’un projet gouvernemental, qui plus est chaudement soutenu par le chœur médiatique. Ainsi le personnel soignant, envoyé au front sans masque, sans surblouse, sans trêve ni repos au début de l’épidémie, ces travailleurs des hôpitaux et des Ehpad qui ont fait face alors que l’État pataugeait lamentablement, seraient aujourd’hui les pelés, les galeux qui transmettent le virus ?

    Mais qui donc a menti pendant des mois, qui, après avoir fermé les lits par milliers et désarmé la Santé publique, refuse toujours la moindre embauche ? Qui, si ce n’est l’État en général et ce gouvernement en particulier ? La méfiance de certains soignants à l’égard de la vaccination est sans doute discutable, mais celle qu’ils éprouvent à l’égard de l’État est plus que justifiée.

    Une fois de plus on voit à qui l’État impose des contraintes et à qui il laisse les mains libres. On peut bien travailler à quatre au mètre carré dans une usine de montage automobile, un abattoir, un chantier de construction ou la cale d’un chalutier. Là aucun ministre ne viendra jamais, sous prétexte de Covid, empêcher un patron de faire suer du profit. En revanche l’aide-soignante qui applique depuis des mois les consignes sanitaires mais rechigne devant la vaccination serait le diable en personne. Et elle devrait obéir aux injonctions du gouvernement sous peine de sanction. Le gouvernement n’a pas voulu contraindre les firmes pharmaceutiques à fabriquer les vaccins en quantité suffisante, mais il a empêché la population de se déplacer sous peine d’amendes, sauf pour aller se faire exploiter évidemment. Il aligne des centaines de milliards pour garantir les profits et n’offre aux travailleurs que vaines promesses, licenciements, baisse des allocations chômage et recul de l’âge de la retraite.

    Cette campagne politique pour rendre obligatoire la vaccination des soignants vise à décharger les Macron, Castex et autre Véran de leurs responsabilités et à faire porter le chapeau aux travailleurs de la santé. Pire encore, elle contribue à opposer les soignants les uns aux autres sur un terrain pourri. Les travailleurs qui doutent de la vaccination, et dont personne ne connaît le nombre réel, ne sont pas les adversaires de ceux qui se sont déjà fait vacciner, qui sont sans doute l’écrasante majorité.

    Car, pour ou contre se faire vacciner, pour de bonnes ou de mauvaises raisons, chaque travailleur sait qui est responsable de la catastrophe sanitaire : ceux qui ont massacré l’hôpital public, favorisé les surprofits des laboratoires, profité de la crise pour s’enrichir encore plus, ceux qui, par leur rapacité, mènent la société à la catastrophe : le grand patronat et ses laquais politiques.

    Paul GALOIS
    URL : https://journal.lutte-ouvriere.org/...

    Répondre à ce message

    • Cet article signé Paul Galois est un tissu de réformisme qui a pour conséquence, et peut-être aussi pour but, de désarmer les travailleurs et se ranger du côté des capitalistes et de ses sbires au gouvernement.

      Le titre « Vaccination obligatoire : le gouvernement se défausse » est une arme en faveur des capitalistes.

      Non, le gouvernement ne se défausse pas.

      Dire que le gouvernement se défausse relève d’une conception Kautskiste de l’état. C’est croire -ou faire croire- que le gouvernement est à la tête d’un état qui concilierait les classes. Or, il n’en est rien.

      Le gouvernement est à la solde des capitalistes. Le gouvernement a manœuvré avec la crise sanitaire pour nous faire rentrer, gilets jaunes, syndicalistes grévistes, femmes dans les foyers et éviter les manifestations et révoltes de l’automne et l’hiver 2019/2020. Il y est parvenu. Il ne va certainement pas s’arrêter là. Il poursuit ses attaques. Il prépare sa solution finale, sans même avoir besoin, pour le moment, de troupes fascistes. Se faire vacciner relève d’une défaite sans combat, parce que nous avons été défaits par le Covid.

      Pourtant, les forces ne sont pas mortes, et un sursaut peut avoir lieu. Mais ce n’est certainement pas cet article de Lutte ouvrière qui nous aidera à voir clair et à préparer la suite du combat du point de vue de notre classe.

