English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 09 - Livre Neuf : RELIGION > Les religions sont-elles mortes ou vivantes ?

Les religions sont-elles mortes ou vivantes ?

dimanche 23 décembre 2012, par Robert Paris

Les religions sont-elles mortes ou vivantes ?

Partout dans le monde, on essaie de nous faire croire que les religions restent des références incontournables des peuples. On nous présente des guerres de religions aux quatre coins du monde où on s’entretue paraît-il entre chrétiens et musulmans, entre juifs et arabes, entre hindous et musulmans, comme si nous vivions en pleine conquête religieuse du monde, à une époque où les religions conquéraient des territoires entiers…

Et surtout, à une époque où des religions nouvelles partaient à la conquête de peuples, de sociétés, changeaient le mode de vie…

Avons-nous aujourd’hui de nouvelles religions qui seraient conquérantes ? Non !

Vivons-nous une époque où l’idéalisme pur est dominant ? Non !

Il faut même une grande imagination doublée d’une connaissance historique pour comprendre ce qu’était cette époque de domination des idéalismes.

Même ceux qui s’accrochent à de vieilles idéologies religieuses comme le christianisme, le protestantisme, le judaïsme ou l’islam, ne savent même pas ce que pensaient les hommes aux époques où ces religions étaient encore vivantes pour les peuples parce que les modes de vie qui ont donné naissance à ces religions sont complètement disparus.

Celui qui croit « appliquer » consciencieusement ces vieilles religions en serait bien incapable tant le monde a complètement changé en termes sociaux, économiques, de mœurs, de relations sociales, de tout, qu’il faudra avoir vécu dans un monde il y cinq mille ans ou deux mille ans pour comprendre ce qu’être croyant voulait dire alors…

Quand ces religions monothéistes ont dominé le monde, être croyant était déterminant dans la vie de tous les jours à un point qui n’est pas … croyable aujourd’hui.

Le développement des sciences et techniques est tel que ces vieilles croyances sont bien moins importantes que le développement des communications par le téléphone portable…

Même les villages où règnent encore les croyances magiques d’avant les grandes religions, ne sont pas indemnes.

En fait, ce n’est pas seulement le règne de la technique qui a tout changé avec les communications, les ordinateurs, la télé et les radio, sans parler d’internet, du virtuel…

Non, c’est le règne de l’argent qui a cassé la vieille société qui, elle-même, était à la base des vieilles croyances…

Par exemple, le village africain des années 1950 et 1960, sans parler de périodes encore plus anciennes, n’existe plus. C’est des époques où aucun villageois parfois n’avait été à la ville, n’avait été à l’étranger et surtout où l’économie monétaire n’avait quasiment aucune existence au village. La tradition, les ethnies, les castes avaient une réelle emprise et pas seulement par traditionnalisme mais parce que cela faisait réellement fonctionner la société. De ce monde, il ne reste que les ruines.

Les vieilles religions sont les ruines de ce qu’elles étaient.

Bien sûr, il reste des ruines des anciens empires, des ruines des époques féodales, mais rien de vivant dans les esprits car rien dans le vie des gens…

Ce qui faisait que des gens deviennent moines, religieuse, se cloitrent, se tonsurent, vouent leur existence à une organisation religieuse, tout cela n’est plus. Il ne suffit pas de volonté pour faire renaitre dans les têtes un monde complètement disparu.

Nous n’arrivons même pas à imaginer des époques où les gens étaient vraiment idéalistes tant le monde matériel est dominant. Qu’on le regrette ou qu’on s’en félicite ne change rien. Ce n’est pas des intentions des hommes qui en décident mais l’évolution historique de la société…

On veut souvent nous faire croire que l’on est encore à une époque de guerres de religions mais cela est faux dans toutes les régions du monde. Il n’existe plus un pays, plus une partie du monde où les questions religieuses ont plus de poids que les questions matérielles…

Les anciennes religions se sont conservées à la fois du fait qu’elles jouent un rôle matériel (solidarité, santé, écoles,…) et parce qu’elles ont le soutien matériel des Etats et des classes dirigeantes. Mais conserver des monuments ne veut pas dire que la société qui les a bati vive encore…

Si les religions étaient vivantes, elles seraient balayées par de nouvelles. Or, dans aucune partie du monde, aucune autre religion conquérante n’a vu le jour… Et ce n’est pas étonnant, les religions nouvelles provenaient de civilisations nouvelles se fondant sur de nouveaux modes de vie, de nouveaux rapports de force.

