English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 14 - Livre Quatorze : PROLETAIRES SANS FRONTIERES > La police australienne tire sur une population de demandeurs d’asile (...)

La police australienne tire sur une population de demandeurs d’asile !

mercredi 19 février 2014

Plusieurs demandeurs d’asile ont été sérieusement blessés lors d’une tentative d’évasion survenue dans un centre de détention d’immigration géré par l’Australie, mais situé en Papouasie-Nouvelle-Guinée, a indiqué mardi un responsable.

Les violences qui ont éclaté lundi soir au camp de l’île Manus sont survenues au lendemain d’une bousculade moins sérieuse ayant mené à l’arrestation de huit demandeurs d’asile et fait 19 blessés, a affirmé le ministre australien de l’Immigration, Scott Morrison.

L’état de santé des personnes impliquées dans l’incident de lundi soir n’a pas été précisé.

Le gouvernement australien a prévenu les demandeurs d’asile qui tentent de se rendre en Australie par bateau qu’ils ne parviendraient jamais à destination.

Ils sont interceptés en mer et envoyés dans des centres de détention, sur l’île Manus ou sur l’île Nauru, une petite nation du Pacifique.

La ligne dure semble faire ses preuves, puisqu’aucun demandeur d’asile n’est parvenu à atteindre les côtes de l’Australie par bateau depuis le 18 décembre l’an dernier.

Les deux incidents ont débuté avec des manifestations à l’intérieur du centre, qui accueille plus de 1000 personnes.

Lundi soir, les demandeurs d’asile ont tenté de forcer les barrières de sécurité, mais ont rapidement été capturés, a précisé Scott Morrison.

Le Parti vert, dans l’opposition, soutient que les conditions de détention sur les deux îles sont inhumaines et que la politique gouvernementale met les demandeurs d’asile en danger.

Lire ici

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0