English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 16- EDITORIAUX DE LA VOIX DES TRAVAILLEURS > La France en guerres ! Contre qui et pourquoi ?

La France en guerres ! Contre qui et pourquoi ?

jeudi 31 août 2017, par Robert Paris

Edito

La France en guerres ! Contre qui et pourquoi ?

La venue aux affaires de Macron-Philippe, à la suite d’Hollande-Valls, n’a rien changé à la politique guerrière de la France. Celle-ci est engagée, plus que jamais dans son histoire y compris les époques coloniales, dans de multiples guerres aux quatre coins du monde, de l’Afrique au Maghreb, de l’Orient à l’Extrême-Orient. La plupart des Français en ignorent même l’ampleur car, si les interventions militaires françaises en Libye ou au Mali ont été médiatisées, on ne parle pas tous les jours des interventions armées au Niger ou au Cameroun, sans parler de l’Irak et de la Syrie. Saviez-vous seulement que l’armée française intervenait en Ukraine ou au Yémen et y soutenait des bandes armées terroristes et fascistes ?!!

On se garde bien de citer, dans les média français, le grand nombre de victimes civiles des bombardements français. On ne parle pas du bilan de ces guerres pour les peuples concernés, pour la sécurité, le bien-être et la démocratie. Saddam Hussein et Kadhafi ont disparu mais pas la dictature et le terrorisme fleurit plus que jamais… Une masse considérables d’armes, qui ont été récupérées par les bandes terroristes, l’ont été grâce à la chute de Saddam et Kadhafi, sans aucun effort de la France ou des USA pour l’empêcher. Et, soi-disant pour combattre ces dictatures, les puissances occidentales ont, plus ou moins ouvertement, soutenu et armé des bandes terroristes comme Al Qaïda ou Al Nosra, sans parler d’Etat islamique lui-même !

Tout a été fait pour faire croire que la planète entière ne serait plus qu’un vaste conflit de l’Occident, luttant pour la liberté contre un terrorisme se revendiquant mensongèrement de l’islam, alors que ce sont les puissances occidentales, comme la France, qui le nourrissent et le justifient.

Alors que les chefs d’Etat successifs clament qu’il n’y a pas d’argent dans les caisses publiques pour financer les services publics, pour faire fonctionner les hôpitaux, les postes, les écoles, les universités, pour payer les infirmières, les aides soignantes, les postiers, les enseignants et les cheminots, il y a toujours plus d’argent pour faire des guerres partout dans le monde et pour financer personnels et matériels des armées. Le prétexte de ces guerres, c’est que la France serait une nation qui défend la liberté dans le monde en s’opposant militairement aux dictateurs et aux terroristes.

Mais remarquons d’abord qu’aucun Etat de la planète n’envoie ses hommes en armes attaquer la France, alors que cette dernière le fait dans de nombreux pays, tuant un grand nombre de civils qui ne sont partie prenante d’aucun conflit, ni avec elle, ni avec personne, bombardant des villes et des villages, détruisant les installations, qu’ensuite personne ne va reconstruire, terrorisant des peuples entiers. Cela va de la Libye à la Côte d’Ivoire, du Centrafrique à l’Irak, de la Syrie au Mali, en passant par l’Afghanistan (d’où les troupes françaises ne sont pas encore tout à fait parties) au Niger, et sans parler des pays où ses forces spéciales interviennent sans le faire savoir, comme la Somalie, le Yémen et bien d’autres…

Il suffit de dire qu’un chef d’Etat est un dictateur pour que cela justifie que la France y envoie son armée ! Il suffit aussi qu’existent dans ce pays des terroristes pour que cela permette d’y envoyer des troupes ou de bombarder le pays !

Mais ce que l’on sait moins, c’est que la même France a soutenu des terroristes, les a même armés, les a financés, soutenus politiquement, et qu’elle a également soutenu des dictateurs sanguinaires, les a financé, les a sauvé par d’autres interventions armées. La France a même cautionné des massacres et un génocide. On pourrait penser que la France est très loin de son passé colonial et c’est faux. La méthode d’intervention de la France est celle d’une puissance coloniale, d’un impérialisme.