      Lutte anti-ouvrière

      L’article est d’ailleurs loin de se ranger dans le camp des travailleurs, puisqu’il se démarque des travailleurs conscients, en écrivant la phrase :
      « La méfiance de certains soignants à l’égard de la vaccination est sans doute discutable, mais celle qu’ils éprouvent à l’égard de l’État est plus que justifiée. »

      Lutte ouvrière a surtout de la méfiance pour celles et ceux qui se méfient des vaccins, parce que Lutte ouvrière a pour religion de vénérer les scientifiques bourgeois. Ce scientisme est très ancien à Lutte ouvrière. Ce scientisme mène Lutte ouvrière, dans une telle crise, à croire et faire croire que les vaccins sont efficaces, alors que précisément, le monde entier est en train de se rendre compte que ces vaccins sont une supercherie et un moyen de détruire les forces vives de la révolution. Accessoirement, le vaccin rapporte beaucoup et va continuer à rapporter, après que les tests PCR ou salivaire aient tant fait gagné de l’argent au labos sur le compte de la sécu. Il permet aux spéculateurs d’investir dans les labos avec des perspectives de rendement à court terme.

      Empoisonnement des consciences

      Mais au lieu de dire cela Lutte ouvrière a choisi un autre drapeau. A travers cet article, Lutte ouvrière, insidieusement, répand le poison vaccinal dans les consciences avant que ces mêmes consciences ne capitulent en allant « volontairement » se faire vacciner. Après tout, les pressions gouvernementales en faveur de la vaccination, c’est bien à une organisation comme Lutte ouvrière de les relayer !

      Éradiquer le capitalisme pour éradiquer ses poisons, vaccins ou covid.

      Alors qu’il faudrait dire : oui, comme tant de soignants refusant ce vaccin empoisonné, comme tant de travailleurs réfléchissant à changer de boulot pour éviter ce vaccin (ou bien d’autres empoisonnements liés au travail), ou comme tous ceux qui se résignent à ne pas avoir de pass sanitaire, il y a autre chose à faire pour contrer le covid : reprendre les assemblées de type Gilets Jaunes pour préparer la destruction de l’état bourgeois et instaurer la dictature ouvrière qui nous permettrait de vivre contre cette dictature capitaliste qui nous empêche de vivre.

      Mais Lutte ouvrière a décidé il y vingt ans de ne plus préparer ses militants ni ses sympathisants à une telle perspective. Nous ne pouvons donc que compter sur nous-même pour nous y préparer.

      Répondre à ce message

      • L’article de Galois de Lutte ouvrière dit encore d’autres choses plus que tendancieuses. L’attitude de bonze syndical est bien présente dans cet article.

        « La campagne médiatique et politique pour la vaccination obligatoire des travailleurs de la santé prend l’allure d’un tir de barrage. Après les ministres et les commentateurs accusant quasiment les soignants d’infecter leurs patients, sont venus les pétitionnaires en tout genre, jusqu’à, main dans la main, le secrétaire de la CFDT et le président du Medef. »

        « La campagne médiatique et politique pour la vaccination obligatoire des travailleurs de la santé prend l’allure d’un tir de barrage. » Tient donc ? une allure, qu’est-ce que c’est ? un tir de barrage qu’est-ce que c’est ?

        L’allure, c’est ce qui ressemble, mais n’en est pas. Un tir de barrage, relève d’une guerre ou une guérilla. Alors, avec l’usage de l’expression « prend[re] l’allure d’un tir de barrage », l’article dit que ce n’est pas un tir de barrage, même si cela y ressemble !

        Minimisation des mesures de privations des libertés civiques

        On voit poindre dans les formules choisies, l’engagement, ou plutôt le non-engagement du journal et de l’auteur, par l’atténuation de la formule. Et encore : un tir de barrage est très localisé. Pourtant, les mesures sont nationales, alors qu’un tir de barrage est très localisé. Les expressions permettent donc de minimiser l’ampleur de l’attaque gouvernementale.

        Pour Lutte ouvrière, les mesures présentées par le président ne relèvent donc pas d’une guerre ou d’une guérilla, puisque instaurer le passe sanitaire au printemps était une attaque qui prend maintenant tout son sens : le passe sanitaire s’adjoint la mesure d’obligation de se faire vacciner de par la restriction des libertés de déplacement et de fréquentation des lieux publics.

