English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 04 - Livre Quatre : HISTOIRE CONTEMPORAINE > Le coronavirus sert à quoi et à qui ?

Le coronavirus sert à quoi et à qui ?

mardi 10 mars 2020

La Péninsule italienne ne sera pas longtemps restée coupée en deux. Moins de quarante-huit heures après la mise en place de mesures de confinement des habitants de la Lombardie, ainsi que de quatorze provinces du nord de la Péninsule, le président du conseil italien, Giuseppe Conte, a annoncé lundi 9 mars au soir, depuis la salle de presse du Palais Chigi et dans une ambiance d’extrême gravité, la généralisation des restrictions à l’ensemble du pays, jusqu’au 3 avril : « Nous allons tous devoir renoncer à quelque chose », a-t-il prévenu, avant d’annoncer cette mesure sans précédent, en temps de paix, dans une société démocratique.

Aucune fuite dans la presse, cette fois, et pas l’ombre d’une déclaration politique dissonante à l’horizon : l’heure est à l’unité nationale. Le changement d’ambiance, en quelques heures, est saisissant. A compter de mardi matin, ce sont donc 60 millions de personnes qui sont invitées à restreindre le plus possible leurs mouvements, et tous les rassemblements sportifs ou culturels qui sont annulés.

L’armée quadrille, ferme la circulation et la contrôle. Tout déplacement doit être justifié et toute fausse justification est imputée comme crime d’Etat !!!

On commence à voir la couleur de la réaction des classes possédantes qui est une réaction face à la crise économique et sociale qui vient plus que face à un désastre sanitaire !!!

8 Messages de forum

  • Le coronavirus sert à quoi et à qui ? 10 mars 16:49, par Robert Paris

    Une heure avant cette mesure répressive, personne n’était au courant et c’est donc un acte de dictature militaire ! Le virus a bon dos !

    Répondre à ce message

  • Le coronavirus sert à quoi et à qui ? 10 mars 18:17, par Florent

    Effectivement, c’est un vrai coup d’état militaire qui a été opéré !

    Répondre à ce message

  • Le gouvernement américain prétend que le virus n’est pas grand chose et que l’important c’est de relancer l’économie. Le gouvernement français affirme lui aussi prioriser l’économie et ne pas vouloir prendre des mesures à l’italienne... pour le moment !!! Et c’est ce "pour le moment" qui en dit le plus ! Car, ensuite, il est ^prêt à mettre en place la dictature militaire sous prétexte de virus !!!

    Répondre à ce message

  • Le coronavirus sert à quoi et à qui ? 11 mars 08:20, par un lecteur étonné

    Pourquoi l’Italie agit différemment ?

    Répondre à ce message

  • Le coronavirus sert à quoi et à qui ? 11 mars 08:22, par Robert Paris

    Indépendamment du coronavirus, l’économie de l’Italie était déjà au bord de l’effondrement et a tout intérêt à faire passer des mesures drastiques, politiques et économiques ainsi que sociales, sous prétexte de santé publique. L’arrêt de l’économie représente une prise en mains politique et sociale d’ampleur et aussi une chute libre du niveau de vie de la population.

    Répondre à ce message

  • Le coronavirus sert à quoi et à qui ? 11 mars 10:36, par impressionnant

    Macron annonce qu’il "n’exclue pas" de faire pareil que l’Italie. L’UE veut que tous les Etats fassent la même chose...

    Répondre à ce message

  • Ce n’est pas la santé que défend l’Etat militaire coronavirus !!! En effet, les Italiens ne sont pas autorisés à ne pas utiliser les transports ou à ne pas aller au travail !!! Ils sont encadrés militairement dans toute leur existence !!!

    "Lo resto a casa" ("je reste à la maison") n’interdit pas les déplacements mais les limite considérablement. Les Italiens sont autorisés à sortir de chez eux pour des "impératifs professionnels dûment vérifiés" et "des situations d’urgence, pour des raisons de santé". Concrètement, pour se rendre au travail ou en cas de maladie. Le décret exige que les habitants justifient leurs allers et venues en remplissant au préalable un formulaire.

    Répondre à ce message

  • Le coronavirus sert à quoi et à qui ? 12 mars 07:38, par auguste

    Tout d’abord, on constate une fois de plus une tendance croissante à utiliser l’état d’exception comme paradigme normal de gouvernement. Le décret-loi immédiatement approuvé par le gouvernement « pour des raisons de santé et de sécurité publiques » entraîne une véritable militarisation « des municipalités et des zones où a été contrôlée positive au moins une personne dont la source de transmission est inconnue ou dont le cas n’est pas imputable à une personne provenant d’une zone déjà infectée par le virus » . Une formule aussi vague et indéterminée permettra d’étendre rapidement l’état d’exception dans toutes les régions, car il est presque impossible que d’autres cas ne se produisent pas ailleurs.

    Considérez les graves restrictions à la liberté prévues par le décret : interdiction de sortir de la municipalité ou de la zone concernée pour toute personne présente dans la municipalité ou la zone ; interdiction d’accès à la municipalité ou à la zone concernée ; suspension des manifestations ou initiatives de toute nature, des événements et de toute forme de réunion dans un lieu public ou privé, y compris culturel, récréatif, sportif et religieux, même s’ils ont lieu dans des lieux fermés ouverts au public ; suspension des services éducatifs pour les enfants et des écoles de tous les niveaux, ainsi que de la fréquentation des activités scolaires et d’enseignement supérieur, à l’exception des activités d’enseignement à distance ; suspension des services pour l’ouverture au public des musées et autres institutions culturelles et des lieux visés à l’article 101 du code du patrimoine culturel et du paysage, conformément au décret législatif du 22 janvier 2004, n. 42, ainsi que l’efficience des dispositions réglementaires sur l’accès libre et gratuit à ces institutions et lieux ; suspension de tous les voyages éducatifs, tant dans le pays qu’à l’étranger ; suspension des procédures collectives et des activités des bureaux publics, sans préjudice de la prestation des services essentiels et d’utilité publique ; application de la mesure de quarantaine avec surveillance active des personnes ayant été en contact étroit avec des cas confirmés de maladie infectieuse généralisée.

    La mesure italienne est absurde : ou il fallait arrêter l’économie et réellement laisser les Italiens « a casa » sans aller au travail ou il ne fallait pas empêcher les déplacements : c’est complètement contradictoire !

    Répondre à ce message

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0