C’est toujours la mainmise sur les richesses minières et pétrolières qui justifie en réalité les interventions, comme celles pour défendre la mainmise sur l’uranium du Niger, sur l’aluminium de la Guinée, sur le pétrole du Gabon, sur l’or du Mali, etc. Mais ce n’est pas tout : la France agit pour affirmer son rôle de grande puissance militaire : lancer des guerres, aider des terroristes ou des dictateurs permet de créer un dérivatif à la crise que traverse le système capitaliste mondial, de détourner les peuples de la révolution sociale.

Pourquoi le monde est en guerre, pourquoi les guerres se développent-elles sans cesse ? Pour se défendre du terrorisme ? Pour lutter pour la liberté et contre les dictatures ? Pour sauver les peuples ? Ou pour sauver un système d’exploitation et d’oppression qui est en bout de course !

Bien sûr, bien des gens diront que les informations n’ont pas montré la France soutenant les dictateurs ni la France armant les terroristes. Ils diront que tout cela, ce serait encore « la théorie du complot ». Mais c’est l’inverse : les gouvernants nous servent la théorie du complot terroriste, du complot des musulmans, du complot des migrants qui essaient d’envahir le pays, du complot des étrangers qui voudraient prendre le travail des français, etc.

Pas besoin de théorie du complot pour savoir que les gouvernants français étaient et sont les meilleurs amis des dictateurs, qu’ils aimaient particulièrement Saddam Hussein, qu’ils ont cultivé la relation avec Kadhafi, qu’ils ont leurs petits copains dictateurs africains si arrangeant pour donner des petits coups de mains financiers aux partis à la veille des élections françaises. Les trusts français ont toujours leur « pré carré » en Afrique et ils comptent bien le conserver, comme on l’a vu au Mali, au Niger ou en Côte d’Ivoire, tous des pays où l’armée française intervient activement en élément avancé de la défense des intérêts des trusts français, Bolloré, Bouygues, et autres Total.

La France a aussi ses petits copains terroristes, ceux qui l’ont aidée à virer Kadhafi, ceux qui l’aident en Syrie. Certains gouvernants français s’en cachaient très peu, comme Hollande-Valls-Fabius. Ce dernier a même fait scandale avec son soutien public au groupe terroriste Al Nosra. USA et France ont même, un moment, soutenu A Qaïda en Syrie, sous prétexte de virer le dictateur Assad. A la finale, ils ne l’ont pas fait chuter et ont contribué par leur intervention à mettre le pays à feu et à sang.

Bien sûr, pour tous ceux qui considèrent la France comme une nation démocratique, pacifique, exemplaire, tout cela n’est pas croyable. Eh bien, crédible ou pas, il est réel que la France a financé, armé et appuyé par tous les moyens des groupes terroristes et continue de le faire. Elle l’a fait au Centrafrique, en Syrie, en Libye, en Irak… Comme elle l’a fait en Ukraine et en Yougoslavie, en Afghanistan et au Mali.

De toutes manières, on ne doit pas soutenir ces guerres soi-disant pour libérer des peuples car toutes mènent les pays en question vers des situations encore pires que celles qu’il connaissait auparavant. Comparez la Libye avant l’intervention militaire française et celle d’après ! Comparez la Syrie d’avant et celle d’après.

Ces interventions, non seulement n’éliminent pas le terrorisme, mais elles lui permettent de se développer de manière folle. Elles crédibilisent politiquement et socialement les terroristes. Elles sèment la haine dans le monde entier.

Il n’est pas vrai non plus que ces interventions protègent notre sécurité ici en France. Il n’est pas vrai que, sans elles, les actes terroristes seraient plus nombreux. Tout cela est mensonger.

Il n’est pas vrai que les interventions armées de la France à l’étranger proviennent d’attaques terroristes en France. Les Ivoiriens n’attaquent pas la France. Les Maliens non plus. Les Centrafricains, les Nigériens, les Syriens, les Irakiens, les Afghans pas davantage. Leurs Etats n’attaquent pas non plus la France. Ses guerres ne sont nullement de la légitime défense. C’est au contraire une offensive impérialiste et colonialiste.

Elle fait partie des guerres des USA, de l’Angleterre et des autres puissances impérialistes occidentales.

Ces guerres n’ont sauvé aucun peuple du terrorisme.

Ces guerres n’ont ramené la paix, la sécurité et le bien-être dans aucun pays.

Ces guerres de la France devraient être dénoncées dans la rue, par des manifestations et autres actions de réprobation et elles ne le sont pas.

La dénonciation de ces guerres, y compris la grande guerre contre les migrants en Méditerranée, avec une armée spéciale pour les agresser, ne fait même pas partie des revendications des organisations syndicales.

