English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 08- Livre Huit : ACTUALITE DE LA LUTTE DES CLASSES > Lutte ouvrière réprimée en Chine

Lutte ouvrière réprimée en Chine

mardi 18 août 2009

Chine : manifestation d’ouvriers de la sidérurgie contre le rachat de leur entreprise au Henan

Des centaines d’ouvriers de la sidérurgie manifestent contre le rachat de leur entreprise par une société privée dans la province du Henan (centre).

Des travailleurs de la Linzhou Steel Corporation de la ville d’Anyang au Henan se sont réunis à l’extérieur de l’usine, pour protester contre le rachat de celle-ci, demander des indemnisation plus importantes et une solution aux problèmes des avantages et des salaires non payés depuis le début de la restructuration de l’usine, ont déclaré samedi des témoins.

Selon les témoins, la police de la ville de Linzhou, sous l’administration de la ville d’Anyan, a essayé de disperser la foule.

Une manifestation a commencé mercredi et pris fin à 03H00 dans la nuit de vendredi à samedi, a révélé Liu Haiying, directeur du Département de l’information de Linzhou.

Les ouvriers auraient enfermé dans une pièce, mercredi, un responsable de la succursale locale de la Commission de contrôle et de gestion des biens publics.

Cette entreprise d’Etat, établie dans les années 1970, emploie plus de 3 000 personnes.

La restructuration de l’usine a commencé en 2008 et dès ce moment, les employés ont plusieurs fois manifesté pour le paiement d’arriérés de salaire et la solution aux problèmes administratifs.

L’usine a été vendue aux enchères à une société sidérurgique privée le mois dernier.

Une équipe de médiation, composée de responsables du Parti communiste chinois et de responsables du gouvernement, a suspendu l’accord du rachat après des négociations avec les ouvriers et promis de prendre en considération leurs opinions quant à la future réforme de la société.

Cependant la société privée insiste sur le fait que le rachat s’est effectué légalement et qu’il doit être honoré, a indiqué Liu Haiying.

Pour le journal China Daily de samedi, l’entreprise privée a racheté la Linzhou Steel Corporation le 24 juillet à un prix inférieur à l’offre initial.

Les ouvriers licenciés ne toucheraient qu’une indemnité de 1 090 yuans (159,5 dollars) par année d’ancienneté dans l’entreprise.

Selon le China Daily, des milliers d’ouvriers mécontents avaient occupé les rues depuis mercredi, car ils considéraient cette privatisation comme un acte destiné à les marginaliser et à "les vendre" dans le seul but de remplir les poches de ceux qui sont riches et puissants.

Selon le journal, la police armée a été déployée vendredi pour disperser la foule.

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0