English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 08- Livre Huit : ACTUALITE DE LA LUTTE DES CLASSES > Grèves au Vietnam en 2006, 2008 et 2009

Grèves au Vietnam en 2006, 2008 et 2009

dimanche 7 décembre 2008, par Robert Paris

VIETNAM -

Des grèves ouvrières entamées depuis plus de deux mois inquiètent le gouvernement vietnamien et les investisseurs étrangers

Bulletin EDA n° 434 du 01/02/2006

Des grèves, inhabituelles par leur durée et leur extension, sont en train de paralyser un certain nombre d’entreprises étrangères implantées à Hô Chi Minh-Ville et dans la province de Binh Duong, dans le sud du Vietnam. Le mouvement, déclenché à la fin du mois de novembre, s’est poursuivi sporadiquement aux mois de décembre 2005 et janvier 2006. Plusieurs dizaines de milliers d’ouvriers en grève réclament la hausse des salaires actuels et l’amélioration des conditions de travail. Ces troubles semblent aujourd’hui inquiéter les autorités gouvernementales qui sont déjà intervenues à plusieurs reprises pour proposer des hausses de salaire.

Tout récemment, le 26 janvier dernier, le journal des syndicats Le Travailleur (Nguoi Lao Dông) informait que le Premier ministre avait recommandé au ministre de la Planification et des Investissements de trouver des solutions au problème des grèves. Ces dernières ont pris de l’ampleur depuis que l’application de la décision prise précédemment d’augmenter les salaires minima de 40 % au mois de février 2006 eut été reportée au mois d’avril.

Depuis que les dirigeants vietnamiens ont choisi d’introduire l’économie de marché à l’intérieur du système socialiste au début des années 1990, ils se sont efforcés d’attirer les investisseurs étrangers en leur offrant une main-d’oeuvre à très bon marché et un environnement social stable. C’est ainsi que beaucoup d’entreprises, surtout coréennes et taïwanaises, ont été attirées par la main-d’ouvre vietnamienne, dont le salaire minimum était initialement de 45 dollars, mais qui avait été ramené en 1999 à 35-45 dollars. Ces émoluments étaient très au-dessous de la rémunération minimale de la main-d’ouvre en Chine, actuellement de 63 dollars. Ce qui a rendu, à égalité de compétence, la main-d’oeuvre vietnamienne plus compétitive.

La situation actuelle est en train de faire comprendre aux gestionnaires de l’économie vietnamienne qu’ils seront obligés de choisir entre les intérêts de leurs travailleurs et leur capacité à offrir aux entrepreneurs étrangers une des mains-d’ouvre les moins chères du monde. Les grèves ont touché un grand nombre d’entreprises et irrité leurs propriétaires étrangers qui comprennent qu’ils ne pourront plus longtemps se contenter de payer les maigres salaires exigés du Vietnam jusqu’à présent.

Les premières grèves ont eu lieu le 23 novembre 2006 dans une entreprise de chaussures. Les 950 grévistes protestaient contre leurs conditions de travail. Le 7 décembre suivant, c’était le tour des 115 employés d’une entreprise de produits de mer, dans le centre industriel de Nam Diên Ngoc. Puis les grèves se sont succédé : le 25 décembre dans une entreprise de matériel électronique (Compagnie de l’an 2000) à Thu Duc, le 17 dans une usine de chaussures de la province de Binh Duong, et ainsi de suite. Les grèves sont progressivement devenues plus importantes et plus suivies, même si elles sont restées circonscrites à l’intérieur du territoire de Hô Chi Minh-Ville et de la province de Binh Duong. Au 4 janvier, on dénombrait déjà vingt grèves au cours desquelles de 30 à 40 000 ouvriers avaient cessé leur travail.

Plusieurs observateurs étrangers (1) se sont demandé pourquoi le gouvernement ne réprimait pas ces grèves illégales (2), une opération qui lui serait facile. Certains voient en elles une obscure manouvre des dirigeants des syndicats officiels dans la perspective du prochain congrès quinquennal du Parti, qui aura sans doute lieu en juin 2006. Ils tenteraient d’embarrasser les responsables officiels des régions où les troubles ont commencé, ou du moins d’affaiblir leur prestige. Beaucoup d’entreprises taïwanaises étant affectées par ces grèves, on a également évoqué le conflit de souveraineté entre les deux pays (la Chine et le Vietnam) au sujet des îles Spratley. Le 15 décembre dernier, le gouvernement vietnamien a accusé publiquement Taiwan d’entreprendre des constructions sur une de ces îles.

