Accueil > 06- Livre Six : POLITIQUE REVOLUTIONNAIRE > L’extrême-gauche électoraliste (LO-NPA) : des naufragés face à l’alliance (...)

L’extrême-gauche électoraliste (LO-NPA) : des naufragés face à l’alliance Macron-Le Pen

lundi 10 juin 2024

Que penser le lendemain des élections où la seule surprise fut l’annonce d’un discours du président Macron ?

Il est frappant que beaucoup de politiciens, de journalistes aient été pris par surprise. Pour eux, ils n’est pas imaginable que Macron puisse prendre le risque de perdre des élections.

Le pire est que le crétinisme électoral atteigne l’extrême gauche électoraliste (LO, NPA) qui prétend enseigner la "conscience" aux travailleurs. Par exemple LO avoue ne rien comprendre à la décision de Macron :

Après le succès du Rassemblement national, Macron a décidé de dissoudre l’Assemblée nationale. Que se cache-t-il derrière cette décision surprise et l’annonce de législatives dans trois semaines ? Une tambouille politicienne minable, ou bien la tentative de sortir d’une instabilité politique qui aurait fini par être gênante pour la grande bourgeoisie ? Bien malin qui peut le dire.

Lutte Ouvrière : Macron prétend nous donner la parole, les travailleurs doivent la prendre !

"Bien malin" sont pourtant les marxistes, car c’est le B A BA de leur doctrine de pouvoir affirmer :

1) Avant même que le contenu de son discours soit connu, il était prévisible que c’était la dissolution de l’Assemblée nationale que Macron annoncerait. Car la marche à la guerre en Europe imposera en France un régime de plus en plus réactionnaire, des virages comme celui-ci sont à anticiper.

2) Pour les révolutionnaires, les subtilités du crétinisme parlementaire ne sont certes pas toutes prévisibles, mais peu importe, eux seuls peuvent malgré cela proposer aux camarades ouvriers d’expliquer sur les lieux de travail, le lendemain des élections :

a) il est tout à fait naturel que la bourgeoisie française ait suggéré à Macron de pousser le RN à prendre la tête du gouvernement. Depuis des mois la propagande de grands media vise à cela, et tout ce que ces grands media ont dit depuis les résultats des élections dimanche soir redouble de ferveur dans ce sens : le RN aurait "enfin" brisé le plafond de verre, il est majoritaire dans de nombreux départements, il est prêt pour le type de scrutin uninominal majoritaire à deux tours, etc.

b) le fait de pousser le RN ne dérange absolument pas Macron. Il est l’homologue du centriste Herriot qui en 1940, président de la Chambre des députés transmit sans scrupules le pouvoir à Pétain.

c) seuls les révolutionnaires sont capables d’affirmer que la gauche réformiste transmet en grande partie volontairement le pouvoir à l’extrême droite, dans la lignée de Noske qui arma les corps-francs. L’extrême gauche opportunisme prétend que la gauche transmet "par erreur", par "faiblesse" le pouvoir aux fascistes, alors que les révolutionnaires affirment que c’est en toute conscience, car leur donneur d’ordre est la bourgeoisie.

En résumé il est possible que le but conscient de Macron soit bien de propulser le RN au pouvoir.

Le "Front populaire" mis en place par LFI-PS-PC a pour but de permetrre à ces partis d’avoir des ministres si un gouvernement d’Union sacrée est mis en place avec l’accentuation de la guerre. Ils siègeront aux côtés du RN sans aucun scrupule.

3) Macron veut-il "user" le RN au pouvoir ? Ou a-t-il fait une "erreur" ? Ces autres possibilités sont largement reprises par les journalistes bourgeois. Mais quoi qu’ils disent, il est depuis des mois une question qui était en suspens mais que ces journalistes n’abordaient pas : Macron n’avait rien fait pour désigner son successeur.

Le scenario consistant à pousser le RN au pouvoir remplit ce vide politique.

4) L’indigence de l’extrême-gauche électoraliste face à ces élections surprises provient du fait que LO ou NPA ne fondent aucune de leurs analyses sur la crise du capitalisme qui depuis 2008 a mis au programme la marche à la guerre.

Depuis 2008 nous sommes dans une période analogue à celle qui suivit en France celle du 6 février 1934 : transformation de l’Etat en régime bonapartisme, militariste, qui aboutit en juin 1940 à un gouvernement qui avait pour chef le maréchal Pétain et ministre des colonies un socialiste.

Rabaisser le parlementarisme et le gouvernement qui émane du Parlement (Attal envoyé par Macron au casse-pipe quelques mois après avoir été propulsé au sommet !), au profit de "conseils de défense" de l’exécutif est typique de cette période.

Conclusion

Le discours de Macron du 11 juin apportera peut-être de nouveaux éléments. Mais seul un raisonnement en termes de classes permet de s’orienter. Des partis comme LO et le NPA ne le font plus, la chute de leurs résultats électoraux n’a rien à voir avec la baisse de conscience des travailleurs, ces partis subissent le même rejet que les partis bourgeois.

Messages

  • Le NPA-révolutionnaires fait une analyse tragi-comique des résultats du premier tour des Législatives dans les articles
    https://npa-revolutionnaires.org/le-nouveau-front-populaire-au-second-tour-comme-on-fait-son-lit-on-se-couche/#article

    Le NPA-révolutionnaires n’explique pas a) le soutien qu’il a apporté à Poutou "notre candidat" pendant des années, b) le fait qu’il voulait rester uni avec ce NPA-anticapitaliste, qui maintenant est dans le Front populaire. Poutou était sur cette ligne depuis 2009. En n’évoquant aucune "trahison" de Poutou, le NPA-R confirme qu’il a tenté en vain, de 2009 à 2022, de faire passer Poutou pour un révolutionnaire. Le NPA-révolutionnaires se contente d’auto-satisfaction en concluant "nous avions raison" en 2022. Mais toutes les années précédentes, le NPA-révolutionnaires avait-il raison de soutenir Poutou ? Pas de bilan !

    Les militants de la Fraction l’Etincelle ont perdu ces 13 ans à s’auto-convaincre, ils ne regrettent absolument pas ce choix, ne consacrent pas un article entier à cette question du ralliement de Poutou au NFP.

    Que le capital politique de ces militants historiques de LO (O. Belin, M. Verdier, I. Petit etc) repose en paix ...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.