English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 16- EDITORIAUX DE LA VOIX DES TRAVAILLEURS > Fin du capitalisme ou de l’humanité, il faut choisir…

Fin du capitalisme ou de l’humanité, il faut choisir…

lundi 5 juillet 2021, par Karob, Robert Paris

Fin du capitalisme ou de l’humanité, il faut choisir…

Des millions de morts, des centaines de millions de malades graves et de familles sinistrées et c’est loin d’être fini. Les gouvernants et les classes possédantes n’ont pas à s’en plaindre, les profits caracolent, le peuple travailleur a plus de mal que jamais à lutter et est plus frappé que jamais par les politiques prétendument sanitaires plus dictatoriales que jamais.

On condamne et on met en prison des criminels qui ont tué une, deux ou quelques personnes, mais on respecte les gouvernants qui en tuent des millions, qui en blessent durablement des centaines de millions, et pas seulement dans des guerres armées mais dans la nouvelle guerre virologique… Car les millions de victimes du covid ne sont pas seulement victimes d’une maladie naturelle, mais le sont du système social qui s’impose aux êtres humains et à la société humaine.

Il n’y a pas une preuve de cela mais des millions de preuves !

La première d’entre elles est l’absence totale de compassion (et même de déclaration de compassion) des gouvernants à l’égard des morts, des blessés graves et de leurs familles ! La plupart des gouvernants n’ont pas songé à une simple phrase de tristesse à l’égard des victimes et ne font pas le moindre geste financier pour les familles frappées…

Cette froideur totale va de la suppression systématique des vieux dans les EPHAD, souvent en leur refusant l’accès aux hôpitaux et aux matériels respiratoires de ceux-ci, jusqu’au refus de prendre en compte le nombre des morts des EPHAD dans les statistiques. Cela signifie les tuer deux fois en considérant que des vieux morts ne sont pas à compter !

Mais les vieux n’est pas les seuls dont la vie ne compte pas : il y a aussi les jeunes ! Sous prétexte que les premières versions du covid ne tuaient pas des jeunes, on a imposé le maintien des écoles et des crèches ouvertes, construisant ainsi systématiquement des clusters et infectant tout aussi systématiquement leurs parents !!! Et maintenant que les nouvelles versions du covid frappent particulièrement la jeunesse, on continue d’ouvrir les écoles et les crèches et on prétend aussi ouvrir complètement les universités ! On prend cette fois prétexte que les normes de sécurité y seraient observées, ce qui est complètement contraire à la réalité : pas de distances, pas de vérification d’une aération suffisante par un nombre important de capteurs covid, pas de suppressions des cours là où l’aération est insuffisante, pas de personnel de surveillance suffisant pour vérifier le respect des mesures de sécurité, pas de distance dans les cantines et cours de récréation. Mais, direz-vous, de telles consignes sont impossibles à réaliser ou trop couteuses ? Alors, il faut fermer les écoles !

Mais, direz-vous encore, si on ferme complètement les écoles et les crèches jusqu’à extinction du virus, les parents ne pourront plus aller travailler du tout ! C’est sans doute vrai. Et cela signifie que l’humanité se trouve à un tournant : ou elle estime la vie humaine au dessus du fonctionnement économique du capitalisme ou elle la place en dessous, ce qui signifie qu’une grande partie de l’humanité va disparaitre !!!

Il est remarquable que le gouvernement, lui, affirme, tout en reconnaissant que les pires variants du covid vont sans doute nous atteindre et dominer, tout en reconnaissant que cela signifiera une quatrième vague beaucoup plus exponentielle, et beaucoup plus meurtrière, en particulier pour la jeunesse, ce même gouvernement se donne comme objectif de continuer à déconfiner et en particulier à ouvrir les crèches, lycées, écoles et universités !!!

On remarquera aussi qu’aucun parti politique, aucune grande association, aucun syndicat ne conteste réellement cette politique, envoyant au cimetière enfants et familles !! Pire même, nombre de ces organisations réclament la suppression du distanciel en éducation, et au premier rang les organisations de pédiatres sous le prétexte de se soucier du moral et de l’éducation des enfants !!! Pour des enfants et des jeunes, qui, s’ils ne sont pas victimes eux-mêmes, vont bientôt se retrouver sans parents, quel drôle de souci des intérêts de la jeunesse !!!

