English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 02 - Livre Deux : SCIENCES > Biologie : Rétroaction de la vie et de la mort > Le mensonge gouvernemental de la prétendue « immunité collective » continue de (...)

Le mensonge gouvernemental de la prétendue « immunité collective » continue de tuer

mercredi 29 juin 2022, par Karob, Robert Paris

Le mensonge gouvernemental de la prétendue « immunité collective » continue de tuer

La politique d’ « immunité collective », ou tant pis pour les peuples, que les « meilleurs » survivent et surtout que survive la domination des capitalistes !!!

Les gouvernements font des discours menteurs se présentant comme des combattants anti-covid alors qu’ils ont laissé mourir (ou fait mourir par des mesures scandaleuses) des centaines de milliers de gens, soit en ne bougeant pas le petit doigt soit en favorisant carrément la propagation du virus sous prétexte de favoriser plus vite une immunité collective quitte à tuer du monde…

Ainsi, Macron cache que sa politique n’est pas de combattre la pandémie mais de lui permettre de se développer le plus vite possible soi-disant pour atteindre l’ « immunité collective » !!! Mais il déclarait le 13 avril 2020 :

« Aujourd’hui, d’après les premières données qui seront prochainement affinées par ce qu’on appelle les tests sérologiques, une très faible minorité de Français ont contracté le Covid-19. Ce qui veut dire que nous sommes loin de ce que les spécialistes appellent l’immunité collective, c’est-à-dire ce moment où le virus arrête de lui-même sa circulation parce que suffisamment d’entre nous l’avons eu. (…) »

Source

Des membres du conseil scientifique français sur Covid-19, estiment qu’un effet protecteur global peut être atteint à condition que Covid se propage davantage !!

L’Institut Pasteur défend l’immunité collective !!!

Coronavirus : des pays comme les Pays-Bas, la Suède ou le Royaume-Uni appliquent ouvertement… la théorie de « l’immunité collective »

L’immunisation collective n’est pas une méthode médicale

La Suède a misé sur l’immunité collective. Une stratégie payante ?

La pseudoscience meurtrière de l’« immunité collective »

La politique suédoise « d’immunité collective » produit l’un des taux de mortalité les plus élevés au monde

Victimes de « l’immunité collective » : trois nouveaux enseignants morts en une semaine dans les écoles rouvertes aux États-Unis

Le directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses met en garde contre l’immunité collective : « le nombre de morts serait énorme »

PSOE et Podemos proposent l‘immunité collective alors que le COVID-19 fait rage à Madrid

Le sommet européen soutient la politique d’immunité collective

Trump victime de sa propre politique d’« immunité collective »

COVID-19 et immunité collective, un pari aux conséquences catastrophiques

Quatre mythes sur l’immunité collective

L’IMMUNITE COLLECTIVE ET LES VACCINS COVID : UN MYTHE POUR EVITER UN VRAI CONFINEMENT DE L’ECONOMIE MONDIALE CAPITALISTE

DES VACCINS COVID MOINS EFFICACES DANS LE TEMPS ET CONTRE DELTA !

UNE VACCINATION DE MASSE QUI FAVORISE L’EMERGENCE DE VARIANTS RÉSISTANTS AUX VACCINS !

UN PASSEPORT INTÉRIEUR ET UNE OBLIGATION VACCINALE QUI A TOUT DE POLITIQUE ANTISOCIALE ET RIEN DE SANITAIRE !

I/ Le gouvernement, n’ayant pas obtenu naturellement l’immunité collective, il la cherche désormais avec la vaccination de masse !

Le gouvernement veut imposer par l’intermédiaire du passe-sanitaire imposer la vaccination à l’ensemble de la population. Derrière cette vaccination de masse, le gouvernement cherche l’immunité collective comme Boris Johnson au Royaume-Uni ! Immunité collective naturelle qu’il cherche depuis le début de la pandémie ! On comprend mieux dès lors, certaines incohérences dans la politique sanitaire du gouvernement ou les mensonges à propos des masques qui, au travers des confinements et déconfinement, favorisait en réalité la propagation du virus pour aller vers une immunité collective jamais atteinte !

