Accueil > 0 - PREFACE > 𝐔𝐧𝐞 𝐭𝐫𝐢𝐛𝐮𝐧𝐞 contre la lutte de classe 𝐬𝐢𝐠𝐧𝐞́𝐞 𝐞𝐧𝐭𝐫𝐞 𝐚𝐮𝐭𝐫𝐞𝐬 𝐩𝐚𝐫 𝐥𝐞 𝐍𝐏𝐀 𝐞𝐭 (...)

𝐔𝐧𝐞 𝐭𝐫𝐢𝐛𝐮𝐧𝐞 contre la lutte de classe 𝐬𝐢𝐠𝐧𝐞́𝐞 𝐞𝐧𝐭𝐫𝐞 𝐚𝐮𝐭𝐫𝐞𝐬 𝐩𝐚𝐫 𝐥𝐞 𝐍𝐏𝐀 𝐞𝐭 𝐀𝐧𝐚𝐬𝐬𝐞 𝐊𝐚𝐳𝐢𝐛 𝐝𝐞 𝐑𝐞́𝐯𝐨𝐥𝐮𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐏𝐞𝐫𝐦𝐚𝐧𝐞𝐧𝐭𝐞 𝐚𝐯𝐞𝐜 𝐥𝐚 𝐠𝐚𝐮𝐜𝐡𝐞 𝐝𝐮 𝐂𝐚𝐩𝐢𝐭𝐚𝐥 !

vendredi 21 octobre 2022

𝐔𝐧𝐞 𝐭𝐫𝐢𝐛𝐮𝐧𝐞 contre la lutte de classe 𝐬𝐢𝐠𝐧𝐞́𝐞 𝐞𝐧𝐭𝐫𝐞 𝐚𝐮𝐭𝐫𝐞𝐬 𝐩𝐚𝐫 𝐥𝐞 𝐍𝐏𝐀 𝐞𝐭 𝐀𝐧𝐚𝐬𝐬𝐞 𝐊𝐚𝐳𝐢𝐛 𝐝𝐞 𝐑𝐞́𝐯𝐨𝐥𝐮𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐏𝐞𝐫𝐦𝐚𝐧𝐞𝐧𝐭𝐞 𝐚𝐯𝐞𝐜 𝐥𝐚 𝐠𝐚𝐮𝐜𝐡𝐞 𝐝𝐮 𝐂𝐚𝐩𝐢𝐭𝐚𝐥 !

Cette tribune datée de 2021 éclaire sur les buts des signataires...

https://www.liberation.fr/idees-et-debats/tribunes/les-raffineurs-de-grandpuits-ont-raison-contre-total-20210308_AMDD7VXW6FDF5DU4XNLLSJSTBA/?redirected=1

Quel est l’intérêt d’une telle tribune quand des non-grévistes (certains des signataires) et des syndicats CGT n’appellent pas à rejoindre le mouvement mais seulement à applaudir les raffineries en grève ? Il s’agit pour eux en réalité de lutter contre toute extension réelle de la grève vers une grève de masse qui poserait la question de savoir qui doit diriger la société : les capitalistes ou le prolétariat ?

Leur soutien n’est effectivement nullement un soutien à la lutte de classe qui doit être menée ! Fini le slogan du Manifeste du Parti Communiste de Marx et Engels : "Prolétaires de tous le pays, Unissez-vous !" C’est du bio ou de l’écolo que ces signataires veulent vendre :

"A Grandpuits, nous avons assisté à la rencontre de la lutte sociale et de la lutte écologique. Cette alliance est porteuse d’avenir. Pour l’environnement, pour l’emploi et dans l’intérêt de toutes et tous."

Plus aucune référence à la lutte internationale du prolétariat ou des femmes, à l’heure où les travailleurs du Pétrole en Iran sont entrés en lutte du côté des femmes contre la dictature capitalo-religieuse des mollahs. Comme le "néo-féminisme", le "néo-écologisme" de ces gens-là n’a rien à voir avec la lutte de classe du prolétariat ! Au contraire ils lui sont profondément hostiles.

Ce type de tribune, non seulement, n’est en rien un soutien au combat de classe que le prolétariat doit mener, à savoir la lutte en vue de l’abolition de la propriété privée des moyens de production et du salariat, qui suppose une lutte contre l’Etat capitaliste auquel ces signataires s’adressent en réalité : "nous renouvelons ici notre soutien aux revendications des travailleurs et insistons sur l’urgence que celles-ci soient entendues." Comprenons : « entendues » par l’Etat !

Cette tribune, loin de dénoncer l’Etat d’un point de vue communiste révolutionnaire et de mettre en avant comme tâche pratique la destruction de l’appareil d’Etat capitaliste, perpétue en réalité l’illusion social-démocrate et réformiste sur l’Etat qui serait au-dessus des classes ! S’adresser au porte flingue des capitalistes pour qu’ils « entendent » les travailleurs n’est ni plus ni moins qu’une reconnaissance du "dialogue social" qui n’est que collaboration de classe !

Ce type de tribune ne défend donc en rien les travailleurs et leurs intérêts fondamentaux ! Elle est surtout un moyen de pousser sa carrière universitaire, syndicale ou politique en montrant patte blanche à la gauche du capital ! Pour cela, il suffit de signer de telles tribunes....

Bref un soutien qui n’est en rien un soutien aux travailleurs mais bel et bien en réalité un soutien à la collaboration de classe et à l’union nationale avec sa bourgeoisie ! Pour défendre leurs intérêts, nous, travailleurs, n’auront d’autres choix que de nous organiser de manières autonomes et indépendantes dans le cadre d’un vaste réseau international de comités de grèves que ces extrêmes gauches syndicales, ces syndicats et la gauche combattent de toutes leurs forces ! Renverser le capitalisme suppose déjà de renverser le réformisme et sa camisole politique au sein du prolétariat et du peuple travailleur !

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.