English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 08- Livre Huit : ACTUALITE DE LA LUTTE DES CLASSES > A bas la sale "guerre sanitaire" contre le peuple travailleur (...)

A bas la sale "guerre sanitaire" contre le peuple travailleur !!!

samedi 17 juillet 2021, par Karob

A bas la sale "guerre sanitaire" contre le peuple travailleur !!!

La politique sanitaire du gouvernement est bien une guerre de classe sanitaire qui nous est menée, pour mettre en place un régime de ségrégation, afin que le grand capital en phase d’effondrement assure sa domination…

Pour ce faire, il lui faut nous écraser politiquement, physiquement et psychologiquement. Il leur faut nous opposer les uns aux autres, et faire reporter sur ceux qui ne seraient pas vaccinés la responsabilité de la propagation du Covid. Bientôt, ils viendront chercher les malades ou les positifs entre deux policiers pour les mener en isolement !

L’heure est grave, c’est pourquoi nous relayons cet appel à manifester, samedi 17 juillet à 14 heures place de la Mairie

Contre la dictature du capitalisme

Contre l’obligation vaccinale (non seulement parce que le vaccin est en phase d’expérimentation mais parce que nos corps nous appartiennent et que nous sommes libres d’accepter un traitement ou non, nous sommes libres d’accepter un vaccin ou non !)

Contre la casse des services publics, de l’hôpital, de la sécurité sociale, de l’assurance chômage et contre la réforme des retraites.

Contre les licenciements en masse qui vont avoir lieu en septembre, une véritable hécatombe qui va faire sombrer dans la misère des millions de travailleurs !

Le pass sanitaire n’est que le moyen pour le grand capital d’installer leur société de contrôle !

Nous appelons les hospitaliers, les ouvriers, les employés, à ne pas démissionner comme on a pu l’entendre un peu partout mais à former leur comité de travailleurs, à chasser leur dirigeant et à se fédérer pour prendre le contrôle des moyens de production !

Nous appelons tout le peuple travailleur à former aussi sur nos lieux de vie des comités du peuple travailleur et à se fédérer !

C’est au peuple travailleur lui-même de décider de tout ce qui le concerne en toute matière et non aux gouvernants capitalistes !

Ne nous laissons pas diviser entre vaccinés et non vaccinés, entre hommes et femmes, entre travailleurs et chômeurs, entre français et étrangers, nous voulons décider nous-même de nos conditions d’existence et de la manière dont nous voulons vivre et être soignés, en toutes connaissances de cause !

Il y va de notre avenir et il y va de notre vie !

La page Facebook des Gilets jaunes de Poitiers

5 Messages de forum

  • Les manifestants ont parfaitement raison de clamer :

    Ne cédons pas au chantage !!! Sinon, il n’aura pas de fin !!!

    Répondre à ce message

  • Les appels de l’extreme droite ont permis à la presse de discréditer le mouvement mais beaucoup de travailleurs et travailleuses ont choisi de discuter et montrer leur colère, leur révolte et leur rejet de la politique sanitaire et bien plus encore d’une politique qui a ouvertement tout misé sur la division, la ségrégation sociale et médicale, l’obligation et la soumission qui ne tente même plus de se cacher.
    Desolé pour les Philipots et autres récupérateurs politiciens..mais personnes dans les entreprises n’a envie de s’exprimer avec vous !

    vive l’auto organisation des prolétaires, qu’ils soient soignants, ingénieurs, ouvriers employés commerçants paysans artisans, qu’ils soient au chômage partiel, complet ou en télé travail.

    Répondre à ce message

  • C’est seulement le 19 juillet, que LO dit, du bout des lèvres, non à la vaccination forcée, annoncée le 13 juillet par Macron, vois la video :
    https://www.lutte-ouvriere.org/mult...

