English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 0 - PREFACE > Le rôle attribué aux vaccins dans la santé publique est très exagéré et (...)

Le rôle attribué aux vaccins dans la santé publique est très exagéré et faussement expliqué

jeudi 8 avril 2021

Le rôle attribué aux vaccins dans la santé publique est très exagéré et faussement expliqué.

Avertissement : cet article n’est pas anti-vaccins ni pro-vaccins, ni même une simple relativisation du rôle des vaccins. Il vise à combattre un mensonge médiatique sur le progrès qui serait systématiquement issu d’une pratique vaccinale massive…

Les vaccins ne parviennent pas souvent à combattre les épidémies.

« Des maladies continuent de sévir à travers le monde alors que des vaccins existent : La coqueluche a resurgi aux États-Unis, en particulier en Californie, depuis 2011. La rubéole sévit en Europe de l’Est, notamment en Pologne et en Roumanie, depuis 2012. Entre 2008 et 2013, la rougeole est réapparue en force en Europe de l’Ouest, notamment en Allemagne et à l’Est de la France. »

Source : https://www.inserm.fr/information-e...

La grippe n’est presque jamais bien combattue par les vaccins parce que la grippe mute !!! Ainsi, on vaccine en 2020 contre la grippe de 2019 alors qu’elle a muté et on ne le dit pas aux personnes qu’on vaccine !!! Rajoutons que le H5N1, ou grippe aviaire, continue de se promener sur la planète…

Source : https://www.bfmtv.com/sante/coronav...

Ebola est actuellement combattu sans vaccin !!! Les labos ne se disputent pas pour présenter leurs vaccins à une Afrique démunie !!!

On prétend souvent que la vaccination a tout fait dans l’augmentation de la santé publique alors que l’essentiel provient d’une amélioration du bien-être (traitement des nouveaux-nés, hygiène, alimentation, vêtements, etc.), le reste des antibiotiques, et… un tout petit peu les vaccins.

On lit un peu partout que la vaccination covid protège l’individu mais c’est faux !

En fait, la vaccination, quand elle a de l’effet ce qui n’est pas souvent le cas en particulier à cause des variants, a un but collectif et non individuel.

D’autre part, un vaccin peut stopper la sévérité des symptômes et pas la maladie, ce qui fait que la personne vaccinée peut tomber malade et aussi propager la maladie !!! On a maintenant une tonne d’exemples de personnes qui ont contracté la covid après avoir été vaccinées contre lui !!!

Le ministère de la santé lui-même précise : "En l’état des connaissances, les vaccins aujourd’hui disponibles ou en cours de développement réduisent la sévérité des symptômes, mais la réduction de la contagiosité est incertaine. C’est pour cela qu’il est recommandé de poursuivre le respect des gestes barrières, même lorsqu’on est vacciné."

Voici un exemple de telles exagérations du rôle des vaccins mais qui a le mérite de rappeler ce caractère collectif et non individuel des vaccins :

« On doit surtout ce spectaculaire progrès à la vaccination généralisée, conjuguée bien sûr à l’hygiène et à une bonne alimentation. En effet, lorsqu’une population est vaccinée en masse contre le microbe (virus ou bactérie) d’une maladie contagieuse, elle bénéficie d’une immunité collective : même si une personne est infectée, la contagion ne peut pas s’étendre puisque son entourage est déjà immunisé, si bien que les personnes qui ne peuvent pas être vaccinées – notamment les nouveaux-nés et les personnes dont l’immunité est affaiblie – sont protégées par la résistance du groupe. Le taux de vaccination qui permet d’atteindre cette immunité collective dépend des maladies : plus une maladie est contagieuse, plus le taux de vaccination nécessaire est élevé. Il est par exemple de 95% pour la rougeole, et de 70% pour l’hépatite B. »

Source : https://www.infovac.ch/fr/faq/les-e...

On nous présente la vaccination de masse comme le seul recours comntre la pandémie covid, mais, dans l’Histoire, quelle épidémie massivement contagieuse et mortelle a été arrêtée par une vaccination massive ? Aucune !

Ni le sida…

Ni Ebola…

Ni le choléra…

Ni la grippe espagnole. ...

Ni la peste noire…

Ni la peste de Marseille…

Ni la variole…

Ni le typhus…

Ni la peste de Justinien. ...

Ni la fièvre jaune. ...

Ni la grippe asiatique. ...

Ni la grippe de Hong Kong…

Ni rien, ni microbe, ni virus : aucune pandémie massive en cours n’a jamais été arrêtée par une vaccination massive…

Dans le cas de covid, c’est pure spéculation car on ignore si, pour cette maladie, il existe même une immunité collective !!!! L’étude de l’immunité (individuelle et collective) au covid commence à peine.

Quelle épidémie s’est arrêtée d’une manière qui est actuellement pleinement comprise des scientifiques ? Aucune !!!

« On ne connait toujours pas précisément quels ont été les mécanismes qui ont conduit à la brusque disparition de la peste en Europe. »

Source : https://www.sciencesetavenir.fr/arc...

On a des hypothèses variées de fin des épidémies mais pas de certitude :

https://www.francetvinfo.fr/sante/m...

Le discours rassurant selon lequel le capitalisme (égale progrès en marche avec notamment les vaccinations de masse) avait détruit définitivement les épidémies est parfaitement mensonger. Toute la partie de la planète qui n’a pas vraiment connu le développement du bien-être a continué à être particulièrement sujette aux pandémies !!!!

Et, maintenant que le capitalisme est en chute libre, pour des raisons qui n’ont rien à voir avec la santé publique mais avec la loi du grand capital, c’est toute la planète qui peut être menacée par des pandémies !!

Lire encore sur les vaccins

3 Messages de forum

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0