English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 04 - Livre Quatre : HISTOIRE CONTEMPORAINE > François Fillon, émanation de la droite ultra-conservatrice catholique

François Fillon, émanation de la droite ultra-conservatrice catholique

lundi 21 novembre 2016

Le choix de François Fillon en tête du premier tour des primaires de la droite et du centre est la première intervention directe de l’Eglise dans la vie politique en France. C’est l’intervention du catholicisme politique qui a permis à François Fillon de triompher. L’Eglise a demandé à ses fidèles de voter pour lui…

Fillon est rentré en campagne pour la primaire de la droite en rappelant qu’il est allé à l’Assomption, à l’abbaye de Solesmes, son village, twittant cette piété pour que nul ne la rate, affichant le message : « Retrouver nos racines chrétiennes et l’esprit des Béatitudes »… Puis opposant, dans son premier discours de candidat, cette piété authentique à l’artificialité des postures sarkozystes : « Ce n’est pas en se précipitant à la messe du 15 août après avoir convoqué les photographes ou en courant au Vatican pour tenter de regagner quelques voix chez les catholiques après les avoir provoqués, maltraités et même parfois réprimés que l’on se montre à la hauteur de ce rendez vous de l’Histoire. »

En campagne pour la présidence de l’UMP, Fillon eut une remarque sur les « origines » de son rival Copé – origines juives si tant est qu’on a oublié. Pour Sarkozy, il n’avait pas besoin de les souligner, ce dernier l’avait suffisamment fait démagogiquement… Lui, Fillon, n’a pas cessé de mettre en avant ses « origines » et ses convictions catholiques !!! Il a même déclaré que les traditions musulmanes et juives n’avaient plus de sens dans le monde actuel…

Pour obtenir le soutien de l’Eglise, Fillon avait écrit une lettre aux évêques de France

Le Monde du 21 novembre écrit : « M. Fillon est effectivement de foi catholique. Tendance La Manif pour tous, à laquelle il avait encore adressé un message de « sympathie » il y a un mois. Avant le scrutin, l’ancien premier ministre bénéficiait déjà du soutien de Sens commun, émanation politique des catholiques du mouvement de droite ultra conservatrice au sein de la « manif pour tous » ayant pratiqué un entrisme au sein des Républicains (LR). Et pour nombre de ces catholiques-là, la primaire de la droite et du centre a désormais fait de lui « le vote utile » »

La laïcité bourgeoise prend l’eau de toutes part… La république aussi et ne parlons plus de la démocratie…

Le choix de François Fillon en tête du premier tour des primaires de la droite et du centre est la première intervention directe de l’Eglise dans la vie politique en France. C’est l’intervention du catholicisme politique qui a permis à François Fillon de triompher. L’Eglise a demandé à ses fidèles de voter pour lui…

Pour obtenir le soutien de l’Eglise, Fillon avait écrit une lettre aux évèques de France

Le Monde du 21 novembre écrit : « M. Fillon est effectivement de foi catholique. Tendance La Manif pour tous, à laquelle il avait encore adressé un message de « sympathie » il y a un mois. Avant le scrutin, l’ancien premier ministre bénéficiait déjà du soutien de Sens commun, émanation politique des catholiques du mouvement de droite ultra conservatrice au sein de la « manif pour tous » ayant pratiqué un entrisme au sein des Républicains (LR). Et pour nombre de ces catholiques-là, la primaire de la droite et du centre a désormais fait de lui « le vote utile » »

La laïcité bourgeoise prend l’eau de toutes part… La république aussi et ne parlons plus de la démocratie…

La version pro-religion de la laïcité selon Fillon

11 Messages de forum

  • Plusieurs fois ministre de l’Education nationale (sous-entendu enseignement public !!!), Fillon, digne rejeton de l’enseignement confessionnel catholique, déteste les enseignants du public qu’il taxe tous de « gauchistes » ?!!! Il étudie ensuite au collège privé de Saint Michel des Perrais, à Parigné-le-Pôlin, d’où il est exclu provisoirement pour avoir jeté une ampoule lacrymogène en plein cours. Il est inscrit ensuite au lycée Notre-Dame de Sainte-Croix, au Mans, d’où il est exclu pendant quelques jours pour indiscipline (pour avoir mené un rassemblement d’élèves demandant la démission d’une professeur d’anglais, qu’il jugeait incompétente) avant d’être réintégré.
    Il déclare :

    « Les pays qui ont les meilleurs résultats scolaires ont une organisation différente, qui donne plus de libertés aux établissements scolaires et plus de cohérence aux équipes pédagogiques. Chez nous, la centralisation et la verticalité restent dominantes. »
    « Il faut permettre aux chefs d’établissement d’exclure les élèves les plus perturbateurs et de les confier à des établissements chargés de rectifier leur comportement et de les remettre sur la voie des apprentissages scolaires fondamentaux. »

    En France la dispersion de l’organisation des voies de formation professionnelle nuit à leur lisibilité par les familles et à leur attractivité pour les élèves : nous avons des lycées professionnels, des lycées agricoles, des lycées maritimes et des centres d’apprentissage, chacun avec ses spécificités mais sans aucune vue d’ensemble. Il est nécessaire d’organiser une plus grande cohérence entre les voies de formation mais aussi entre les lieux de formation et les bassins d’emploi. C’est pourquoi, comme dans la plupart des pays voisins, la responsabilité de la totalité de l’enseignement professionnel scolaire devrait être confiée aux régions et non plus aux rectorats. »

    Les régions n’auraient plus qu’à les confier au privé comme pour la SNCF…

    Répondre à ce message

  • Sarkozy se retire de la vie politique… et pénètre dans la vie judiciaire…

    Le seul plaisir que la démocratie bourgeoise accorde aux gogos, c’est de sortir les sortants : Sarkozy et Hollande….