        Cela revient à étiqueter via un flash-code les individus... on se rappelle de l’étoile jaune que devaient porter les juifs. Voici un régime d’apartheid qui se met donc en place.

        Déjà qu’un tir de barrage est très local, alors la formule de l’article de LO va vraiment loin en parlant de l’allure d’un tir de barrage, alors que c’est un régime ségrégationniste national que propose maintenant le président de la république.

        Inféodation syndicale

        La phrase suivante vaut son pesant ... de désarmement d’une organisation bien inféodée aux dirigeants syndicaux.

        « Après les ministres et les commentateurs accusant quasiment les soignants d’infecter leurs patients, sont venus les pétitionnaires en tout genre, jusqu’à, main dans la main, le secrétaire de la CFDT et le président du Medef. »

        Le mot « quasiment » atténue la portée de la critique des ministres ! L’insulte des soignants est donc dénoncée, mais pas trop ! Là encore, un beau désengagement de la part d’un rédacteur et d’une rédaction qui veulent limiter la portée de la critique.

        Mais le plus écœurant reste à venir : on critique la CFDT qui tient la main au Medef. Mais les fausses critiques de la CGT concernant les vaccins sont tues.

        Il faut dire que la CGT a tout de même sorti une arme de guerre contre le capitalisme : une pétition en décembre intitulée « Pas de profit sur la pandémie » ! Est-ce que c’est de ces pétitionnaires en tout genre qu’il s’agit dans l’article ? Alors, il aurait fallu le dire clairement !

        Il aurait fallu dire le désengagement de ce syndicat, la CGT, dont le secrétaire se fait vacciner, tout en faisant dire dans la presse que son syndicat n’est pas pour l’obligation de se vacciner.

        Mais il y a là encore, des postes de dirigeants locaux de Lutte ouvrière dans la CGT. Il ne faudrait pas froisser un syndicat complémentent intégré dans l’appareil d’état, au risque de voir ses places syndicales perdues. On fait semblant de critiquer. On atténue sans citer le syndicat pétitionnaire... Mensonge par omission donc, comprenne qui a suivi. On ne s’adresse qu’à ceux-là et pas à l’ensemble du prolétariat pour ne pas froisser les amis des directions syndicales.

        Il est si facile de critiquer la CFDT pour mieux masquer qu’on ne critique pas les autres syndicats ! Pourquoi s’en priver ?

        Rôle contre-révolutionnaire endossé par une organisation révolutionnaire

        Les déclarations de juillet du président ont pour but de préparer la ségrégation et la remise en cause des libertés civiques.

        Cela est une attaque contre la société civile. Si la classe ouvrière ne s’organsie pas, si elle ne combat pas ces mesures, ce sera une défaite qui arrivera, et pas que pour la classe ouvrière. Pour l’ensemble d’un pays, et cela préparera d’autres défaites, dans ce même pays ou dans d’autres.

        Or, avec des articles et des organisations comme Lutte ouvrière, la CGT et autres inféodés à l’état ou aux centrales syndicales, c’est une nouvelle défaite sans combat qu’ils nous préparent... ouvrant ainsi la voie aux dictatures et aux fascismes.

        Lutte ouvrière apparaît ainsi pleinement anti-ouvrière et contre-révolutionnaire dans ce qu’elle a choisi de défendre ou ne pas défendre aujourd’hui.