Pourtant, le budget des armes et des armées est l’un des trous financiers du budget de la France, comme celui des « opérations extérieures » qui n’a cessé de monter en flèche.

Plus l’Etat est en faillite, plus il dépense en armements et en guerres !

Nous, travailleurs, ne devons pas rester silencieux devant ces agressions militaires contre les peuples, et d’autant moins qu’elles ne font que préparer une guerre généralisée, qui menace de s’étendre à la Corée du Nord, à la Chine et à la Russie, c’est-à-dire de devenir la troisième guerre inter-impérialiste mondiale !

N’attendons pas pour combattre l’Etat de guerre permanent et généralisé (intérieur et extérieur) dont l’Etat d’urgence n’était qu’une étape.

Travailleurs de France, comme partout dans le monde, notre principal ennemi est dans notre propre pays : c’est « notre » classe possédante et l’Etat qui défend son intérêt contre celui de l’immense majorité de la population. Les armées et les polices ne sont pas là pour la sécurité du peuple, ni en France ni ailleurs, mais pour casser les luttes sociales et garantir le pouvoir de l’infime minorité de moins d’1% qui détient le pouvoir politique et économique, contre la révolution sociale. Et, comme par hasard, les guerres grandissent au rythme des craintes des classes possédantes face à la menace montante d’une révolution sociale !

Et la révolution sociale est bien la seule réponse possible à la guerre des impérialismes se généralisant à la planète !

16 Messages de forum

  • Vive la guerre, clame la France !

    Vivent les drones armés ! Vivent les meurtres extrajudiciaires ! Vivent les interventions armées dans le monde !

    Le troisième marchand d’armes du monde ne rechigne pas à acheter ses propres armes !

    Selon le dernier rapport sur les exportations d’armes de IHS Markit, cabinet qui scrute 40.000 programmes d’armement dans 65 pays, la France fait son entrée sur le podium mondial des ventes d’armes en 2017. Avec 5,2 milliards de dollars de livraisons, la France, troisième, n’est devancée que par le leader mondial incontesté, les Etats-Unis (26,9 milliards de dollars), et par la Russie (7,2 milliards). Elle termine en revanche devant l’Allemagne (4,3 milliards), le Royaume-Uni (4 milliards), Israël (2,1 milliards) et le Canada (1,9 milliard). Paris gagne ainsi une place par rapport à 2016, année où l’Allemagne l’avait devancée de peu (4,36 contre 4,3 milliards de dollars).

    C’est une des rares productions qui progresse.

    A part produire la guerre, le capitalisme qui se dit "durable", il produit quoi ? De la m... pour mettre dans les esprits : de la haine raciale, religieuse, ethnique, nationale, et xénophobe !

    Répondre à ce message

  • Quelques jours avant d’annoncer ses ordonnances anti-ouvrières, Macron a prononcé un discours qui traitait l’absence de guerre majeure en Europe depuis 70 ans d’ « aberration » et exigeait un renforcement des forces armées : « la guerre est sur notre continent ».

    Le Code du Travail, adopté en 1910 face aux grèves provoquées en Europe par la révolution russe de 1905, n’est que la première cible de cette offensive militariste. Tous les acquis sociaux des travailleurs européens établis au courant du 20e siècle après la révolution d’octobre 1917, alors que l’Union soviétique existait toujours, sont visés. Les ministres de Macron annoncent des attaques contre la santé, l’éducation, l’assurance-chômage, tout en promettant de dépenser des milliards de sur les budgets militaires et les réductions de l’Impôt sur la Fortune.

    L’idée qu’il n’y a pas assez d’argent pour financer les besoins des travailleurs, presque une décennie après que la bourgeoisie européenne a octroyé des milliers de milliards d’euros pour sauver les banques après le krach de 2008, n’est qu’un mensonge creux. Mais la lutte contre la loi travail a démontré qu’une défense des acquis se transformera en confrontation avec le gouvernement. Les travailleurs seront contraints à mener une lutte non pas syndicale mais politique, sur la base d’une alliance révolutionnaire avec leurs frères et sœurs de classe à travers l’Europe et le monde.