Le gouvernement cherchait au travers de la diffusion de Covid à atteindre une hypothétique immunité collective naturelle ! Cette immunité collective naturelle supposait un certain nombre de contaminés dans la population, nombre qui n’a jamais été atteint ! Aussi le gouvernement français cherche-t-il dorénavant cette immunité collective par le biais de la vaccination de masse avec tous les risques que nous encourons avec les vaccins de nouvelles générations de type ARNm qui sont encore en cours d’expérimentation malgré une mise sur le marché temporaire et toutes les voix qui se veulent rassurantes quant à son efficacité par rapport à Covid et aux variants et sa non-dangerosité pour les vaccinés !

II/ La recherche de l’immunité collective ou la vaccination de masse obligatoire pour ne pas confiner l’économie capitaliste

https://www.europe1.fr/emissions/li...

III/ Pour quelles raisons les gouvernements capitalistes sont-ils à la recherche de l’immunité collective pour éviter le confinement de l’économie capitaliste !

Cette idée est surtout utilisée par les gouvernants pour favoriser la vaccination de masse afin d’éviter le confinement car il nuit à l’économie capitaliste…Il nuit d’autant plus que leur économie s’effondre !

Comme le relevait Marx, le capitalisme ne peut pas s’arrêter fut-ce pour une semaine !!! Il ne peut pas arrêter les communications, les échanges, les productions, et surtout la production de profits, même si la vie de l’humanité est en cause !!! Et il préfère continuer à faire fonctionner tout cela, même si cela doit coûter des millions de vies humaines.

Certains pays se sont faits les propagandistes du laisser-faire du Covid en affirmant qu’on atteindrait ainsi l’immunité collective et le résultat a été catastrophique en nombre de morts et de malades.

Certains pays se font à l’inverse les propagandistes de la vaccination de masse, présentée comme solution pour combattre la pandémie, mais on nous a dit successivement qu’il faudrait 40%, 50%, 60%, 70%, 80% et 90% de vaccinés pour atteindre un niveau mythique pour covid et intitulé « immunité collective »

Dans les deux cas, que l’immunité collective ait été recherchée de manière naturelle dans un premier temps en combattant le confinement comme Trump aux Etats-Unis, ou au travers d’une série de faux confinements et faux déconfinements comme en France, laissant en réalité le virus se diffuser, et aujourd’hui au travers d’une campagne massive de vaccination mondiale tout en laissant encore la diffusion du virus se faire (le fait d’autoriser le non port du masque entre personne vaccinée alors qu’elles peuvent être encore contaminantes et diffuser le virus) ; le but recherché était, en fait est encore d’éviter à tout prix le confinement de la grande industrie capitaliste alors que son économie mondiale capitaliste s’effondrait sur elle-même sous le poids de ses propres contradictions !

Le grand confinement de 2020 a pour objectif de camoufler l’effondrement économique mondial sous couverture d’un confinement médical contre COVID, le temps que ces milliards dépensés dans la lutte anti-covid puissent relancer un capitalisme agonisant qui venait de s’effondrer !

Toute leur pseudo politique sanitaire est d’instrumentaliser COVID le temps de mettre en place des politiques répressives quand les mesures de relaces qui maintiennent fictivement arriveront à leurs limites et n’empêcheront plus au Grand Capital de rechuter de plus belle encore !

Certains spéculateurs estiment même que c’est grâce à la politique de vaccination de masse (en fait pas seulement – n’oublions pas les milliards déversés aux grands groupes au nom de la lutte contre COVID) que l’économie a pu se maintenir artificiellement avant de rechuter prochainement !

"Jeremy Grantham a déclaré que le marché des actions évoluait dans une bulle pire qu’en 2000 et a averti que celle-ci pourrait éclater dès cet automne, tout comme la bulle des cryptomonnaies" Et il explique que la vaccination de masse a permis à l’économie mondiale de se maintenir encore un peu plus longtemps de manière purement fictive avant l’effondrement à venir !

extrait : Un effondrement pourrait prendre quelques mois de plus, et, en fait, je l’espère, car cela nous donnera l’occasion d’avertir plus de gens", a-t-il déclaré à Reuters. "La plus forte probabilité est que cela se prolonge jusqu’à l’automne : le stimulus, la reprise économique et les vaccinations ont permis à tout cela de durer quelques mois de plus que ce que j’avais initialement deviné." Il poursuit : "Ce qui pourrait piquer la bulle (et la faire éclater, ndlt) pourrait être un problème de virus, un problème d’inflation, ou pourrait être la catégorie la plus importante de toutes, qui est tout ce qui est inattendu."

https://www.businessinsider.fr/linv...