        Répondre à ce message

  • Lutte ouvrière a du mal à poser d autres questions..qui a du sang sur les mains ? Qui laissent les soignants s infecter et être malades depuis des mois ? Qui poussent les jeunes a la révolte ? Qui tirent a bout portant sur les manifestants ? Qui fabriquent ces vaccins ? Des travailleurs Oui mais sous les ordres des mêmes empoisonneurs qui sont rarement justiciés voire jamais quand ils ont négocié a l avance l immunité judiciaire contre toute poursuite lié à des effets secondaires des produits injectés .
    Qui peut dire vraiment d ou viennent ces virus et que contiennent ces ’vaccins’ ?
    Est ce que les nazis déclaraient a l avance leur solution finale a ceux qui allaient la subir ? Qui fabriquait le ziclon B ? Des travailleurs ? Et les camps qui les fabriquaient.,des travailleurs prisonniers ?
    Est ce que les dirigeants français ont prévenu les rwandais qu ils préparaient et entraînaient les miliciens de l Hutu power afin de prendre la tête d un génocide déclenché par un missile français lance depuis une zone française, contre l avion présidentiel ?
    Qui sait réellement les plans de la bourgeoisie mondiale afin de contrer toutes les révoltes, révolutions , mouvements autonomes en cours ?
    Le gouvernement ne se défausse pas , il prépare la guerre civile , il souffle sur les braises de la colère..mais pourquoi ? Pourquoi cherche t il a monter le monde du travail contre lui même a travers des mesures de dictature sanitaire ? Pourquoi nous prévenir a l avance que des le covid maîtrise , les salariés vont morflés socialement ? Pourquoi agité le chiffon rouge ? Quel est ce no future que prépare les dirigeants du monde ? Quel est ce monde normal ? Celui du pire chaos capitaliste qu on a jamais connu ?
    Pourquoi laissé penser que c est parce que le patronnat et les politiciens sont ’ les méchants’ prédateurs..pourquoi laisser penser que ce vieux monde peut encore être rustine ?

    Répondre à ce message

  • Là où la propagande pro-vaccins de Macron est criminelle, c’est qu’il s’en sert pour dire en douce qu’on peut vivre normalement grâce aux vaccins, ce qui sous-entend qu’on peut enlever les masques, faire des activités collectives sans distance et sans masques, travailler et se transporter de même, et ainsi il permet au variant delta de se diffuser au maximum tout en disant que c’est cela le danger !!!

    Répondre à ce message

  • Si le gouvernement croyait honnêtement que les vaccins sont efficaces contre covid, même s’ils ne sont pas toujours efficaces individuellement, il prônerait en même temps que la vaccination massive que les gens ne s’agglutinent pas dans les lieux de vacances, remettent les masques dans les réunions et fêtes, remettent les masques dans les centres villes, reprennent des précautions au vu de la montée du variant delta !!! Il imposerait des règles de précautions strictes dans les entreprises et les écoles et il ne le fait pas !

    S’il était honnête dans sa demande de vaccination aux soignants, il ne l’imposerait pas à tous, il distinguerait notamment ceux qui ont des antécédents de maladies immunitaires, concéreuses, cardiaques ou autres, pouvant être favorisées par ce vaccin ARN !!!

    Répondre à ce message

  • L honnêteté est comme la cravate sur une chemise. On est obligé de la mettre au travail ou pour 1 occasion spéciale , bref un moment où l humain se met en scène . On cherche la cravate mais c est quelque chose du vieux monde...quelque chose qu on soupçonne de nous decevoir.
    Pourquoi aujourd’hui les seules qui portent encore des cravates sont des hypocrites, des trompeurs qui ont envi de croire encore au sauvetage du vieux monde.
    Pourquoi chercher l honnêteté la ou le mensonge est un art, un devoir, la seule vraie obligation pour des politiques qui sont a la tête d un État.

    Ces secrets d état sont mêmes justifiés des années après au nom de la sécurité de ce même état.
    Dénoncez et pointer ces entourloupes est une chose très importante.
    Ne laisser aucune illusion sur le fait que l.etat bourgeois peut faire autre chose que cela , est fondamental !

    Répondre à ce message

  • Tant qu’on n’a pas compris que ces gouvernants ont enclenché une guerre mondiale qui s’appelle « pandémie », on ignore que, comme dans les deux précédentes guerres mondiales, on n’a pas compris non plus qu’ils veulent qu’il y ait le plus de morts possibles pour tétaniser toute action révolutionnaire contre un système déliquescent.

    Répondre à ce message

  • Il y a une véritable campagne de propagande en faveur de la levée des mesures sanitaires comme masques et confinement en même temps qu’on veut de plus en plus imposer la vaccination !!!

    Et il s’agit de faire croire que c’est la population qui demande tout cela, qui veut le déconfinement.

    En même temps, on reconnait que le covid delta indien arrive et qu’il va mener à un nouveau pic de pandémie !!!!

