English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 08- Livre Huit : ACTUALITE DE LA LUTTE DES CLASSES > Cheminots en grève les 3 et 4 avril… et après ?

Cheminots en grève les 3 et 4 avril… et après ?

lundi 2 avril 2018

Cheminots en grève les 3 et 4 avril… et après ?

Suivent les chiffres dont on peut disposer pour les journées d’action du 3 et 4 avril 2018 à la SNCF. Ils témoignent d’une volonté d’agir massive et démontrent plus encore que la "stratégie" syndicale de refus de la grève générale n’est pas une vraie réponse mais un contournement de ce mécontentement :

48% gréviste DII, dont :

- 77% chez les conducteurs,

- 95% chez les contrôleurs,

- 90% chez les aiguilleurs.

Trains assurés :

- TGV 12%,

- intercités 13%,

- TER 6%.

Petit rappel, quand la SNCF parle de 48% de grévistes, elle parle uniquement des agents soumis à DII (ils doivent se déclarer 48h à l’avance ),

pour les autres elle ne dispose d’aucun chiffe.

Mais le taux de 48% sera largement dépassé.

Rien ne dit que le choix de la journée d’action à répétition serve à autre chose qu’à éviter la convergence des luttes.

Remarquons que la CGT propose au secteur de l’Energie d’en faire de même, mais séparément et pas aux mêmes dates !!!

La participation à la grève de Carrefour montre là aussi que l’exaspération des salariés est montée d’un cran. Mais, là aussi, aucune jonction avec les autres luttes pour le moment. Les seuls qui défendent la convergence des luttes de manière claire et publique sont... les étudiants !!!

Après ? On lutte séparément, cheminots seuls, énergie seuls, hospitaliers seuls, postiers seuls, Carrefour seuls, Air France seuls, ou tous ensemble ?

Les cheminots en grève défendent les intérêts des usagers et ceux de tous les travailleurs

Mais les cheminots doivent-ils défendre seuls le Rail public, l’ensemble du service public et toute la classe ouvrière ?

Comment les cheminots peuvent gagner...

Que se passe-t-il à la SNCF ? Quelle perspective de lutte pour les cheminots ?

Lutter, oui, mais dans quelle perspective et avec quelle organisation ?

Pour ne pas se battre désorganisés et les yeux bandés

C’est toute la société qui dérape et c’est toute la classe ouvrière qui peut faire face

Les fonctionnaires avec les cheminots

Tout le service public est attaqué !

Comment reconstruire l’unité de la classe ouvrière ? En menant la lutte des classes vers la révolution sociale !

Comment lutter pour… gagner ?

Pour ne pas se battre désorganisés et les yeux bandés, il faut aux salariés un collectif de coordination et d’initiative interprofessionnel

La boussole dont la classe ouvrière a besoin

Pour de nouvelles assemblées générales interprofessionnelles préparant un mouvement d’ensemble

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0