    Les travailleurs voulant lutter contre Macron devront s’opposer aux guerres impérialistes et aux mensonges de l’état d’urgence. Les guerres en Libye et en Syrie, qui ont produit de attentats en Europe par des réseaux islamistes instrumentalisés par l’Otan dans ses guerres au Moyen-Orient, fournissent des exemples classiques du rôle réactionnaire des guerres impérialistes. Le PS a réagi aux attentats non pas en coupant ses liens avec les réseaux islamistes, mais en imposant un état d’urgence qui suspend les droits démocratiques et permet à la police d’attaquer le droit de grève inscrit à la constitution. Macron veut à présent pérenniser ces dispositions dans le droit commun.

    Répondre à ce message

  • Le service militaire obligatoire promis par Macron pourrait être expérimenté en 2019 pour "former des jeunes qui soient protecteurs du pays". Ils pourraient y apprendre "les gestes qui sauvent, la conduite à tenir en cas de cataclysme, d’attentats, d’état de guerre". "Dans le contexte que nous vivons, celui d’une société qui vit des fractures, d’une menace terroriste, il est important de retrouver une forme de creuset national, un moment où tout une classe d’âge est réunie et mélangée", avait plaidé Emmanuel Macron pendant la campagne. Et le meilleur creuset pour la bourgeoisie, c’est la guerre !!!!

    Répondre à ce message

  • En France en ce moment la campagne publicitaire de recrutement pour l’armée de l’air, bat son plein ! La démagogie aussi puisqu’on y voit des femmes jeunes avec des tatouages en treillis militaire ajustant leur béret, comme si l’armée était un refuge pour les femmes qui veulent l’égalité avec les hommes ! Foutaise & mensonge, les femmes ne sont ni en Israël, ni en France, ni partout dans le monde respectées ; au contraire elles sont dans ces organisations machistes de tradition montrées comme de la chair a canon ! tout un programme...

    Répondre à ce message

  • L’armée française veut nous donner un avant-goût de la guerre sur le sol national ?!!!

    Dans le Loiret, un Mirage 2000D lâche par erreur une bombe d’exercice en plein vol, faisant deux blessés dans une usine...

    Répondre à ce message

  • L’intervention a visé "des cibles multiples" avec "des types de munitions divers", a indiqué un responsable américain, qui a notamment évoqué le recours à des missiles de croisière Tomahawk. "Des frappes occidentales ont visé des centres de recherche scientifique, plusieurs bases militaires et des locaux de la garde républicaine à Damas et ses environs", a pour sa part rapporté l’Observatoire syrien des droits de l’homme. Le chef du Pentagone a déclaré que ces frappes des Etats-Unis et de ses alliés ont plus lourdement frappé la Syrie que lors des tirs de missiles d’avril 2017, contre une base militaire syrienne.

    Le président français Emmanuel Macron, de son côté, a annoncé dans un communiqué avoir "ordonné aux forces armées françaises d’intervenir" avec une réponse "circonscrite aux capacités du régime syrien permettant la production et l’emploi d’armes chimiques". Une courte vidéo diffusée dans la nuit sur le compte Twitter de l’Elysée montre le décollage de plusieurs avions de chasse Rafale d’une base qui n’est pas identifiée.

    Ils mènent des guerre sans dire où ni pourquoi et personne ne peut les dénoncer !

    Répondre à ce message

  • Macron affirme qu’il a évoqué avec Mohamed Ben Salmane, l’homme fort de l’Arabie Saoudite, la question humanitaire au Yémen actuellement cible d’opérations militaires saoudiennes.

    Evoqué quoi ? Les ventes d’armes françaises pour massacrer le peuple yéménite ?!!!

    Répondre à ce message

  • La dernière intervention française en Syrie, cela ne fait pas partie des efforts d’économie des finances publiques !

    Il y a eu les missiles de croisière navale tirés par la frégate Languedoc : trois missiles à raison de 2,8 millions d’euros à l’unité.

    Il y a eu les missiles Scalp tirés par des avions Rafale : neufs tirs à un million pièce.

    Il y a eu le coût de sortie des cinq Rafales quatre Mirages, deux Awacs, six ravitailleurs en vol, quatre frégates, un pétrolier ravitailleur, etc.

    La France se dépense pour massacrer en Syrie !!!