    C’est parfaitement contradictoire !!!

    Répondre à ce message

  • C’est quoi un gouvernement qui se prétend le plus libéral que la France ait connu et qui intervient plus que jamais sur fonds d’Etat dans l’économie, qui intervient plus que jamais contre les libertés publiques que ce soit sous prétexte de pandémie ou de terrorisme ou encore de violences ?!!!

    Répondre à ce message

  • Pourquoi vacciner obligatoirement les pompiers et pas les gendarmes ou les policiers ou les militaires, pourquoi forcer à se vacciner les soignants et pas les médecins ou les enseignants, les commerçants et les éboueurs ?

    Répondre à ce message

  • Quelle mesure sanitaire pour les usagers des transports publics et les travailleurs des entreprises, dans les crèches, écoles et universités ? Néant !!! Ni vaccin obligatoire ni rien !!!

    Répondre à ce message

  • Si on peut attraper covid plusieurs fois (et c’est le cas), c’est que les anticorps humains ne continuent pas à nous protéger ensuite et donc que la vaccination n’est pas efficace !!!

    Raison plus de la proclamer comme seul moyen de défense contre covid pour des classes possédantes qui sont en guerre contre nous !!!

    Répondre à ce message

  • La politique sanitaire du gouvernement est bien une guerre de classe sanitaire qui nous est menée, pour mettre en place un régime de ségrégation, afin que le grand capital en phase d’effondrement assure sa domination…

    Pour ce faire, il lui faut nous écraser politiquement, physiquement et psychologiquement. Il leur faut nous opposer les uns aux autres, et faire reporter sur ceux qui ne seraient pas vaccinés la responsabilité de la propagation du Covid. Bientôt, ils viendront chercher les malades ou les positifs entre deux policiers pour les mener en isolement !

    L’heure est grave, c’est pourquoi nous relayons cet appel à manifester, samedi 19 juillet à 14 heures place de la Mairie

    - Contre la dictature du capitalisme

    - Contre l’obligation vaccinale (non seulement parce que le vaccin est en phase d’expérimentation mais parce que nos corps nous appartiennent et que nous sommes libres d’accepter un traitement ou non, nous sommes libres d’accepter un vaccin ou non !)

    - Contre la casse des services publics, de l’hôpital, de la sécurité sociale, de l’assurance chômage et contre la réforme des retraites.

    - Contre les licenciements en masse qui vont avoir lieu en septembre, une véritable hécatombe qui va faire sombrer dans la misère des millions de travailleurs !

    Le pass sanitaire n’est que le moyen pour le grand capital d’installer leur société de contrôle !
    Nous appelons les hospitaliers, les ouvriers, les employés, à ne pas démissionner comme on a pu l’entendre un peu partout mais à former leur comité de travailleurs, à chasser leur dirigeant et à se fédérer pour prendre le contrôle des moyens de production !

    Nous appelons tout le peuple travailleur à former aussi sur nos lieux de vie des comités du peuple travailleur et à se fédérer !

    C’est au peuple travailleur lui-même de décider de tout ce qui le concerne en toute matière et non aux gouvernants capitalistes !

    Ne nous laissons pas diviser entre vaccinés et non vaccinés, entre hommes et femmes, entre travailleurs et chômeurs, entre français et étrangers, nous voulons décider nous-même de nos conditions d’existence et de la manière dont nous voulons vivre et être soignés, en toutes connaissances de cause !

    Il y va de notre avenir et il y va de notre vie !

    Répondre à ce message

  • Les mesures prises contre les non vaccinés en France les tuant socialement n’ont rien a envier a la dictature Chinoise !

    Les Chinois non vaccinés sont Interdits d’université, d’hôpital ou de supermarché : des millions de Chinois sont menacés d’être mis au ban de la société s’ils ne sont pas vaccinés contre le Covid-19, selon des directives adoptées par une vingtaine de collectivités locales.

    La Chine, où le coronavirus a fait son apparition à la fin de 2019, a déjà administré plus de 1,4 milliard de doses de ses vaccins et prévoit d’immuniser totalement les deux tiers de sa population d’ici à la fin de l’année.