Et tous les efforts de propagande possibles ont été déployés pour convaincre la population de déconfiner au maximum en approchant des vacances, sous le prétexte que les statistiques étaient en baisse alors que chacun sait que la nouvelle vague de variant delta n’est pas à venir à la rentrée mais a déjà commencé et qu’elle est infiniment plus dangereuse que les précédentes…

Nous sommes donc aux mains de gouvernants criminels, qui ont programmé, par leur refus d’un véritable confinement, une mort en masse et celle-ci frappe déjà des régions entières du monde et pas seulement l’Inde…

Comme à chaque étape de la propagation du covid-19, les gouvernants n’ont pris des mesures de défense qu’à reculons et seulement lorsque ces mesures étaient dépassée et donc inefficaces.

Au début, ils ont refusé les masques, ils ont affirmé ne pas en disposer, ils ont prétendu que c’était contreproductif, ils ont dit que cela allait démunir les soignants, ils ont dit que la pandémie était moins dangereuse qu’une simple grippe…

Ensuite, ils ont prétendu que des masques chirugicaux suffisaient et même que des masques fantaisies en toile simple faisait suffisamment écran et tout cela s’est révélé mensonger. Ils ont refusé la gratuité des masques, même aux enfants des écoles ou aux étudiants !!!

Par la suite, à chaque étape, ils n’ont pas pris les mesures de protection : pas d’arrêt des communications aériennes quand la maladie aurait pu rester en Chine ! Pas même de contrôle systématique aux arrivées des aéroports, pas de quarantaine systématique en cas de doute, pas de tests de tous les arrivants, etc. Pas de suppression des voyages au sein d’un même pays pour éviter la propagation. Pas d’utilisation systématique des tests : au point que les généralistes qui recevaient des patients ne disposaient pas de tests pour vérifier !!!

Et cela va jusqu’à maintenant où le matériel de base contre le variant delta, c’est-à-dire le matériel dit de « séquençage » du virus qui permet de savoir s’il s’agit de delta, et quel delta, n’est pas disponible, même à un niveau le plus bas !!!

Les voyages n’ont été restreints que bien trop tard et le séquençage ne viendra sans doute que quand cela ne permettra plus de bloquer le variant et ses diverses sortes.

Quant à l’information du grand public, parlons plutôt de déformation d’opinion !!! On reconnait par exemple maintenant que le variant delta est beaucoup plus propagateur, plus mortel, frappe plus les jeunes et les enfants, mais on ne nous dit que rarement qu’il existe déjà sous trois formes différentes, dont la troisième ne peut être combattue que par confinement car il n’existe pas contre elle d’anticorps humains.

Quand les gouvernants n’affirment pas le contraire, prétendant que toute la solution va provenir d’une vaccination massive !!!

Mais s’il n’y a pas d’anticorps humains contre le virus covid delta plus, à quoi peut bien servir une quelconque vaccination ?!!! Elle ne peut pas stimuler des défenses immunitaires qui… n’existent pas !!!

La seconde preuve, après l’absence totale de mesures d’urgences des gouvernants pour faire face, que la mort qui se propage massivement n’a rien de naturelle, tient dans les déclarations des gouvernants et des classes possédantes qui sont autant de marques d’hostilité contre un véritable confinement capable de nous protéger de la propagation des virus. Si le premier ministre anglais Boris Johnson l’a reconnu en public, ils le pensent tous plus discrètement : il vaut mieux des millions de morts que de confiner l’économie capitaliste !

Certains diront sans doute que nous sommes mal informés : tous les pays du monde ont organisé un confinement. Eh bien, c’est complètement faux ! Même les confinements les plus stricts qu’il y a pu y avoir dans le monde ne peuvent pas être réellement taxés de vrai confinement ! Qui a arrêté la production d’armes dans le monde, qui a arrêté la production d’avions et d’automobiles, qui a arrêté les chantiers de construction, qui a arrêté l’industrie en général, qui a arrêté de considérer que la production de profit est plus importante et urgente que la défense de la vie de l’humanité ? Pas les capitalistes ni leurs gouvernants !!!

Ne parlons pas des mesures pipeau de « confinement » du type couvre-feu nocturne ou fermeture de petits commerces ou encore interdiction des rassemblements et manifestations !!!

Jamais il n’a été question d’arrêter la Construction ou l’Industrie !!!

On s’est contenté de prétendre que les conditions de sécurité y étaient respectées, ce qui était parfaitement mensonger… On ne s’est même pas préoccupé, dans les entreprises, du fait que les covid portés par les aérosols, pouvaient circuler de secteur en secteur par les aérations !!! Et ce n’est qu’un exemple…

Le capitalisme est incapable de telles mesures de sécurité, même si la survie de l’humanité en dépend !!! Et ce n’est pas pour protéger nos emplois !!!