IV/ L’immunité collective naturelle ou vaccinale est impossible tant que les vaccinés peuvent contaminer !

L’immunité collective c’est quoi ?

« L’idée d’immunité collective se fonde sur la production d’anticorps par l’être humain mis en contact avec une maladie, soit naturellement soit par un vaccin. Encore faut-il savoir quelle est l’efficacité des anticorps (qui peut dépendre des individus et aussi des variants), leur durée d’action, leur capacité à agir quel que soit le niveau de la charge virale, etc.

Pas d’immunité collective sans immunité stérilisante

L’épidémiologiste Joël Mossong :

« Pour atteindre l’immunité collective, les personnes immunisées ne doivent plus être en mesure de transmettre le virus. Une fois les gens vaccinés ou guéris du coronavirus, il faudrait une « immunité stérilisante », ce qui signifie que les personnes vaccinées ne peuvent plus contaminer d’autres personnes. »

« Pour atteindre l’immunité collective, les personnes immunisées ne doivent plus être en mesure de transmettre le virus. Une fois les gens vaccinés ou guéris du coronavirus, il faudrait une « immunité stérilisante », ce qui signifie que les personnes vaccinées ne peuvent plus contaminer d’autres personnes. Toutefois, cette question n’est pas encore suffisamment élucidée à l’heure actuelle. Des résultats prometteurs indiquent que les vaccins réduisent la probabilité d’une transmission. Mais le pourcentage n’a pas encore été déterminé avec certitude. Il faut toutefois le connaître pour savoir si le concept d’immunité collective peut fonctionner et, dans l’affirmative, où se situe la valeur seuil.

https://www.science.lu/fr/immunite-...

L’immunité stérilisante suppose une vaccination qui empêche les contaminations ou qui dure dans le temps ! Tel n’est pas le cas !

Des vaccins de moins en en moins efficaces dans le temps et Les vaccinés sont susceptibles de recontactés la maladie !

A Singapour, 75% des nouveaux malades au Covid-19 étaient complètement vaccinés !!!

Sur les 1 096 infections transmises localement à Singapour au cours des 28 derniers jours, 484, soit environ 44%, concernaient des personnes entièrement vaccinées, tandis que 30% étaient partiellement vaccinées et un peu plus de 25% n’étaient pas vaccinées, selon les données de jeudi.

https://www.reuters.com/world/asia-...

En Israël, selon une étude le vaccin ne serait plus efficace qu’à 39% même s’il prévient des formes graves !Une efficacité qui diminue dans le temps ! Une troisième dose pour se protéger ?

“Nous devons être conscients qu’avec le temps, l’efficacité de ces vaccins peut diminuer”, a déclaré le Dr Isaac Bogoch, professeur de maladies infectieuses à l’Université de Toronto. »

« Pfizer a déclaré plus tôt ce mois-ci qu’il commençait à voir décliner l’immunité de son vaccin à deux doses, et envisage maintenant de demander l’autorisation de la Food and Drug Administration pour une dose de rappel. Cependant, les responsables fédéraux affirment que les Américains entièrement vaccinés n’ont pas besoin de vaccins supplémentaires pour le moment. »

https://www.cnbc.com/2021/07/23/del...

Et il en va de même dans le reste du monde ! Cela signifie que l’efficacité des vaccins, qui était de 95 à 99%, ne cesse de diminuer... Les labos continuent de vendre des vaccins de moins en moins efficaces... mais plus cher ! Et le gouvernement français de commander pour 2022-2023 des vaccins prétendument plus efficaces contre les variants mais que les labos n’ont même pas encore découverts !!! (article du parisien)

Des Vaccins moins efficaces contre DELTA

https://www.futura-sciences.com/san...

https://www.futura-sciences.com/san...