    Mais nombre de Chinois ne sont pas convaincus, soit qu’ils doutent de l’efficacité des vaccins, soit qu’ils ne jugent pas nécessaire de le faire puisque l’épidémie est pratiquement éradiquée dans le pays.

    Mais alors que le variant Delta, plus contagieux, circule dans les pays voisins, plusieurs villes et comtés tentent d’imposer la vaccination à leurs habitants — une démarche qui pourrait annoncer des mesures prises au plan national.

    Dans le Yunnan (sud-ouest), la ville de Chuxiong (510.000 habitants) a ainsi annoncé mercredi soir que tous les citoyens de plus de 18 ans devraient avoir reçu au moins une dose de vaccin avant le 23 juillet.

    Les récalcitrants "ne seront pas admis dans les lieux publics tels que hôpitaux, maisons de retraite, écoles, bibliothèques, musées, prisons ou transports publics", a averti la mairie.

    Un mois plus tard, seules les personnes ayant reçu deux injections pourront accéder à ces lieux.
    Dans le Henan (centre), le comté de Tianhe a pour sa part menacé de licencier les fonctionnaires non vaccinés d’ici au 20 juillet, selon un avis publié lundi.

    Ces différentes mesures ont été critiquées sur les réseaux sociaux.

    "D’abord on nous a dit que la vaccination était facultative et maintenant ça devient obligatoire", tempête un internaute sur le réseau Weibo.

    "Je viens d’avoir ma deuxième dose mais cette politique ressemble à un oukase", se plaint un autre utilisateur.

    Ces derniers mois, plusieurs collectivités locales avaient tenté la manière douce pour convaincre les Chinois de se faire vacciner, offrant dans certains cas des bons d’achat ou... des oeufs frais en échange d’une injection.

    Il y en a encore qui croie qu’on n’est pas en dictature ?
    Source actuanews

    Répondre à ce message

  • 96 % des Français ayant développé des formes symptomatiques la semaine dernière n’étaient pas vaccinés, annonce Olivier Véran…

    Et il ment !!!

    Déjà les deux morts de l’EPHAD des Landes étaient vaccinés à deux doses !!!!
    https://www.francebleu.fr/infos/san...

    Répondre à ce message

  • Ce n’est pas les moyens de la prétendue politique sanitaire que nous contestons, ce sont ses buts !!!

    La dictature n’est pas un moyen pour combattre covid mais un but pour combattre toute alternative au capitalisme déliquescent !!!

    Répondre à ce message

  • Oui mais les moyens utilisés révèlent eux aussi les buts car les 2 marchent ensemble.
    Le fait de comprendre et de dénoncer les moyens criminels ou le manque de moyens ou carrément les refus comme celui de laisser soigner les patients par les médecins, sous peine de sanctions voir de prisons..c’est aussi éclairer les buts de la classe dirigeante capitaliste qui veut détourner l’attention afin de maquiller l’effondrement et la chute fatale de leur mode d’exploitation et de production de tous ce qui sort des usines, des champs, des mines, des océans et qui est censé être automatiquement transformé en capital.

    Répondre à ce message

  • Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire déclare "L’État français a sauvé Airbus et la filière aéronautique"

    https://france3-regions.francetvinf...

    L’Etat qui sauve les capitalistes c’est ça le libéralisme ?

    Pour cela, il vole l’argent qui aurait dû servir à défendre la santé face à la pandémie !!!

    Répondre à ce message

  • Delta désormais majoritaire dans toute la France : efficace le Macron, non ?!!!

    Il pourra toujours dire qu’il avait prévenu qu’il faudrait vivre éternellement avec le virus !!!

    Et on ne nous dit rien de delta plus car on ne fait pas les études de séquençage pour cela !!!

    Répondre à ce message

  • Les émeutes de la faim reprennent dans le monde entier . De Cuba à l’Afrique du SUd , les scènes de pillage des magasins se multiplient. Marre du rationnement pendant que les riches se goinfrent.
    A bas ce vieux monde qui condamne l’humanité à sa perte !
    La France tente de provoquer une réaction sociale (pas immunitaire) pour déclarer la guerre civile entre les pro et les antivax.
    C’est qu’elle ne veut pas surtout pas laisser revenir la lutte de classes, celle initiée par les gilets jaunes.
    Ne tombons pas dans le panneau et affichons nos objectifs : diriger nous même toutes les luttes même les plus petites en apparence .
    Les syndicats et autres organisations religieuses, politiques, associatives, ONG, nous collent à ce vieux monde. Larguons les amarres..définitivement avant que ce titanic nous entraine avec lui .