Jamais il n’a été question d’empêcher que covid soit source de profits, que des milliardaires amassent des fortunes grâce à la catastrophe pour l’humanité pendant que les populations se ruinent et sont tuées du fait de celle-ci !!

Nous ne sommes pas seulement frappés par une pandémie du virus covid et de ses variants, nous sommes pris entre deux feux, entre les pouvoirs capitalistes, prétendument devenus des « pouvoirs sanitaires » chargés de nous sauver et la progression d’un virus qui nous détruit progressivement. Au moment où on commence à nous faire croire que nous sommes tirés d’affaire, on apprend, comme par hasard, que le virus a muté de manière catastrophique. Un très mauvais scénario de film d’horreur en somme où les preneurs d’otages ont trouvé le moyen de se trouver à la fois parmi les bandits et parmi les policiers chargés de vous sauver…

En plus d’un an de politiques sanitaires face à la pandémie, les gouvernants sont parvenus à un seul résultat : pousser les populations contre les vraies mesures de protection, comme vrais masques (pas en simple tissus fantaisie !) et vraies mesures de confinement (pas avec maintien des transports en commun, de l’ouverture des écoles et crèches, ni avec maintien de l’activité des usines, des chantiers, des bureaux) et amener les populations à souhaiter (et même à ne rêver que) de se démasquer et se déconfiner, tout en visant un objectif illusoire, celui du retour à « la normale pré-covid » qui est le piège principal et que les populations sont poussées à définir comme « la vaccination massive »…

Tout cela est fondé sur de grossiers mensonges, plus grossiers de jour en jour dans la mesure où, de variants en variants, les virus sont de moins en moins menacés par les vaccins et les vaccins de plus en plus inopérants. Le virus indien dit delta contourne bien plus les vaccins que tous les variants qui l’ont précédé et la variation nouvelle du virus indien (dit delta plus) les contourne encore puisqu’il n’existe pas d’anticorps humains qui agisse contre lui.

Et cela n’a rien d’étonnant : les vaccins combattent les virus mais ils le font en sélectionnant parmi les variations celles qui… passent le barrage. Les variants naturels n’ont pas cette propriété, ils sont sans propriétés particulières alors que les variants dits brésilien, sud-africain, anglais ou indien, eux, ont des propriétés particulières, sont plus ou moins capables de se propager, et capables de combattre les vaccins. Ce phénomène n’a rien de surprenant : on l’a déjà constaté avec les bactéries face au antibiotiques. Une diffusion trop massive des antibiotiques produit une sélection des variations des bactéries et profite seulement aux variations les plus dangereuses, qu’il est impossible aux antibiotiques de combattre.

Dans la réalité, avec ces prétendues politiques sanitaires, nous n’avons été ni masqués ou non masqués, ni confinés, ni déconfinés, ni vaccinés ni sans vaccins, ni testés ni sans tests, ni avec passeports ni sans, ni travaillant à distance ni en présentiel. Non, aucune de ces politiques sanitaires n’a réellement été appliquée nulle part. Ni vrai confinement (coupure des liaisons aériennes complète, empêchement réel de circuler, arrêt des activités non indispensables, fermeture des écoles et des crèches, etc.), ni vrai masquage de toute la population.

Nous sommes tous pris en otages ! Si nous ne cédons pas au chantage, on nous menace de mort !!!

Ce n’est pas la pandémie, toute seule, qui nous pris en otages. Ce sont les gouvernants qui se sont servis d’elle pour nous tenir prisonniers et pas seulement prisonniers des politiques de confinement, mais des politiques de destruction des libertés publiques, des droits sociaux, d’aggravation folle des inégalités sociales, de cadeaux incroyables aux capitalistes sur fonds publics.

La première de ces destructions et de ces prises d’otages consiste en la plus vaste campagne internationale de propagande mensongère de toute l’Histoire ! Non pas que la pandémie soit un mensonge mais parce que les gouvernants ont menti sur sa dangerosité (en la minimisant d’abord puis en maximisant leurs prétendues mesures des sécurité), ont menti sur le caractère de la pandémie et sur les mesures qu’ils prétendaient capables de la bloquer.

Le chantage essentiel tient en deux mots : l’emploi ou la vie ! Si vous voulez la sécurité et la santé complètes, vous perdez votre boulot !