Des vaccinés certainement aussi contagieux que des non-vaccinés !

https://www.lemonde.fr/planete/arti...

https://www.lalsace.fr/sante/2021/0...

https://www.lci.fr/sante/video-vari...

V/ Le passe-sanitaire n’empêchera pas la propagation de COVID ! IL VA JUSTE LA CAMOUFLER !

LES VACCINS N’EMPÊCHENT PAS DE SE CONTAMINER ! POURTANT LE GOUVERNEMENT APPELLE A LE PAS METTRE LE MASQUE DANS LES LIEUX ACCESSIBLE GRACE AU PASSE-SANITAIRE

https://www.lci.fr/sante/covid-19-l...

https://www.francetvinfo.fr/sante/m...

LE DÉCRET

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf...

Le fait de permettre d’enlever le masque dans les lieux accessibles aux non vaccinés diffusent la fausse idée que vaccinée, on puisse ne pas être porteur du COVID ou du variant Delta alors que les dernières études tendent à montrer le contraire ! Donc si des vaccinés sont porteurs du virus, ils pourront le transmettre à d’autres vaccinés chez qui le vaccin ne sera pas efficace.

Par ailleurs, une personne qui aura son passeport intérieur n’est pas assuré de contracter par la suite COVID ou un variant ! Et comme il n’y a pas de durée de validité et de contrôle régulier de l’état du passe sanitaire, rien ne prouve que la personne circulant avec son passeport intérieur ne diffuse pas le virus.

VI/ La politique d’immunité collective impose une vaccination de masse sans distinction !

Le gouvernement comme beaucoup de gouvernements dans le monde veut vacciner les personnes déjà infectées car l’immunité vaccinale serait supérieure à l’immunité naturelle ! Des études tendraient à montrer que la protection serait supérieur même pour une personne atteinte et ensuite vaccinée !

https://www.futura-sciences.com/san...

« Conformément à l’avis de la Haute autorité de Santé du 11 février 2021, les personnes ayant déjà eu la Covid-19 peuvent se voir proposer l’administration d’une seule dose de vaccin. Ceci s’explique par le fait que les personnes ayant déjà été infectées conservent une mémoire immunitaire. Cette dose unique de vaccin joue ainsi un rôle de « rappel » après l’infection.

Au moment de l’entretien médical préalable à la première injection, la personne est invitée à préciser si elle a été infectée et, le cas échéant, à fournir au professionnel de santé le document l’attestant. L’entretien médical permet de déterminer si une deuxième dose reste recommandée.

Par ailleurs, depuis le 21 juin, des millions de tests sérologiques rapides (TROD sérologiques) sont proposés de façon systématique dans les centres de vaccination et les pharmacies de métropole. Ces tests ont pour objectif de détecter l’éventuelle présence d’anticorps due à une infection antérieure et ainsi de permettre aux personnes ayant un antécédent d’infection mais ne disposant pas de preuve de celle-ci de ne recevoir qu’une seule dose de vaccin.

De plus, les personnes qui ont reçu une première dose de vaccin et qui présentent une infection par le SARS-CoV-2 avec un test PCR, antigénique ou de sérologie positif dans les jours qui suivent cette première injection ne doivent pas recevoir la seconde dose dans les délais habituels, mais dans un délai de 2 à 6 mois après l’infection. Dans tous les cas et après consultation des autorités scientifiques, il est nécessaire d’attendre au moins 2 mois après la fin des symptômes avant de procéder à la vaccination. »

https://solidarites-sante.gouv.fr/g...

https://www.has-sante.fr/jcms/p_323...

Pourtant une étude américaine tend à montrer le contraire montrant que le débat scientifique n’est pas terminé sur cette question et mérite de plus amples recherches !

Même si « Cet article est une prépublication et n’a pas été évalué par des pairs [qu’est-ce que cela signifie ?]. Il fait état de nouvelles recherches médicales qui n’ont pas encore été évaluées et ne devraient donc pas être utilisées pour guider la pratique clinique. », il montre que la recherche est encore balbutiante sur la question de l’immunité individuelle.

https://fr.news.yahoo.com/covid-vac...

https://www.medrxiv.org/content/10....

https://www.israelnationalnews.com/...