    Répondre à ce message

  • La fraction LO du NPA tente de déborder Macron sur sa droite, en lui reprochant de forcer pour l’instant les soignants à se faire vacciner ... au lieu de vacciner la planète entière :

    Vacciner massivement l’humanité sera plus utile que les leçons de morale. Macron a-t-il prévu d’obliger les labos à lâcher les brevets pour produire les quantités suffisantes de vaccins ?

    https://www.convergencesrevolutionn...

    Comme si Macron ne faisait que donner des leçons de morale ! Il menace de licencier les récalcitrants ! Il force la population à se vacciner. La Fraction y est favorable : en politique, qui ne dit pas non consent !

    Répondre à ce message

  • Non seulement les mesures de ségrégation sont en place avec ce passe sanitaire devenu obligatoire pour tant d’activités sociales, non seulement il faut se faire vacciner pour avoir ce passe, mais en plus, les autorités médicales reconnaissent que ce n’est pas suffisant poru contrer le Delta... sans même parler des autres variants.

    Les scientifiques appellent à « renforcer les gestes barrières », malgré les mesures de souplesse pour les vaccinés

    Alors que le gouvernement veut moins de contraintes pour les personnes vaccinées, notamment sur le port du masque en intérieur, les scientifiques alertent sur l’importance des gestes barrières pour limiter l’impact de la 4e vague.

    https://www.msn.com/fr-fr/actualite...

    « Il faut maintenir les gestes barrières, la vaccination est indispensable mais elle ne suffira pas. » L’alerte a été lancée par le professeur Rémi Salomon sur Twitter mardi 20 juillet face au relâchement des Français concernant le respect des gestes barrières avec l’avancée de la vaccination.

    Et le président de la commission médicale d’établissement (qui représente le personnel ­médical) de l’AP-HP d’insister :

    « Il me semble que la dynamique de cette quatrième vague justifie que nous renforcions les gestes barrières, masque et distance à l’intérieur (respect des jauges, bien vite oubliées). Nous sommes encore une minorité à être complètement vaccinés, le virus peut encore faire très mal. » Craintes d’un « relâchement massif des gestes barrières »

    Un avertissement déjà exprimé par le conseil scientifique. Dans sa recommandation « Réagir maintenant pour limiter une nouvelle vague associée au variant Delta » diffusée le 6 juillet, l’instance soulignait : « La reprise de la vie sociale depuis le 1er juillet ne doit pas faire oublier l’importance majeure des gestes barrières et du lavage des mains (savon ou solution hydroalcoolique). » « Le Delta arrive à se faufiler » : l’immunité à l’épreuve du nouveau variant

    Car, rappelait-il, « un relâchement non-contrôlé des gestes barrières durant l’été 2020 avait entraîné une reprise épidémique à partir de septembre 2020, dans un contexte, certes, sans vaccin, mais aussi sans variant. On doit malheureusement constater un relâchement massif des gestes barrières depuis deux semaines, ceci va accélérer la diffusion du virus ».

    Deux semaines plus tard, la France est entrée dans sa quatrième vague à cause de la propagation très rapide du variant Delta. Le gouvernement veut moins de contraintes

    Ces injonctions vont à rebours des annonces faites par l’exécutif, qui tente d’assouplir les restrictions après un an et demi d’épidémie et qui compte sur la vaccination pour revenir à une vie (presque) normale.

    Parmi ces mesures, l’obligation du port du masque en intérieur est levée pour tous les lieux où le pass sanitaire est requis à partir de ce mercredi 21 juillet, dans les lieux de culture et de loisirs. Une aberration pour l’épidémiologiste Dominique Costagliola, pour qui « c’est une mauvaise idée ». « À l’heure où on est, il faudrait avoir ceinture et bretelle pour essayer de combattre cette épidémie et pas enlever certaines mesures pour en mettre en place d’autres », a-t-elle justifié sur France-Inter.

    D’ailleurs, pour ne pas prendre de risque, de nombreuses salles de cinéma vont continuer d’imposer le masque à leurs spectateurs...

    https://www.msn.com/fr-fr/actualite...

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0