English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 08- Livre Huit : ACTUALITE DE LA LUTTE DES CLASSES > L’Etat... de guerre civile à coups de LBD...

L’Etat... de guerre civile à coups de LBD...

lundi 22 novembre 2021, par Robert Paris

L’Etat tire d’abord au LBD 40 et examine ensuite… l’état de la victime et la légitimité du tir…

L’Etat français achète des centaines de milliers de nouvelles cartouches pour le lanceur LBD 40 ! Est-ce en prévision de nouvelles luttes sociales ?!!!

Le LBD 40 est fabriqué à Thoune, en Suisse, par l’entreprise Brügger & Thomet. L’indice « 40" veut en réalité dire 40 x 46 mm et correspond au calibre d’une gamme de projectiles divers, en caoutchouc, mais aussi en mousse. La gamme comprend également des fumigènes et des lacrymogènes. L’arme se porte à l’épaule et comprend un viseur électronique. Surtout, la portée d’un tir au LBD 40 est d’une cinquantaine de mètres, là où un tir de Flash-Ball couvrait tout au plus une dizaine de mètres.

Laurent Thines, neurochirurgien et chef de service au CHRU de Besançon : « Un projectile de LBD 40 lancé à plus de 90 mètres par seconde, soit 324 kilomètres par heure, a une force d’impact de 200 joules. C’est comme si on vous lâchait un parpaing de 20 kilos d’une hauteur d’un mètre sur le visage ou la tête ! » Devant la radio d’un Gilet jaune s’étant pris un tir de LBD dans la tempe, il a dénoncé une blessure similaire à celles causées par des accidents de voiture ou des coups de batte de base-ball : « Le crâne est enfoncé et, pire de mon point de vue de neurochirurgien, le cerveau en dessous est abîmé. Or, le cerveau, on n’en a qu’un seul et une fois qu’il est abîmé, on ne s’en remet jamais vraiment. Celles et ceux qui ont un proche qui a fait un accident vasculaire cérébral le savent. »

L’usage du LBD selon la loi est considéré comme interdit en visant la tête mais les blessés sont là pour témoigner de la manière dont ces armes ont été utilisées : arrachant yeux, nez, joues, oreilles ! Par exemple, au cours d’une manifestation de Gilets jaunes à Saint-Etienne, un adolescent de 14 ans perd un œil à la suite d’un tir de LBD des forces de répression ! Il y en a marre des violences répressives !!!

À l’origine, le LBD était initialement employé par les policiers de la BAC (Brigade anti-criminalité) patrouillant dans les quartiers populaires de banlieue, ces cités dortoirs où sont parquées les classes populaires assimilées aux classes dangereuses. Après expérimentation sur les populations paupérisées souvent issues de l’immigration, l’usage de cette arme de guerre fut généralisé, banalisée, « démocratisée », puisqu’elle fut ensuite massivement utilisée lors des répressions policières contre les manifestants pour pacifier leurs ardeurs revendicatives, leur apprendre la docilité, l’obéissance, la soumission. Désormais, aussi bien dans les manifestations que dans les quartiers populaires, la police n’hésite plus à utiliser cette arme de guerre contre la foule dans ses opérations de contention ou de neutralisation. Car les LBD ont pour caractéristique d’induire une véritable logique de guerre. Cet arsenal a pour vocation de mutiler et de terroriser la population turbulente ou révoltée.

Quelques exemples pris au hasard :

MAXIME, a été blessé à la joue par un tir de LBD 40 à Quimper le 17 novembre 2018.

RICHIE A., 34 ans, a perdu son oeil gauche à cause d’un tir de LBD 40 à Saint-Paul (La Réunion) le 19 novembre 2018.

JEROME H. a perdu son œil gauche à cause d’un tir de LBD 40 à Paris le 24 novembre 2018.

PATRICK G, 59 ans, a perdu son œil gauche à cause d’un tir de LBD 40 à Paris le 24 novembre 2018.

XAVIER E., 34 ans, vivant à Villefranche sur Saône, a eu une fracture de la mâchoire, du palais, du plancher de l’orbite, de la pommette, plusieurs dents cassées et la lèvre coupée par un tir de LBD 40 à Villefranche sur Saône le 24 novembre 2018.

AURELIEN a été blessé à la mâchoire (5 points de suture) par un tir de LBD 40 le 24 novembre 2018 à Tours.

CEDRIC P., apprenti carreleur vivant à la Possession (Réunion), a perdu son œil gauche à cause d’un tir de LBD 40 à la Possession le 27 novembre 2018.

JACKY S, 58 ans, a perdu son œil à cause d’un tir de LBD 40 à Saint Louis de la Réunion le 27 novembre 2018.

FRANCK D., 19 ans, a perdu son œil à cause d’un tir de LBD 40 à Paris le 1er décembre 2018.

GUY B., 60 ans, a eu la mâchoire fracturée par un tir de LBD 40 à Bordeaux le 1er décembre 2018.

ANTHONY, 18 ans, a été blessé à l’œil par un tir de LBD 40 à Paris le 1er décembre 2018.

JEAN-PIERRE, a eu la main fracturée par un tir de LBD 40 à Toulouse le 1er décembre 2018. MAXIME I, 40 ans, a eu une double fracture de la mâchoire à cause d’un tir de LBD 40 à Avignon le 1er décembre 2018.

