English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 0 - PREFACE > Une déclaration de Blanquer ne vaut pas qu’on sacrifie nos enfants

Une déclaration de Blanquer ne vaut pas qu’on sacrifie nos enfants

dimanche 10 mai 2020

Blanquer et les enfants, en train sans doute de faire respecter, avant Covid, la distance barrière et de faire sa pub

Une déclaration de Blanquer ne vaut pas qu’on sacrifie nos enfants

L’école rouvre en France proclame le ministre tout fier ! Pourtant, il n’y a pas de quoi !

Pourtant, beaucoup de profs ne viendront pas…

Jean Michel explique que « près de 50 % des professeurs retourneront à l’école. Cette proportion n’a rien de gênant : le nombre de présents permet de bien accueillir les élèves qui reviennent. Il faut réamorcer les choses tranquillement, sans que personne ne se sente un malgré-nous de la présence physique. »

Comment encadrer les enfants sans la majorité des profs ? Il suffit de ne pas les faire venir tous ensemble !!!!

« Je souhaite que tous les enfants aient pu retrouver physiquement leur école au moins une fois d’ici à la fin du mois. »

UNE FOIS DANS LE MOIS !!! C’est pour faire cela qu’on rouvre les écoles en faisant prendre des risques graves aux enfants et aux parents ?

« Dans certaines villes, où les locaux sont exigus, il faudra s’adapter », explique le ministre !!! S’adapter pour respecter la distance barrière là où c’est matériellement impossible ?!!!

Et la disctance barrière pour les tout petits ?!!!! .

@jmblanquer : "C’est vrai que c’est plus difficile de faire respecter les gestes barrières à des enfants de petite et moyenne section [...] il faut faire preuve de bon sens et de pragmatisme".

Le pragmatisme, ça éloigne le virus ?!!!

Et pourquoi rouvrir à tout prix alors que la pandémie est toujours là ?

« La première priorité de la réouverture sera psychologique, selon M. Blanquer, accueillir les élèves, les écouter, voir comment ils vont. »

On va les faire venir pour riquer d’attraper la maladie, juste pour « voir comment ils vont », pour « les écouter ».

Et la consigne gouvernementale est de s’assurer qu’ils ne disent pas du mal de l’Etat et de sa gestion de la crise : sinon, il faut faire remonter les rapports et s’assurer que cela ne correspond pas à un militantisme antiétatique dangereux…

« 2,3 millions de masques » ont été prévus cette semaine « pour les personnels des écoles et des masques pédiatriques pour les enfants qui pourraient en avoir besoin au primaire ».

Que veut dire « qui pourraient en avoir besoin » : il y a des profs et des élèves qui n’en ont pas besoin ?!!! Qui n’en auront pas, qui mettrons les autres en danger ?!!!

Et si le maire refuse l’ouverture ? « La responsabilité de décider de l’ouverture d’une école incombe à l’État : cela n’engage donc pas la responsabilité juridique du maire. » Voilà ce que répond le ministre mais si le parent dont l’enfant a été contaminé attaque le maire responsable de l’école en justice, il fait quoi, il rappelle le propos du ministre avant d’aller en taule ?

Source

Il a suffi d’une réunion préparatoire à la rentrée pour créer un cluster parmi des profs !!!

N’oublions pas que le ministre refuse le droit de faire appel à la maladie professionnelle pour un prof ayant attrapé le covis dans son école !!!

Dans ces conditions, pourquoi rouvrir les écoles et seulement pour les petits, pas les universités ?!!!

« Il faut sauver les élèves qui pourraient partir à la dérive du fait du confinement », a expliqué le ministre. « C’est les publics les plus fragiles que j’ai d’abord en tête pour assurer ce service public », a-t-il insisté. Au cours des dernières semaines, il avait en effet évoqué la crainte que la fermeture des écoles depuis le 16 mars creuse les inégalités scolaires et accentue le décrochage de certains jeunes, notamment des filières professionnelles. « Les dégâts sociaux et humains » du confinement « peuvent être très importants ».

Comment comprendre qu’ensuite, le ministre nous explique que le but n’est pas scolaire : « le but n’est pas de boucler les programmes coûte que coûte ; nous devons raisonner à cheval sur l’année prochaine »...

Lutter contre le décrochage à une journée dans le mois sans chercher à faire le programme, juste du présentéisme !!!

« L’école ne sera pas une garderie » assure pourtant le ministre…

Incroyable ! Le ministre qui n’a cessé de créer le fossé entre enfants aisés et enfants pauvres, avec une école à deux vitesses, l’école la plus inégalitaire d’Europe selon toutes les études, serait maintenant préoccupé seulement de l’inverse ? Balivernes !!!

Et alors en allant une fois dans le mois à l’école, ils vont rattraper leur retard ? Il ne se moquerait pas de nous le sinistre de l’Education ?!!!

Et ils vont manger comment ces enfants qui ne devront pas se rapprocher ?!!!

« Pour la rentrée, il n’y a pas d’inquiétude à avoir, pas de stress pour les parents » déclare le ministre !!! Ils n’ont rien à craindre pour leurs enfants… à part la maladie !!! Car des déclarations de ministre, le virus s’en moque !!!

Il est inadmissible qu’un ministre d’Education soit assez cynique pour envisager qu’un enfant soit contaminé en disant seulement que le maire ne sera pas attaquable !!! Et lui-même, qui prend cette décision, sera puni de quelle manière quand des enfants vont être frappés juste pour qu’il ait le plaisir de rouvrir les écoles POUR RIEN !!!

Il y a des déconfinés et… des cons finis : cherchez à quelle catégorie appartient le ministre et aussi si vous estimez que votre enfant doit risquer sa santé et la votre pour faire de la pub à de tels sinistres… de l’Education…

La presse diffuse les mensonges du ministre :

« Largement inspiré des préconisations du conseil scientifique, un protocole sanitaire pour le retour des enfants et des enseignants à l’école a été validé le 3 mai. Les parents sont notamment invités à prendre la température de leur enfant. Les salles de classe doivent être organisées de manière à respecter une distance d’au moins un mètre entre les tables et entre les tables et le bureau du professeur, soit environ 4m² par élève. »

Ces mesures sont complètement pipeau ! Le retour à l’école est validé par le « conseil scientifique », le même qui a validé les bons conseils grâce auxquels il y a déjà en France au moins 27.000 morts !

1 Message

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0