La vaccination des adolescents est imposée alors que l’OMS appelle à ne pas vacciner les plus jeunes !

Le gouvernement baisse permet aux ados de s’affranchir de toute autorisation parentale ou de l’un d’entre eux !

https://www.lest-eclair.fr/id280039...

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/...

https://news.un.org/fr/story/2021/0...

et dans le même temps, 23 millions d’enfants ne sont vaccinés normalement dans le monde !

https://www.who.int/fr/news/item/15...

https://www.unicef.org/fr/communiqu...

VII/ Une vaccination de masse qui, en pleine pandémie, est porteuse d’apparition de variants !

https://www.futura-sciences.com/san...

https://www.lemonde.fr/planete/arti...

Phase critique entre 60 % et 90 % de vaccinés

Sans surprise, l’étude, publiée dans la revue Nature Scientific Reports, conclut qu’une vaccination rapide réduit le risque d’émergence d’une souche résistante. Toutefois, de manière contre-intuitive, leur modèle montre aussi que ce risque est maximal lorsqu’une grande partie de la population est déjà vaccinée, mais pas suffisamment pour assurer une immunité de groupe.

Ce phénomène est qualifié de « pression de sélection » : à mesure qu’une plus grande partie de la population a développé des anticorps contre le virus, l’avantage compétitif des souches plus résistantes s’accroît. Selon les chercheurs, c’est à partir d’un seuil de 60 % de vaccinés que la probabilité d’émergence de variants résistants devient élevée, et jusqu’à l’immunité collective (aujourd’hui estimée à environ 90 % de la population vaccinée pour le variant Delta).

https://www.lemonde.fr/planete/arti...

VII/ une vaccination de masse qui non seulement comporte un risque d’échappement immunitaire mais basé sur des vaccins encore expérimentaux.

Un médecin explique :

« Lorsque la société pharmaceutique Moderna a publié un communiqué de presse sur les résultats prometteurs de son essai clinique de phase I pour un vaccin contre le coronavirus , les médias et les marchés se sont déchaînés. Le New York Times a publié une histoire qui est devenue virale sur Twitter , accumulant des millions de vues alors que les influenceurs des médias sociaux et les médecins l’ont partagée partout. Le cours de l’action de Moderna a grimpé de 20 % et plusieurs sociétés comparables comme Novavax ont grimpé encore plus haut à plus de 30 %.

Mais était-ce justifié ?

Le cycle de l’actualité à l’ère de la pandémie de coronavirus ressemble à un raz-de-marée d’espoir et de peur sous stéroïdes. C’est peut-être parce qu’avec plus de 36 millions d’Américains qui perdent leur emploi et plus de 90 000 qui perdent la vie, tout le monde cherche désespérément la lumière au bout du tunnel. Covid-19 fait des ravages physiques et psychologiques sans précédent sur le peuple américain et si de petites informations potentiellement bonnes qui devraient être prises avec un grain de sel peuvent finir par faire la une des journaux. Les gens transforment les taupinières en montagnes parce que nous avons vraiment besoin et que nous voulons changer la donne en ce moment. Mais la vérité est la vérité, peu importe ce que nous voulons ou ressentons, en particulier en science et en médecine.

Les essais cliniques de phase I testent simplement l’innocuité d’un médicament ou d’un vaccin chez un petit nombre de volontaires sains - généralement des étudiants universitaires courageux et naïfs - tandis que les essais de phase II sont chargés de tester son efficacité sur un plus grand nombre de sujets. Une réponse aussi exubérante et exubérante à un essai de phase I est rare et presque inconnue, même dans le cadre extraordinaire de Covid-19. C’est particulièrement le cas puisque si peu d’informations sont glanées sur un médicament expérimental en phase I qui a beaucoup plus d’obstacles à surmonter avant d’être commercialisé avec succès. En fait, 77 pour cent des vaccins contre les maladies infectieuses franchissent la phase I, mais seulement 33 pour cent franchissent l’ensemble du processus dans son ensemble .