    Tout petit avantage alors que l’essentiel est de choisir réellement ses propres représentants, ce que la démocratie bourgeoise n’admettra bien sûr jamais de son propre gré...

    Répondre à ce message

  • RDV le dimanche 27 novembre à 19H30 devant le siège des Républicains
    (238 Rue de Vaugirard)

    Avec Fillon, la droite s’avance à visage découvert : ultra-libéralisme
    barbare et moisissure identitaire, tel est son nouveau cocktail
    décomplexé, qui aura pour effet d’achever la destruction des conquêtes
    sociales, de lever les dernières entraves au déchaînement capitaliste,
    et d’accentuer encore un peu plus la persécution raciste et islamophobe.
    Or qui se présentera face à lui dans quelques mois ? Hollande, Macron,
    Le Pen ? La perspective du 2ème tour est aux yeux de tous révoltante et
    intolérable. En réalité c’est tout le système de la politique classique,
    c’est tout le cadre du parlementarisme et de la représentation qui est
    en voie d’obsolescence terminale. Nous avons décidé de rompre
    définitivement avec tout cela, d’entamer une pratique politique
    autonome, soustraite à la capture de l’État, de chercher les moyens
    concrets de s’organiser, ici et maintenant, dans la perspective de sa
    dissolution.

    Nous avons l’intention de fêter à notre manière le résultat de la
    primaire, d’en faire le premier acte de notre assaut contre la
    présidentielle, le prologue de notre affirmation commune.

    Alors, retrouvons-nous, déterminé.e.s dimanche prochain 27 novembre à
    19h30 devant le siège des Républicains.

    Que cette campagne devienne le cauchemar de ceux qui nous gouvernent ! À
    l’abordage !

    Lien de l’article Paris-Luttes Info
    https://paris-luttes.info/a-l-abord...

    Événement Facebook (n’hésitez pas à inviter vos amiEs)
    https://www.facebook.com/events/371...

    Répondre à ce message

  • François Fillon mercredi sur Europe 1 ? Que : « les intégristes sont en train de prendre en otage la communauté musulmane, il faut combattre cet intégrisme ». Ajoutant :

    « Comme d’ailleurs dans le passé on a combattu une forme d’intégrisme catholique. Comme on a combattu la volonté des juifs de vivre dans une communauté qui ne respectait pas toutes les règles de la République française. »

    L’intégrisme catho au passé, on le dirait plutôt au présent !!!

    Répondre à ce message

  • Il est remarquable que la droite, de Fillon à Poisson, commence à remettre en question le droit à l’avortement cédant ainsi aux pressions papales !

    Répondre à ce message

  • Juppé a deviné que Fillon va s’attaquer au droit à l’avortement - papisme oblige - et c’est sans doute la seule différence entre eux !

    Répondre à ce message

  • Il en suffit pas d’être en odeur de sainteté pour être blanc ! Non seulement Fillon distribue des faux salaires à sa femme mais il s’en excuse en affirmant qu’il a fait pareil avec ses enfants ! Le "chevalier blanc" de la lutte contre les dépenses d’argent public déclare, pour se défendre :

    "Les parlementaires font ce qu’ils veulent de leur enveloppe."

    Et après cela, il se croit crédible pour s’attaquer aux emplois de fonctionnaires !!!

    Nous avons sans doute la droite la plus bête du monde, Trump excepté bien entendu !!!

    Répondre à ce message

  • Le plus drôle ; c’est que Fillon s’y croit tellement qu’il a non seulement menti sur l’emploi de sa femme qui était fictif mais y a rajouté qu’il a donné un emploi à deux de ses enfants qui étaient avocat, alors qu’à cette époque ils ne l’étaient pas !!!

    Répondre à ce message

  • François Fillon relance sa campagne à Troyes : il est là pour la culture, dit-il. Devant le manuscrit d’une très vieille Bible, il en profite pour critiquer ses adversaires à la présidentielle. Le premier et unique tacle de cette journée « sereine » vise Macron. « J’ai entendu un candidat dire qu’il n’y avait plus de culture française. Elle est là », lâche-t-il devant l’ouvrage religieux.

    Une bible suffira-t-elle à le blanchir de ses détournements de fonds ?!!!

    Répondre à ce message

  • A la Réunion, dans ce « département d’outre-mer » ex-colonial, deux des phrases Fillon ont été appréciées à leur juste valeur. Jeudi dans la Vienne, il a déclaré qu’« il n’y a rien de honteux à dire que la France n’est pas un pays mosaïque ». Lors de son discours de lancement de campagne à Sablé-sur-Sarthe, il avait lancé au sujet de l’esclavage : « la France n’est pas coupable d’avoir voulu faire partager sa culture aux peuples d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du nord. » La presse de l’île a rapporté ces extraits de campagne en demandant au candidat des explications. Ce qui ne va pas rendre le reste du voyage de tout repos. Surtout si les opposants le suivent à chaque étape.

    Répondre à ce message

  • Pour bien souligner son appartenance catholique, dernière planche de salut du très saint candidat, ce dernier a été écouter la messe à la Réunion. mal lui en a pris. Le père Russel Torpos a lu un extrait de l’Evangile selon Matthieu qui prête à comparaison avec les ennuis judiciaire qui touche le candidat Les Républicains : "Accorde-toi vite avec ton adversaire pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge et qu’on ne te jette en prison. Amen je te le dis, tu ne t’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou."

    Il n’a plus qu’à rendre au moins 1,2 millions d’euros !!!

    Répondre à ce message

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0