English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 02 - Livre Deux : SCIENCES > Géodynamique et climatologie de la Terre - Protection de la planète > Est-ce prouvé scientifiquement : la Terre se réchauffe-t-elle de manière (...)

Est-ce prouvé scientifiquement : la Terre se réchauffe-t-elle de manière catastrophique du fait de l’activité humaine ?

jeudi 16 juillet 2020, par Robert Paris

Est-ce prouvé scientifiquement : la Terre se réchauffe-t-elle de manière catastrophique du fait de l’activité humaine ?

Voici quatorze affirmations qui ne sont nullement prouvées « scientifiquement » ni autrement et ne peuvent en rien être prouvées car elles sont fausses :

- Il existe un paramètre physique mesurable appelé température globale de la Terre et il montre une hausse permanente depuis le début de l’activité industrielle. FAUX !

- Cette température globale suit de manière linéaire la hausse de la quantité de CO² dans l’air par effet de serre. FAUX !

- La hausse des températures est liée principalement à l’effet de serre et n’est combattue par aucun effet physique faisant chuter la température et le niveau de ce réchauffement est catastrophique. PAS PROUVE !

- Le CO² est le principal gaz à effet de serre. FAUX !

- La production en hausse du CO² atmosphérique est le facteur numéro un du climat et la cause première du réchauffement global de la planète qui se déroule toutes zones confondues de manière linéaire et irréversible. PAS PROUVE !

- Tous les glaciers fondent irrémédiablement. FAUX !

- Les deux pôles (ou même un seul) fondent de manière irréversible. FAUX !

- Le niveau des mers monte, recouvre les terres peu émergées et y menace la présence humaine. FAUX !

- Les migrations massives, les famines, les guerres, le recul de la santé mondiale, les maladies sont causés par le désordre climatique causé par l’homme. FAUX !

- La biodiversité est victime de la hausse des températures causée par l’activité humaine. PAS PROUVE !

- Le gaz carbonique est la principale pollution humaine, pire par exemple que le nucléaire et que la pollution chimique. FAUX !

- Tous les hommes sont coresponsables de la pollution et peuvent agir pour la faire diminuer en changeant leur mode de vie. FAUX !

- Les hommes, indépendamment de leur richesse ou de leur classe sociale, sont trop nombreux, produisent trop de richesses et exploitent trop la planète. FAUX !

- Les scientifiques possèdent un modèle informatique du climat de la Terre qui permet de prédire l’avenir de manière assez sure. PAS PROUVE !

Redisons-le : chacune de ces quatorze affirmations péremptoires est fausse, entièrement ou partiellement, ou n’est pas prouvée…

Les seules affirmations exactes sont : l’effet de serre existe et entraîne un réchauffement naturel sans action de l’homme qui est augmentée faiblement par l’action de l’homme, le CO² n’en est pas le principal gaz, et cet effet est relativement faible par rapport à bien d’autres comme le soleil, les nuages, les courants marins, les vents, l’activité tectonique, le noyau terrestre, etc.

Personne n’a jamais été capable de définir une température globale terrestre.

Aucune prédiction concernant le réchauffement ou le refroidissement à venir de la planète Terre n’est scientifiquement possible dans l’état actuel de nos connaissances scientifiques.

Aucun modèle réellement prédictif du climat n’existe.

Le 10 décembre 2007, le sérieux journal Le Monde titrait : « Le réchauffement climatique pourrait déclencher une guerre civile mondiale. »

Inutile de se couvrir de preuves scientifiques pour proférer de telles contrevérités sociales et politiques.

C’est l’effondrement du capitalisme et lui seul qui est cause du développement mondial des révolutions sociales qui peuvent tout à fait emporter définitivement le capitalisme, système en perte de vitesse et qui aimerait bien accuser le CO² plutôt que de reconnaître que la propriété privée des moyens des richesses et des moyens de production par une infime minorité est désormais dépassée et ne peut plus fonctionner.

Le seul réchauffement évident a un caractère social et la réponse que lui donnent les classes possédantes, c’est le réchauffement de la répression, des fascismes, des guerres… Bien entendu, ces politiques proviennent de la chute du capitalisme, pas de la hausse du CO² !

Plusieurs prédictions des tenants du réchauffement global ne se sont pas produites dans les temps qui avaient été prédits :

- Les glaciers de l’Himalaya n’ont pas fondu

- Les atolls du Pacifique qui sont au niveau de la mer n’ont pas été évacués

- Le courant Gulf Stream n’a pas disparu

- Les graphiques n’indiquent pas que la hausse du CO² préexiste à la hausse de la température

- La fonte des neiges du Kilimandjaro et l’assèchement du lac Tchad ne sont pas liés au réchauffement global

- Les ours du pôle nord sont menacés

- Les ouragans en hausse sont liés au réchauffement global

- Les coraux disparaissent du fait de la même cause

Aucune de ces affirmations ne peut être scientifiquement constatée.

Une affirmation est particulièrement fausse : le GIEC est un organisme scientifique de spécialistes en climatologie. Il serait bien plus exact de dire : le GIEC est entièrement manipulé par les gouvernants et les institutions privées, étatiques et semi-étatiques qui ont intérêt à favoriser le nucléaire.

De toutes manières, est-ce une bonne idée de transformer la science en moyen de justifier et d’imposer des politiques gouvernementales sur le plan économique, social et sociétal ? Certainement pas ! Le capitalisme n’a reçu aucune justification scientifique en tant que système social et cela n’empêche pas tous les participants du GIEC de le soutenir de toutes leurs forces !!!

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0