La domination capitaliste, devenue conservatrice, a conservé aussi les vieilles idéologies des époques féodales parce que le conservatisme idéologique est une base du conservatisme social, mais elles n’ont pu leur redonner vie.

Ce n’est pas parce qu’on garde les châteaux qu’on peut garder la mentalité qui allait avec la domination féodale, relation sociale dont la plupart des gens n’ont pas la première idée tant nous en sommes loin.

La suite

4 Messages de forum

  • Les religions sont-elles mortes ou vivantes ? 18 juin 2017 09:13, par alain

    Quand même, elles sont malheureusement bien vivantes !!! Et elles oppriment encore fortement l’humanité !!!

    Répondre à ce message

  • Les religions sont-elles mortes ou vivantes ? 18 juin 2017 09:13, par Robert Paris

    Des idéologies mortes, déconnectées de la réalité sociale et historique, oppriment toujours du moment que l’ordre social, lui-même dépassé, a encore besoin d’elles comme force d’oppression.

    Ce n’est pas parce que les classes dirigeantes y tiennent (et y compris les bandes armées terroristes ou fascistes) que cela prouve leur réel dynamisme.

    D’abord il y a des centaines de fois plus de religions dont personne ne pratique ni ne connaît les préceptes que de religions que l’on affirme vivantes. La disparition des civilisations entraîne non seulement celle de leur religion mais aussi de leur langue, de leur science et de leur médecine. Ensuite, elles ne peuvent absolument plus pratiquer les anciennes conceptions, parce que la société a bien trop changé…

    Les traditions, les mœurs, les coutumes, les modes disparaissent, les religions aussi…

    Ensuite, ce qu’on appelle aujourd’hui la croyance n’a rien à voir avec ce que c’était….

    Répondre à ce message

  • Les religions sont-elles mortes ou vivantes ? 22 juin 2017 13:33, par alain

    Pourtant, des vieilles religions, comme la religion juive, peuvent sembler faire face au temps et tenir le coup, pour ne pas dire être d’un conservatisme solide !

    Répondre à ce message

  • Les religions sont-elles mortes ou vivantes ? 22 juin 2017 13:34, par Robert Paris

    Pas du tout ! L’essentiel des rites dits juifs ne datent nullement de l’époque très ancienne de la vieille Jérusalem, mais plutôt des traditions de la communauté juive d’Europe de l’Est en des temps beaucoup plus récents. La plupart des pratiques actuelles ne sont nullement celles des Juifs de l’ancien Israël ou de l’ancien Juda. Par exemple, les juifs d’alors ne portaient nullement la kippa, les rabbins ne prononçaient pas de sermon, etc, etc… Y compris dans les communautés qui ne se disent nullement libérales. Il n’y a pas que celles avec des rabbins femmes qui dérogent aux anciennes règles ! Les rites juifs actuels ne datent pas des débuts du judaïsme… Comme toutes les religions, le judaïsme a une histoire. Chaque texte a une date et n’est pas hérité d’un si lointain passé. Imposer de ne pas utiliser l’électricité, par exemple, n’a rien d’antique ! Le fait que la religion évoque sans cesse ce passé n’en fait pas une preuve de continuité. Prenons comme exemple le fait que les vrais religieux n’admettent pas l’existence de l’Etat d’Israël qui, selon la loi religieuse, ne devait être proclamée qu’après la venue du Messie ! D’autre part, un très grand nombre de gens qui se considèrent pourtant comme juifs religieux ne pratiquent pas ou pu. C’est vrai aussi dans les autres religions. La religion n’a plus la place qu’elle avait.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0