English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 08- Livre Huit : ACTUALITE DE LA LUTTE DES CLASSES > Grève des chemins de fer en Hongrie

Grève des chemins de fer en Hongrie

samedi 9 mai 2009, par Robert Paris

Le plus important syndicat de cheminots hongrois a annoncé qu’il poursuivrait pour une durée illimitée la grève qui a quasiment paralysé lundi le trafic ferroviaire en Hongrie, en particulier autour de la capitale Budapest.”Nous allons poursuivre la grève“, a déclaré à l’AFP Balazs Peter Barany, vice-président du Syndicat indépendant des cheminots (VDSzSz), après l’échec d’un nouveau cycle de négociations salariales, les parties en présence n’étant pas parvenues à un accord.

Seul un train sur cinq a circulé lundi, selon des chiffres fournis par la compagnie d’Etat des chemins de fer (MAV).

Les principales gares de Budapest, ville de deux millions d’habitants, étaient pratiquement désertes, tandis que la circulation automobile a enflé.

Cette grève a été la deuxième en trois jours, le débrayage de vendredi ayant duré neuf heures.

Les cheminots exigent une augmentation de 10% des salaires ainsi qu’une prime de 250.000 forints (1.000 euros), équivalant à deux mois et demi de salaire, ce que refuse de leur accorder la compagnie nationale des Chemins de fer MAV.

Hongrie : fin de la grève dans les chemins de fer

BUDAPEST - La grève des cheminots a pris fin vendredi midi en Hongrie, la circulation des trains devant retourner à la normale en fin d’après-midi selon la société nationale de chemins de fer (MAV).

"A midi, le syndicat a suspendu la grève", a annoncé Istvan Gasko, le président du syndicat organisateur LIGA, soulignant que l’objectif avait été atteint, car "les cheminots ont participé à la grève".

MAV a de son côté indiqué qu’il était clair que "la grève n’avait pas obtenu la grande sympathie des ouvriers". Selon son porte-parole Tibor Sigulinszky, le trafic devait reprendre "en fin d’après-midi ou samedi matin en ce qui concerne les lignes internationales".

La circulation ferroviaire a été perturbée vendredi en raison d’une grève contre les mesures d’austérité du gouvernement pour faire face à la crise économique, mais pas les transports en commun ni les aéroports.

Le LIGA, particulièrement puissant dans les chemins de fers, avait appelé pour vendredi à une grève générale.

Toutefois, le mouvement entamé à minuit n’a pas causé de perturbations sur les routes, dans les hôpitaux ou les écoles.

De même, aucune perturbation n’a été signalée à l’aéroport de Budapest.

Le nouveau gouvernement hongrois de Gordon Bajnai, nommé en avril après la démission surprise du Premier ministre socialiste Ferenc Gyurcsany, a mis en oeuvre une politique d’austérité, dont l’abolition du 13è mois de retraite ou de salaire dans l’administration publique, pour tenter de sortir le pays de l’une de ses plus graves crises économique et financière.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0