LIONEL J, 33 ans, a été blessé à la tempe (7 points de suture + 1 plan sous-cutané) par un tir de LBD 40 le 1er décembre 2018 à Paris.

MATHILDE M, 22 ans, a été blessée à l’oreille (25 points de suture, acouphènes, lésions internes légères avec troubles de l’équilibre) par un tir de LBD 40 à Tours le 1er décembre 2018.

ROMEO B, 19 ans, a eu une fracture ouverte du tibia (90 jours d’ITT) par un tir de LBD 40 le 1er décembre 2018 à Toulouse.

ELIE B, 27 ans, a eu une fracture de la mâchoire et une dent cassée par un tir de LBD 40 le 1er décembre 2018 à Paris.

ETIENNE P, agent SNCF, a eu une fracture du tibia (90 jours d’ITT) à cause d’un tir de LBD 40 le 1er décembre 2018 à Paris.

HUGO C, photographe, a été blessé à l’arcade par un tir de LBD 40 le 1er décembre 2018 à Paris.

FRANCK O a été blessé au front par un tir de LBD 40 à Paris le 1er décembre 2018.

DORIANA, 16 ans, lycéenne vivant à Grenoble, a eu le menton fracturé et deux dents cassées par un tir de LBD 40 à Grenoble le 3 décembre 2018.

ISSAM, 17 ans, lycéen vivant à Garges les Gonesse, a eu la mâchoire fracturée par un tir de LBD 40 à Garges-les-Gonesse le 5 décembre 2018.

OUMAR, 16 ans, lycéen vivant à Saint Jean de Braye, a eu le front fracturé par un tir de LBD 40 à Saint Jean de Braye le 5 décembre 2018.

JEAN-PHILIPPE L, 16 ans, a perdu son œil gauche à cause d’un tir de LBD 40 le 6 décembre 2018 à Bézier.

RAMY, 15 ans vivant à Vénissieux, a perdu son œil gauche à cause d’un tir de LBD 40 ou une grenade de désencerclement à Lyon le 6 décembre 2018.

ANTONIN, 15 ans, a eu la mâchoire et la mandibule fracturées par un tir de LBD 40 à Dijon le 8 décembre 2018.

THOMAS, 20 ans, étudiant vivant à Nîmes, a eu le sinus fracturé par un tir de LBD 40 à Paris le 8 décembre 2018.

DAVID, tailleur de pierre vivant en région parisienne, a eu la maxillaire fracturée et la lèvre arrachée par un tir de LBD 40 à Paris le 8 décembre 2018.

FIORINA L., 20 ans, étudiante vivant à Amiens, a perdu son œil gauche à cause d’un tir de LBD à Paris le 8 décembre 2018.

Une petite fille de 5 ans a été grièvement blessée par un tir LBD à Chanteloup-les-Vignes :

https://www.lavoixdunord.fr/736784/...

Quand les forces de répression avaient tiré dans le tas au LBD dans une fête à Nantes, faisant un mort :

https://www.liberation.fr/france/20...

Un ycéen de Nantes éborgné au LBD :

https://www.lemonde.fr/societe/arti...

Et aussi :

https://lundi.am/Nantes-l-Etat-reco...

Et aussi contre un journaliste durant les manifestations de gilets jaunes :

https://www.lesoir.be/223708/articl...

Un automobiliste refuse de se soumettre à un contrôle de police et reçoit un tir de LBD à la tête :

https://www.leparisien.fr/yvelines-...

Un jeune homme a été éborgné par un tir de LBD à Brunoy en Essonne samedi dernier lors d’un contrôle de police :

https://france3-regions.francetvinf...

Un adolescent blessé au visage par un tir de Lbd à Argenteuil : "les policiers ont agi en état de légitime défense", indique la préfecture !!!

https://actu.fr/ile-de-france/argen...

Tir de LBD « à bout portant » en 2020 à Paris :

https://www.sudouest.fr/france/tir-...

Mutilé par un tir de LBD à 7 mètres : des images de vidéosurveillance accablent un policier de la BAC

https://www.nouvelobs.com/societe/2...

Lors de la Coupe du monde de football de 2018, des policiers de la BAC de Lyon ont tiré au LBD à plusieurs reprises dans un appartement de la place Bellecour où Kévin* et ses amis regardaient le match. Trois ans plus tard, la plainte des parents du jeune homme a été classée sans suite.

https://www.rue89lyon.fr/2021/09/14...

Gironde : un garçon de 8 ans victime d’un tir de LBD, considéré comme justifié… par la police

https://www.rtl.fr/actu/justice-fai...

Un enfant de quinze ans qui passait par là victime d’un tir contre les gilets jaunes :

https://www.lalsace.fr/faits-divers...

Un promeneur tiré au LBD :

https://www.courrier-picard.fr/id15...

Mais le LBD, massivement utilisé contre les gilets jaunes, est bien une arme de guerre :

https://www.lemonde.fr/blog/bugbrot...

Le nombre de tirs de LBD a explosé depuis la crise des Gilets jaunes :

https://www.leparisien.fr/faits-div...

Le LBD, une arme de guerre, c’est le gouvernement qui le reconnaît !

https://www.matierevolution.fr/spip...

Quand le ministère de l’Intérieur était contraint de reconnaître le LBD comme "arme de guerre" :

https://www.capital.fr/economie-pol...

Ils sont en guerre contre nous :

http://www.matierevolution.fr/spip....

http://www.matierevolution.fr/spip....

La suite

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0