    Répondre à ce message

  • Ce sont les USA qui ont informé de l’intervention française « augmentée » en Syrie. Devant le Congrès américain, le 26 avril dernier, le général Jim Mattis, secrétaire à la Défense, a déclaré que « Les Français nous ont renforcés en Syrie avec des forces spéciales, au cours des deux dernières semaines ». Les autorités françaises parlaient de 75 hommes ayant rejoint les troupes kurdes mais le général, lui, a affirmé que les Français avaient envoyé 200 hommes en plus venus de la Direction des opérations de la DGSE en liaison avec les 2000 Américains… La dépense américaine, elle aussi, dépasse largement celle de la France : depuis 2014, c’est 18,5 milliards de dollars d’intervention, plus 2,2 milliards de dollars de formation et d’équipement, à comparer à 7,7 milliards de dollars appelés « aide humanitaire » qui consiste à aider leurs amis sur place…

    Rappelons qu’en décembre 2017, Macron avait affirmé que « les opérations anti-Daesh seront terminées en février 2018 ». Alors celles qui reprennent sont contre qui ?!!!!

    Répondre à ce message

  • Média, gouvernement, hommes politiques, classes possédantes diffusent tous le même message : le peuple aime l’armée ! C’est rassurant ? Ou c’est inquiétant ?!!!

    Répondre à ce message

  • Emmanuel Macron a promulgué vendredi la loi de programmation militaire 2019-2025, comportant une hausse importante du budget alors que tous les autres budgets sont en peau de chagrin...

    Répondre à ce message

  • Les chars Leclerc français sont à l’œuvre dans les massacres de la coalition pro-Emirats de la guerre du Yémen dans leur assaut contre la ville d’Aden. On ne nous a pas donné le bilan des victimes civiles des tanks français…

    Répondre à ce message

  • Le chef d’Etat-Major Lecointre à la commission de la défense de l’Assemblée nationale : « Notre intervention armée au Sahel va durer »… Cela signifie que l’armée française s’arroge le droit de tuer dans une vaste zone : Tchad, Niger, Burkina, Mauritanie, Mali…

    Répondre à ce message

  • Et même contre la Chine ?!!!

    Peu après que le président des États-Unis, Donald Trump, eut annoncé qu’il renoncerait au traité sur la force nucléaire de portée intermédiaire (INF) signé avec l’Union soviétique en 1997, visant la Russie et la Chine, Paris annonça l’envoi de son porte-avions, le Charles de Gaulle, aux eaux asiatiques . L’aile aérienne du transporteur comprend des avions Rafale portant des missiles à ogives nucléaires.

    Dans le quotidien La Provence, la ministre française de la Défense, Florence Parly, a déclaré que le porte-avions, qui était en réparation depuis l’année dernière, serait envoyé dans l’océan Indien et la mer de Chine méridionale : "Le retour prochain de Charles de Gaulle en mer à pleine capacité opérationnelle rendra sa capacité de projection de puissance à notre force aérienne navale et renforcera sa dimension politique. Il est également prévu de se rendre dans l’océan Indien en 2019. "

    Parly a justifié l’envoi du transporteur en invoquant la nécessité de défendre la liberté de navigation, prétexte utilisé par Washington et ses alliés pour des opérations navales provocatrices en mer de Chine méridionale : « Nous avons toujours été en première ligne pour défendre le droit inaliénable de la liberté de navigation dans les eaux internationales. Et chaque fois que ce principe fondamental du droit international sera menacé, comme c’est actuellement le cas en mer de Chine méridionale, nous ferons connaître notre liberté de naviguer dans ces eaux. "

    Répondre à ce message

  • Dans le nord du Mali : Une zone à Kidal très riche en or, pétrole, uranium etc… occupée que par l’armée Française ! Occupée pour quoi ? Pour lutter contre le terrorisme disent-ils !!!

    Répondre à ce message

  • Clemenceau-Macron : « Une goutte de pétrole vaut une goutte de sang »…
    Ils ne nous imposent pas que le prix de l’essence, ils nous imposent aussi le prix de leurs guerres !
    A bas l’impôt du sang qui consiste à envoyer nos enfants mourir sur les champs de bataille du Mali, du Niger, du Centrafrique, d’Afghanistan, de Syrie et autres aujourd’hui et d’Ukraine, Chine et Russie demain !
    A bas l’impôt de mort et de pétrole qui sert à financer ces guerres qui servent à assurer le pétrole des trusts et qui détruisent des pays entiers ainsi que les populations civiles et les transforment en migrants !
    Pas un euro, pas un Homme pour financer ces guerres d’oppression sociale contre les peuples et contre nous !
    A bas la casse des services publics, des aides sociales et des retraites qui servent à réserver l’argent aux guerres tous azimuts de la France !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0