    Répondre à ce message

  • Licenciement pour cause de non vaccination, est-ce légal ?

    https://www.bfmtv.com/economie/empl...

    L’obligation vaccinale covid sous menace de licenciement n’a pas de base légale étant donné que ces vaccins sont en phase d’étude…

    L’article L1121-1 du code de santé publique dispose qu’ « aucune substance en phase de recherche ne peut être imposée à une personne sans son consentement libre et éclairé. »

    https://www.boursorama.com/patrimoi...

    Répondre à ce message

  • Ils commencent maintenant à dire que « les ados sont un moteur de l’épidémie » alors qu’auparavant ils n’étaient pas vaccinés et ils disaient que les jeunes n’étaient pas du tout concernés par le risque covid et seulement qu’ils devaient prendre des précautions seulement par solidarité avec les plus âgés !!!

    Répondre à ce message

  • A bas la dictature sous prétexte sanitaire !!!

    La dictature sanitaire se développe sous prétexte de libérer… la population des obligations du confinement…
    https://www.letemps.ch/opinions/fra...

    https://www.lemonde.fr/planete/arti...

    les soignants non vaccinés au 15 septembre « ne pourront plus travailler et ne seront plus payés », selon Véran

    https://www.lefigaro.fr/politique/c...

    Répondre à ce message

  • Les classes dirigeantes combattent l’épidémie ou la favorisent ?

    L’Angleterre, les USA et la France (malgré ses mesures de pass pass) déconfinent malgré la flambée de l’épidémie !!!

    Répondre à ce message

  • Qu en est il de l attaque frontale du président français, suivi du gouvernement, de l État, des syndicats, du patronat ? Pourquoi provoquer a ce point le conflit ? Parlons donc un peu de ce qui se passe dans les multinationales : les travailleurs travaillent sous la menace du covid depuis plus de 1 an. les moyens de se protéger sont arrivés tardivement et nombreux ont été les malades et parfois les décès. Beaucoup se sont faits licenciés bien avant la crise sanitaire mais aussi en plein mois d août 2020 ! Alors que les patrons avaient jure de ne pas le faire. Les syndicats ont signé tous les.accords.que réclamaient le patronat. Des baisses de salaire, du chômage technique et en même temps des heures supplémentaires pour la.meme boîte. Les médecins du travail incitent à la vaccination en nous obligeant a signer une acceptation des effets secondaires..et pourtant les travailleurs ne sont pas vaccinés majoritairement. Ils peuvent eux même vérifier que ce qu on appelle vaccins sont bien souvent des produits qui ne ressemblent en rien avec ceux développés après guerre par des institutions publiques comme en France ’Pasteur’. Il est très loin le temps des souches microbiennes et des adjuvants au calcium non toxique pour le corps humain. Les travailleurs peuvent expérimenter le phénomène physique d attraction magnétique entre le point d injection et même d’autre parti du corps, et un objet ferromagnétique extérieur ! Les ’vaccins’ de type thérapie génique comme ceux de Pfizer, utilisent donc des nanoparticules de type magnétite pour soi disant favoriser l action de l arn messager...mais ces technologies sont elles vraiment sans risques ! Rien de moins certain. Comme toutes nanoparticules, elles peuvent rester dans l organisme et engendrer des effets toxiques a très long terme ou même rapidement. Elles sont surtout succeptible de passer dans le sang et de contaminer aussi le fœtus humain. Les modifications du génome humain par l action des virus est déjà un fait qui doit nous alerter sur la fameuse balance bénéfice risque de tous les vaccins. Les épidémiologistes savent les risques de vacciner massivement pendant une pandémie : provoquer les.mutations des virus et les rendre de plus en plus résistant a tout traitement. Le professeur Montagner et d autres ont suffisamment alerté par tous les canaux non officiels. Les travailleurs se sont déjà révoltés en 2020 et 21,sans que cela fasse la une des médias. Ils vont encore manifester de la façon la plus déterminée qui soit. Pour se sauver eux mêmes, leur proche, leur enfant, pour sauver leur liberté, leur vie sociale. Aux révolutionnaires de défendre leur programme partout où c’est possible. La guerre a vraiment commencé le jour où le.capitalisme a rendu son dernier souffle...mais la plupart des militants n ont rien voulu voir,entendre et surtout analyser pour comprendre. Bientôt 15 ans se sont écoulés pendant lesquelles les révolutions, révoltes, grèves auto organisées, émeutes, insurrections populaires se sont succédés dans le monde et les réactions des pouvoirs de plus en plus autoritaires, dictatoriaux, violents, y ont répondu. Seule la perspective d en finir avec ces États capitalistes et la propriété privée des moyens de production peut faire pencher la balance..et le bénéfice d une révolution internationale devenir un espoir pour le genre humain.

