English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 03 - Livre Trois : HISTOIRE > Ceux qui dictent les dates ...

Ceux qui dictent les dates ...

mercredi 10 janvier 2018

Ceux qui dictent les dates et les chronologies sont ceux qui commandent à la société et à l’Histoire ou, du moins, à son récit

article de Tiekoura Levi Hamed

Bonne nouvelle année ! Mais elle se fête quand ? Ben voyons ! Le premier janvier ! C’est bien évident !

On ne se souvient même plus que c’est l’empire romain (une bonne partie du monde occidental de l’époque) qui l’a décidé ni quand…

Même dans le monde occidental, même dans le monde romain, le 1er Janvier n’a pas toujours été le premier jour de l’année. Et janvier n’a pas toujours été le premier mois de l’année. Mars est initialement le premier mois de l’ancien calendrier romain. C’est en 46 av. J.-C. que l’empereur romain Jules César décida que le 1er janvier serait le Jour de l’An. Le nom du mois Janvier vient de Janus, le dieu des portes et des ouvertures. Janus a deux faces, l’une tournée vers l’avant (le futur), l’autre vers l’arrière (le passé). Plus tard et sous le règne de l’empereur de l’Occident Charles Ier, dit le Grand ou Charlemagne, l’année commençait à Noël, le 25 décembre. Du temps des rois capétiens, l’année débutait le jour de Pâques. Ce n’est que depuis 1622, que le nouvel an est à nouveau fixé au 1er janvier. Une mesure prise par le Pape qui permet surtout de réaffirmer le caractère chrétien et papal du pouvoir occidental…

On ne se souvient pas non plus que nombre de peuples, de sociétés, de civilisations ne comptaient pas du tout à partir du premier janvier et que cela a été imposé finalement au monde car commander aux dates, c’est apposer sa marque sur le monde !

Qui se rappelle que le « nouvel an » des Kurdes est le 21 mars, que le nouvel an des Juifs est le 9 septembre, que le nouvel an des Arabes est le 11 septembre, que le nouvel an des Aztèques est le 12 février, que le nouvel an des Chinois est le 16 février, que le nouvel an des Esquimaux est lui aussi début janvier (c’est le solstice) mais rien à voir avec le nouvel an chrétien, etc. ?

L’Histoire est écrite par les vainqueurs. Si bien que c’est la bourgeoisie qui a décrété que le 14 juillet 1789 serait la date de la Révolution française. La prise de la Bastille était-elle plus importante que la prise du château royal des Tuileries ? Vous n’aurez pas à vous poser la question puisque l’Histoire est écrite pour vous l’éviter !

L’empire capitaliste dicte ses dates aujourd’hui comme autrefois l’empire aztèque, l’empire assyrien, l’empire romain ou l’empire ottoman.

Il dicte ainsi sa lecture de l’Histoire.

Par exemple, sa date de la fin de l’esclavage, c’est sa loi de 1848 qui en accorde la fin (tout en le maintenant sous une forme nouvelle du colonialisme), mais pas la vague de révolte des esclaves des années 1700-1800 !

Ou encore, sa date des indépendances des peuples coloniaux, c’est son accord de 1958 qui lui a permis de mettre ses propres roitelets africains au pouvoir et pas la révolution d’Octobre 1917, quand le prolétariat russe, ayant pris le pouvoir, a proclamé le droit à l’indépendance de tous les peuples de la Terre et a lancé des mouvements révolutionnaires en ce sens aux quatre coins du monde…

De même, la date de la découverte de l’Amérique, c’est Christophe Colomb, ambassadeur en armes des colonisateurs européens et pas les chasseurs qui, passant par le détroit de Behring sur la glace en suivant les troupeaux de rennes, ont commencé à coloniser la « nouveau monde » et de former les sociétés indiennes des Amériques, avant d’être massacrés, génocidés, ethnocidés par les conquérants européens !

La date de la révolution bourgeoise, pour l’Histoire, c’est celle décrétée par les classes dirigeantes capitalistes ! C’est 1789 en France. Oubliée la révolution anglaise qui a condamné à mort son roi ! Même la bourgeoisie anglaise victorieuse veut l’oublier, dans sa nouvelle respectabilité de type nobiliaire ! Mais surtout oubliée la révolution d’Etienne Marcel, à l’époque de la « guerre de Cent Ans », en 1356 ! Bien avant cela, oubliée les révolutions bourgeoises de Chine qui ont pourtant faillit triompher bien avant l’Europe, donnant à la Chine la domination mondiale ! Ces révolutions sont à peu près contemporaines de la fameuse naissance d’un dénommé « Jésus ». C’est dire que, quand les uns en étaient encore à la crèche, les autres visaient la domination mondiale de la bourgeoisie, car la bourgeoisie chinoise en était déjà à la mondialisation ! Certes, elle a été écrasée militairement par une contre-révolution effroyable qui a massacré une partie notable de la population, mais elle avait déjà postulé à transformer le monde. Et cela ne plait pas du tout à la bourgeoisie capitaliste d’aujourd’hui qui prétend avoir inventé la révolution bourgeoise en 1789 !

Comme on le voit, il n’y a rien de neutre dans le choix des dates !

Affirmer que « nous sommes tous les premier janvier », c’est dire que nous serions tous partie prenante d’une Europe occidentale, chrétienne, catholique, féodale puis bourgeoise et capitaliste !

C’est pour cela que la classe possédante tient tant à « prendre date » !!!

Un autre exemple :

L’importance du calendrier chez les Mésopotamiens

1 Message

  • Ceux qui dictent les dates ... 11 janvier 21:43, par max

    L’empire capitaliste dicte ses dates aujourd’hui comme autrefois l’empire aztèque, l’empire assyrien, l’empire romain ou l’empire ottoman.

    Il dicte ainsi sa lecture de l’Histoire.

    il assène d’autant plus fortement ces soi disant vérités que le monde capitaliste s’écroule !

    Répondre à ce message

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0