English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 12- Livre Douze : OU EN SONT LES GROUPES REVOLUTIONNAIRES ? > Questions sur la crise historique du capitalisme aux groupes d’extrême (...)

Questions sur la crise historique du capitalisme aux groupes d’extrême gauche

jeudi 15 juin 2017, par Robert Paris

Questions sur la crise historique du capitalisme aux groupes d’extrême gauche

Bien entendu, il serait inutile de demander aux partis bourgeois de toutes sortes, de l’extrême droite à la gauche de la gauche comme aux centrales syndicales réformistes, de nous dire ce qui se passe pour le système capitalisme, tous le défendant et étant incapables de démasquer sa faillite. On s’attendrait que les révolutionnaires soient davantage capables d’analyser ce qui s’est passé en 2007 et ce qui se passe depuis et pourtant….

Pourtant, on attend toujours leur réponse aux questions suivantes :

- Pourquoi une « simple » spéculation sur les dettes immobilières américaines a-t-elle atteint toute la planète ?

Voir ici notre réponse sur Matière et Révolution

- Pourquoi a-t-elle fait plonger toutes les banques, tous les trusts, tous les financiers, toutes les assurances, l’ensemble du grand capital ?

Voir ici notre réponse sur Matière et Révolution

- Pourquoi les Etats et les banques centrales ont-elles mis plusieurs mois à se décider à sauver Lehman Brothers puis toutes les grandes banques, tous les trusts, toutes les grandes assurances, toutes les bourses, tous les financiers, la totalité de tout le grand capital, dans tous les pays du monde, dans toutes les régions du monde ?

Voir ici notre réponse sur Matière et Révolution

- Si c’est possible, pourquoi ne pas l’avoir fait dès 2007, pourquoi ne pas l’avoir fait en 2000, avec la faillite d’une série de capitalistes américains : Vivendi Universal, World Com et Enron notamment… Pourquoi ne jamais l’avoir fait dans toutes les dizaines de crises capitalistes du passé ?

Voir ici notre réponse sur Matière et Révolution

- Les thèses défendues par les groupes d’extrême gauche permettent-elles d’expliquer que les capitalistes soient tous sauvés, qu’aucune faillite n’ayant pu être déclarée, que le mécanisme de la crise capitaliste soit complètement entravé alors que la crise est le mécanisme fondamental de régulation du système ?

Voir ici notre réponse sur Matière et Révolution

- Ces thèses permettent-elles d’expliquer pourquoi on constate une chute massive des investissements productifs privés en 2007, chute qui se maintient dans les années suivantes malgré les aides publiques massives, à coups de milliers de milliards de dollars pour soutenir l’économie ?

Voir ici notre réponse sur Matière et Révolution

- Pourquoi le capitalisme ne repart pas ? Pourquoi les banques centrales en sont toujours à soutenir les trusts et les grandes banques ? Pourquoi les Etats en sont toujours à distribuer des sommes colossales pour soutenir l’économie ? Pourquoi dépensent-elles autant pour faire croire que le dynamisme économique est toujours là ?

Voir ici notre réponse sur Matière et Révolution

- Pourquoi les capitaux privés se refusent à investir dans le secteur productif alors que c’est de là que provient la fabrication de plus-value par le système capitaliste ?

- Pourquoi les banques sont-elles périodiquement en faillite et pourquoi est-il fatal de les "sauver" ?

Voir ici notre réponse sur Matière et Révolution

- Pourquoi l’ensemble des possédants de toute la planète sont-ils dans l’attente de la prochaine crise financière et reconnaissent que les fonds publics, des Etats et des banques centrales, ne seront plus capables de faire face au prochain effondrement boursier et financier, et pourquoi ont-elles déjà mis en place la mainmise des banques sur la totalité des comptes et des épargnes des particuliers ?

Voir ici notre réponse sur Matière et Révolution

- Pourquoi, dans la crise chinoise qui s’est déroulée ensuite, l’Etat chinois a-t-il choisi de bloquer toute liberté de revente des actions, avec l’accord de toutes les places financières mondiales, de tous les Etats et de tous les capitalistes ?

Voir ici notre réponse sur Matière et Révolution

- Pourquoi les aides invraisemblables de l’Etat japonais n’ont-elles pas permis à l’économie japonaise de repartir ?

Voir ici notre réponse sur Matière et Révolution

- Comment se fait-il qu’on constate une hausse des revenus des classes possédantes sans que celles-ci investissent dans la production ?

Voir ici notre réponse sur Matière et Révolution

- Les pouvoirs publics peuvent-ils, en régime capitaliste, pallier durablement au capital privé pour les investissements et pour combien de temps ? Peuvent-ils ainsi se passer des crises comme mode de régulation du capitalisme ?

Voir ici notre réponse sur Matière et Révolution

- Pourquoi les trusts et les banques « sauvées » par l’argent public ne sont pas nationalisés ?

Voir ici notre réponse sur Matière et Révolution

- Comment se fait-il que tous les capitalistes transforment leur trust en banque ?

Voir ici notre réponse sur Matière et Révolution

- Pourquoi les échanges commerciaux mondiaux baissent ? Pourquoi les protectionnismes montent ? Pourquoi les ventes d’armes et les guerres montent en même temps que les menaces de guerre mondiale ? Pourquoi les fascismes, les terrorismes, les contre-terrorismes violents, les dictatures, les répressions politiques et sociales montent partout dans le monde ?

Voir ici notre réponse sur Matière et Révolution

- Pourquoi le niveau de vie des peuples, la santé, le logement, le bien-être général chutent partout ? Pourquoi le chômage de masse se maintient ou monte partout ? Pourquoi la fissure entre l’infime minorité de grands capitalistes et les peuples travailleurs s’agrandit considérablement ?

Voir ici notre réponse sur Matière et Révolution

- Pourquoi la spéculation est-elle en permanence en augmentation, menaçant sans cesse de produire une bulle explosive ?

Voir ici notre réponse sur Matière et Révolution

- Peut-on cacher que ces mécanismes n’ont jamais été durables et même permanents ? Peut-on cacher que jamais les capitaux privés ne se sont durablement détournés des investissements privés ? Peut-on cacher que jamais la reprise n’a pas succédé à la crise ? Peut-on cacher que l’on n’a jamais sauvé tout le grand capital sur fonds publics ? Peut-on cacher que l’on n’a jamais pallié aux investissements privés par des investissements publics ? Peut-on cacher que les classes possédantes sont plus craintives que jamais vis-à-vis de l’avenir et ne voient devant elles que l’effondrement ? Peut-on cacher que toutes les politiques violemment antisociales et antidémocratiques, y compris dans les démocraties bourgeoises, découlent de cette peur des classes possédantes ?

Voir ici notre réponse sur Matière et Révolution

- Pourquoi les groupes d’extrême gauche sont-ils si réticents à reconnaître que le capitalisme a atteint ses limites ? Pourquoi ne reconnaissent-ils pas que les luttes réformistes, que les organisations réformistes sont complètement dépassées ? Pourquoi ne cherchent-elles pas à démasquer les efforts des classes possédantes et des Etats à leur service de cacher la gravité de la situation pour les classes possédantes, la signification de la mort du capitalisme, les conséquences politiques et sociales que cela implique pour les perspectives d’avenir ?

Voir ici notre réponse sur Matière et Révolution

POUR CONCLURE :

A quel mur infranchissable se heurte le développement capitaliste mondial ?

Voir ici notre réponse sur Matière et Révolution

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0