English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 02 - Livre Deux : SCIENCES > Coeur, cerveau et rythmes biologiques > Le cerveau, ou le pilotage du chaos des interactions neuronales > Albert Einstein a-t-il raison d’affirmer que nous n’utilisons que 10% des (...)

Albert Einstein a-t-il raison d’affirmer que nous n’utilisons que 10% des facultés de notre cerveau ?

mardi 5 juillet 2016, par Robert Paris

Albert Einstein a-t-il raison d’affirmer que nous n’utilisons que 10% des facultés de notre cerveau ?

C’était une belle galéjade puisque nous savons aujourd’hui que notre cerveau est le plus grand consommateur énergétique de tout notre corps (environ 20% de l’énergie produite chez l’adulte et jusqu’à 60% chez l’enfant).

Si 90% de l’organe n’était pas utilisé, il serait très surprenant qu’il puise autant d’énergie si précieuse au fonctionnement des autres organes. Ceci aurait constitué une perte importante à laquelle l’évolution aurait remédié en faisant diminuer la taille du cerveau. Avec un organe plus petit, davantage d’énergie aurait été disponible, ce qui aurait constitué selon les scientifiques, un avantage évolutif. Par ailleurs, l’observation de notre encéphale a confirmé son utilisation globale.

Les deux hémisphères cérébraux sont activés.

D’ailleurs, tout le fonctionnement du cerveau est fondé sur le fait que des neurones inactivés meurent rapidement. Ils ne sont plus nourris car c’est le passage du courant neuronal qui nourrit le neurone ! Des zones inactivées seraient détruites ou réattribuées à d’autres fonctions.

La réponse de La Recherche

La réponse de Maxisciences

La réponse d’Atlantico

La réponse de Wikipedia

La réponse de 20Minutes

La réponse de Podcastsciences

La réponse de Charlatans

La réponse de Allo-médecins

Il ressort clairement de tout cela que les fameux 10% d’Einstein étaient un boutade non scientifique !

Augmenter les capacités de notre cerveau, ce n’est nullement utiliser un plus grand pourcentage de son volume, ni de sa surface, ni de ses neurones, ni de ses réseaux. Nous les utilisons déjà tous et l’homme primitif utilisait déjà l’intégralité des siens !

Non, utiliser plus efficacement notre cerveau, ce n’est pas l’uiliser plus en quantité. C’est améliorer ses performances, construire plus d’interactions entre ses hémisphères, entre ses zones, mémoriser nos activités, les intégrer dans l’ensemble des autres activités cérébrales.

D’où vient l’intelligence humaine ?

Quelques idées fausses sur l’intelligence humaine

Comment fonctionne le cerveau humain

Imagerie cérébrale et fonctionnement du cerveau

Qu’est-ce que le cerveau dynamique ?

Est-ce notre cerveau qui a changé depuis que nous avons abandonné le stade chasseur-cueilleur ? Non !

Le cerveau ou le pilotage du chaos

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0