Mais cela se décline de mille manières : vous devez à tout prix vous vacciner (même si le vaccin peut vous rendre malade ou produire des variants), vous devez à tout prix envoyer vos enfants au lycée, à l’école ou à la crèche (même si ce sont des sources évidentes de clusters), vous devez éventuellement prendre les transports en commun (même si on y est entassés avec des risques évidents)…Tout cela comprend des chantages du genre : sinon, vous perdrez votre boulot… Mais avec ces chantages, vous prenez le risque de perdre votre vie et l’Etat qui vous impose ce chantage ne vous dit pas : « si vous y perdez la vie ou la santé, l’Etat s’engage financièrement auprès de vous et de votre famille » et il n’impose même pas que les patrons s’engagent pour les salariés qui attraperaient le covid au travail, pas plus qu’il ne s’engage pour ceux qui attraperaient le covid par les enfants à l’école !!!

Le capitalisme ne garantit pas davantage la vie des salariés qui seraient victimes de covid au travail que des bandits ne souscrivent des assurances au cas où ils tueraient involontairement les victimes de leurs larcins !!!

Oui, si le capitalisme nous terrorise, nous prend en otages avec la pandémie, c’est qu’il a quelque chose à y gagner… Et ce n’est pas seulement de l’argent pour les labos pharmaceutiques qui produisent vaccins, tests et autres produits soi-disant anti-covid.

Ce que le capitalisme est en train de gagner avec la pandémie, c’est justement de détruire les sentiments humains, à l’égard des victimes de son système. Quand il meurt des millions d’hommes, on ne compte plus les sacrifiés, on n’y pense même plus. On essaie seulement de s’en sortir et de ne plus penser à rien…

C’est du moins ce qu’ont espéré les gouvernants capitalistes et les classes possédantes en apprenant en 2019 qu’ils pouvaient accompagner la chute prévue du système capitaliste par un bain de sang capable de calmer toutes les révolutions sociales !!!

Et il est réel qu’avant que covid se propage, la planète entière était parcourue de révolutions sociales du type des Gilets jaunes en France ou du Hirak en Algérie, cela sur toute la planète, et que la pandémie a donné des armes aux gouvernants pour écraser les manifestations sous prétexte de lutter… contre la pandémie !!!

Ces armes, ce sont bien sûr les forces de répression, mais aussi les législations de plus en plus antidémocratiques sous prétextes sanitaires, avec un développement du pouvoir militaire, policier, de surveillance, etc…

Il faut aussi remarquer que la lutte contre la pandémie a été le prétexte d’aides financières massives des Etats aux capitalistes, sous prétexte que la chute économique aurait été le résultat du tout petit confinement de l’activité !!!

En fait, cela n’a rien à voir. Les secteurs qui ont connu un effondrement économique, et ils sont très nombreux, dépassant largement l’automobile et l’aéronautique, l’ont fait bien avant covid, bien avant 2019. La chute a commencé en 2018 et elle ne faisait que succéder à la grande chute de 2007-2008 dont les causes, loin d’avoir été supprimées, se sont aggravées dans l’intervalle…

Le capitalisme a, depuis le début des années 2000, atteint son plus haut niveau d’investissement des capitaux, et, depuis, la proportion relative des capitaux investis dans la production n’a cessé de chuter. C’est la cause fondamentale de la fin du capitalisme même si personne ne peut dater précisément une « fin » tout à fait finale car il est encore possible au système de distribuer artificiellement, par les Etats et les banques centrales, des revenus du capital qui ne s’investit pas dans la production et ne fabrique pas de la plus-value extraite du travail humain. Il n’empêche que ce que l’on a toujours appelé « capitalisme » n’est pas autre chose que la redistribution à tous les possesseurs de capitaux de cette plus-value là ! Plus la part de capitaux qui n’y participe pas augmente, plus le fossé grandit entre la masse de capitaux et ceux qui font réellement fonctionner le système. Et c’est maintenant un gouffre !

Le capitalisme n’a plus d’avenir et pas seulement parce qu’il nous tue mais parce que son fonctionnement est dépassé.

Pour le capitalisme sur sa fin, la vie humaine de vaut pas cher et si nous estimons la nôtre et celle de nos familles, il faudra écourter celle de l’exploitation capitaliste…

N’attendons pas trop pour renverser le système et mettre en place la possession collective des moyens de production, que l’ancien mode de production soit encore plus complètement pourri, car nous ne serions plus vivants pour le voir, au rythme où le système capitaliste est en train de se préparer à détruire l’humanité, à coups de pandémie, de destructions sociales et économiques, de guerres et autres fascismes !!!

16 Messages de forum

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0