    Répondre à ce message

  • « Nous sommes enfin en train de sortir durablement de cette crise sanitaire. […] La tendance est claire, nous touchons au but et c’est une bonne nouvelle. » , déclarait le Premier ministre Jean Castex le 11 mai dernier dans les colonnes du « Parisien ».

    Maintenant, Macron parle de « l’impossible sortie de crise »… « Il faut vivre avec… » dit-il !!!

    Le premier discours visait à supprimer les précautions et confinements et le second à lancer la vaccination. Aucun ne dit la vérité !!!

    https://www.lesechos.fr/idees-debat...

    Répondre à ce message

  • Depuis quelques années, et encore plus depuis le début de la pandémie, les banques centrales, pour soutenir la croissance, rachètent massivement de la dette, créant, de facto, beaucoup de monnaie. Une tendance inquiétante, pour l’économiste. "Après avoir mis beaucoup d’endettement privé, puis beaucoup d’endettement public, puis beaucoup de monnaie, on n’a pas d’idée d’une quatrième solution", s’inquiète-t-il. "Il n’y a rien après la monnaie."

    "La rentabilité exigée du capital est extrêmement élevée et cette rentabilité élimine beaucoup d’investissements, en particulier ceux qui ont des horizons très longs.
    Patrick Artus, conseiller économique de la banque Natixis à franceinfo

    Pour l’économiste Patrick Artus, "on approche de la fin du modèle" capitaliste néolibéral…

    https://www.francetvinfo.fr/replay-...

    Répondre à ce message

  • Le gouvernement accuse les anti vaccins covid d’être antivax c’est-à-dire contre TOUS les vaccins et d’exercer une dictature !!! La réponse aux accusations de dictature des gouvernants vaccinatoires consiste seulement à renvoyer la balle !!!

    Répondre à ce message

  • OMS : « la pandémie prendra fin quand tout le monde choisi d’y mettre fin »
    Elle a commencé quand tout le monde (c’est-à-dire les gouvernants) a choisi de la faire débuter ?!!!

    https://www.letemps.ch/monde/contin...

    Répondre à ce message

    • Cela fait des décennies qu’on nous bassine avec le concept de "surpopulation mondiale ".
      Aujourd hui les mêmes qui ont obligé les femmes à la stérilisation, qui laissent mourir de faim des millions de gens depuis des années, qui laissent toutes les maladies se développer là ou elles n’existaient pas (comme le choléra en Haiti et le SIDA partout), qui mettent au chômage des milliards d’individu à cause de leur système économique, qui détruisent la terre à une échelle jamais connue depuis l’existence de l’humanité, qui investissent dans l’industrie militaire et policière à tour de bras et qui déclenchent des guerres fratricides, civiles, mondiales et des génocides, les mêmes qui continuent de détruire la santé publique en pleine pandémie, qui emprisonnent les médeçins, les menacent s’ils soignent autrement qu’en vaccinant...
      Ce sont donc ces mêmes profiteurs et assoiffés de pouvoir d’Etat, ces mêmes dirigeants d’un système capitaliste qui est sur son lit de mort, qui nous expliquent qu’ils peuvent stopper une pandémie alors qu’ils ont tout fait pour détruire les peuples depuis la naissance du colonialisme, jusqu’à aujourd hui ou l’impérialisme tente son dernier génocide mondiale.

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0