(1)Voir The Economist, 26 janvier 2005 ; Asia Times, 28 janvier 2006 (2)Voir l’article de Lâm Yên sur le site www.talawas.org, 19 janvier 2006

GREVES EN 2008-2009

Vietnam workers strike over alleged abuses : reports

HANOI (AFP) — Nearly 4,000 workers at a Taiwanese footwear plant in Vietnam have gone on strike to protest alleged ill-treatment by their bosses, state media reported Sunday.

The workers, mostly women, said managers from mainland China had beaten and humiliated employees at the Sun Jade company in Thanh Hoa province, according to the Thanh Nien daily.

Thanh Nien and other newspapers said the workers had also reported being denied sick leave and days off for deaths in the family, and were often docked an entire month’s pay if they failed to show up.

Company and local trade union officials could not be reached for comment. Rpeports said it was the plant’s third strike since June.

Last year, as Vietnam was hit by double-digit inflation and an economic slowdown, workers downed tools at hundreds of factories, demanding better pay and conditions.

The Lao Dong daily estimated there were 775 strikes nationwide, mostly in the industrial south, compared to 541 the previous year.

Industrial unrest could flare up again before the Tet lunar New Year in late January, a time when workers often ask for extra pay and time off to visit their families.

April 2, 2008 0:00 am TWN, AP

20,000 Vietnam workers strike at Nike factory

HANOI — More than 20,000 Vietnamese workers have walked off the job at a Taiwanese-owned plant that makes shoes for Nike Inc., demanding higher pay to keep pace with skyrocketing prices, officials said Tuesday. The workers at Ching Luh plant, in southern Long An province, went on strike Monday. They want a 20 percent bump to their US$59 (euro37.30) average monthly salaries along with better lunches at the company cafeteria, said Nguyen Van Thua, an official with the province’s trade union.

The plant has been making sneakers since 2002 and employs about 21,000 workers, most of them young rural women. The company is paying the workers 14 percent more than minimum wage, but soaring inflation is eroding their earnings

Vietnam : 1st wildcat strike of 2009

Sat, 10 Jan 2009. 4,000 footwear workers in “spontaneous wildcat strike”

chinaworker.info

Some 4,000 workers at a Taiwanese-owned shoe factory in Vietnam’s Thanh Hoa province went on strike over the weekend, protesting alleged misconduct by the management in the first wildcat strike of 2009.

‘This is a spontaneous wildcat strike because workers are angry about the way management has treated them,’ said Le Duc Ngoan, a policeman. He said workers reported that Chinese managers of Sun Jade Vietnam, hired by the factory, had beaten and humiliated them several times. Local media reported the strike was over disciplinary wage deductions and debarment from the factory’s canteen at lunch time. Workers say they are not allowed to leave to buy lunch outside the premises.

Workers said they had reported abuses to top management many times, but without results. This time, a strike began on Saturday 3 January. Workers returned to work Sunday only to resume the strike later the same day after floor managers began reprisals. The management says it will take action against those harassing workers. By Monday, most had returned to work.

‘We will continue to strike in the next few days if our requests are not met,’ said a worker who declined to be named due to fear of reprisals.

The Thanh Hoa workers earn between 1.2 million dong (71 dollars) to 1.5 million dong per month. Vietnam reported 650 wildcat strikes last year, compared with 541 in 2007. Strikes have been on the rise after last year’s rapid inflation, which rose by 23 per cent in 2008, year-on-year. Prices for foodstuffs rose by 42.4 per cent.

1 Message

  • Grèves au Vietnam en 2006, 2008 et 2009 4 avril 2010 09:22, par Robert Paris

    Vietnam : plus de 10’000 ouvriers ont fait grève vendredi dans une usine de chaussures pour Nike

    03.04.2010

    Vietnam : plus de 10’000 ouvriers ont fait grève vendredi dans une usine de chaussures pour Nike dans le sud du pays, selon le journal "tuoi Tre". Ils tentaient d’obtenir des hausses de salaires. Les non-grévistes étaient arrosés de sang de porc par les opposants. Le directeur de l’usine a accepté une augmentation de salaires de 5% mais que les ouvriers n’ont pas pour autant repris le travail, selon le même journal. (SWISS TXT)

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0