De plus, en examinant le communiqué de presse non évalué par les pairs de Moderna, les données réelles sur le succès du vaccin sont encore plus fragiles. Selon le document , sur les 45 patients qui ont reçu le vaccin, les données sur "les données sur les anticorps neutralisants ne sont disponibles que pour les quatre premiers participants de chacune des cohortes de doses de 25 microgrammes et 100 microgrammes".En d’autres termes, cela signifie que lorsqu’il s’agit de savoir si le vaccin provoque une réponse en anticorps qui pourrait potentiellement combattre le coronavirus, ils n’avaient de données que sur huit patients. Cela ne suffit pas pour faire n’importe quel type d’analyse statistique et cela remet également en question le statut des 37 autres patients qui ont également reçu le vaccin.

De plus, lorsqu’il s’agit de déterminer si les « anticorps neutralisants » étaient cliniquement efficaces contre le coronavirus, les seules données auxquelles Moderna faisait allusion provenaient de souris. Non seulement il existe d’énormes différences entre les souris et les hommes, mais l’histoire prouve également que le succès dans les modèles animaux n’est souvent pas reproduit dans les études humaines. C’est particulièrement le cas pour le vaccin à ARN messager de Moderna, qui serait le premier au monde à être mis sur le marché s’il réussissait les essais cliniques.

De nombreux vaccins, comme contre la grippe, alias la grippe, utilisent un virus inactivé qui est détruit par la chaleur ou des produits chimiques comme le formaldéhyde afin qu’il puisse déclencher une réponse immunitaire sans vous infecter. D’autres - comme pour la rougeole, les oreillons et la rubéole - utilisent un virus vivant atténué qui est cultivé de telle manière qu’il rend le virus faible et incapable de vous blesser mais toujours capable d’entraîner votre système immunitaire à le combattre. Le vaccin à ARN messager de Moderna, en revanche, est pour le moins complètement nouveau et révolutionnaire. Il utilise une séquence de matériel d’ARN génétique produit dans un laboratoire qui, lorsqu’il est injecté dans votre corps, doit envahir vos cellules et détourner la machinerie de fabrication de protéines de vos cellules appelée ribosomes pour produire les composants viraux qui entraînent ensuite votre système immunitaire à combattre le virus. . Dans ce cas,L’ARNm-1273 de Moderna est programmé pour que vos cellules produisent la fameuse protéine de pointe du coronavirus qui donne au virus son apparence de couronne ("corona" est une couronne en latin) d’où son nom.

À bien des égards, le vaccin se comporte presque comme un virus à ARN lui-même, sauf qu’il détourne vos cellules pour produire les parties du virus, comme la protéine de pointe, plutôt que le virus entier. Certains vaccins à ARN messager s’auto-amplifient même. Cela signifie qu’ils codent non seulement pour l’antigène protéique d’intérêt pour déclencher une réponse immunitaire, mais qu’ils produisent également leur propre ARN polymérase dépendante de l’ARN, de sorte qu’ils peuvent forcer la cellule à en reproduire davantage de copies. À ce stade, il sera difficile de convaincre les théoriciens du complot et les anti-vaccins qu’un vaccin à ARN messager auto-amplificateur n’est pas un virus auto-répliquant créé artificiellement. En fait, l’acceptation par le public de ce nouveau paradigme n’est pas quelque chose qu’il est facile de rejeter ou de tenir pour acquis. Les vaccins à ARN messager présentent des risques uniques et inconnus,y compris la possibilité qu’ils génèrent de fortes réponses d’interféron de type Icela pourrait conduire à une inflammation et à des maladies auto-immunes. »

https://translate.google.com/transl...

Conclusion : UNE GUERRE VIROLOGIQUE CONTRE LES PEUPLES ! LA PREMIÈRE BATAILLE DE LA TROISIÈME GRANDE GUERRE DE CLASSE !

La propagande selon laquelle les non-vaccinés seraient les responsables de la quatrième vague ne sert pas seulement à pousser la population, de gré ou de force, à la vaccination, mais aussi à combattre une autre épidémie : celle des gilets jaunes, celle de la révolution sociale !!! Elle dénonce en effet les révoltés, gilets jaunes ou seulement adversaires de la perte de leur liberté sanitaire, comme responsables de la mort des malades du covid !!! De la part d’un gouvernement qui n’a rien fait de sérieux et d’efficace contre la pandémie, le mensonge est grossier…

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0